Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Premier essai du Lexus GX 460 2020 : Le frein ? Pourquoi faire…

Dans le cadre de la visite récente d’Auto123 à l’usine de Toyota/Lexus à Cambridge, en Ontario, le constructeur a eu l’idée de glisser ses invités derrière le volant des VUS 2020 de la gamme Lexus avant qu’ils ne mettent les pieds dans l’usine.

Des petits tours trop courts pour en tirer des essais routiers approfondis. Des petits tours, pour être franc, plutôt ennuyeux. Sauf un. Car la balade aux commandes d’un gros Lexus GX 460 2020 nous a réservé une intéressante surprise.

Photo : Lexus

Imaginez la scène. Je débarque d’un UX dans une forêt blanchie par les précipitations de la veille. Des gentils organisateurs, qui tentent tant bien que mal de se protéger d’un froid arctique anormal à la mi-novembre, m’invitent à grimper à bord d’un GX qui patiente là. Bon, si vous insistez. Il neige faiblement.

Giulio, mon guide, s’installe dans le siège du passager. Cheveux longs et lunettes rondes à la John Lennon, il me fait rouler à travers de sentiers qui serpentent dans un vaste champ à la surface raboteuse et où des promoteurs, m’apprend-il, projettent de construire un terrain de golf. J’avance sans trop savoir à quoi tout cela rime. Jusqu’à ce que Giulio me fasse immobiliser le GX entre deux arbres.

Tu vas te diriger là, pointe-t-il du doigt, mais, avant, nous allons engager la fonction Crawl.

Ce système, traduit par « marche lente » dans la publicité de Toyota, est de série dans la version Exécutif du GX qui représente 70% des ventes malgré son PDF de 81 950$, soit 6 000$ de plus que le modèle Premium qui n’a pas droit au Crawl.

Photo : Lexus

Avant d’activer le système, on s’assure d’abord d’être en 4x4 Low. Puis, sur la console centrale se dresse une petite manette qui contrôle la fonction Multi-Terrain. À partir d’un menu affiché derrière le volant, on choisit la surface du sol qui s’apparente le plus à celle que l’on s’apprête à attaquer. Giulio me conseille Boue & Sable.

J’amorce enfin le Crawl en enfonçant un bouton « on/off ». Cette fois, le même petit levier du Multi-Terrain me sert maintenant à sélectionner la vitesse à laquelle j’aimerais « crawler ». J’ai droit à cinq nuances de lenteur. Pas fou, je choisis « très lent ».

On vient de faire ces réglages, m’explique Giulio, pour descendre un sentier abrupt. Cette descente, on va la confier au véhicule. Je te demande de ne pas toucher à la pédale de frein… même si je sais que tu en auras envie. C’est le GX qui va s’occuper de tout, ou presque. Tout ce que tu as à faire, c’est de tenir le volant pour garder le véhicule dans la bonne direction.

Mais il est où ton sentier ?

Photo : Lexus

D’où je suis, mon horizon ne comporte qu’un champ au loin et un ciel lourd par-dessus. S’il y a un sentier devant moi, l’énorme capot m’empêche de le voir. C’est donc dire qu’il s’enfuit sous mes roues avant à un angle qui n’est pas du tout rassurant.

Un angle de très exactement 39,8%, croit utile de me préciser mon guide. Mais arrête de t’en faire. Regarde, il est là ton sentier.

Il me pointe l’écran central. En activant le Crawl, une caméra y projette aussitôt le chemin devant soi. Mieux que ça, des lignes jaunes artificielles prolongent l’angle des roues avant. Je n’ai qu’à superposer ces bandes sur les sillons dans la boue pour garder le GX dans la bonne direction. Enfin, en théorie.

Photo : Lexus

J’y vais ? J’y vais…

En m’assurant que les lignes jaunes ne filent pas droit sur l’un des arbres qui bordent la descente, et en retirant mon pied du frein, je plonge. Littéralement. Aussitôt me revient en tête ce jour où j’ai sauté en tandem avec un parachute sur le dos. Je me souviens avoir fermé les yeux pendant une fraction de seconde tout en formulant la plus empressée des prières. Pareil ici.

Le GX bascule dans le vide mais, instantanément, le système Crawl intervient. Comme si un grappin magique était sorti du sol pour attraper l’essieu arrière. Le système module le frein, le couple et les différentiels pour nous permettre d’avancer à pas de tortue mais sans dévaler. Le machin grince, couine et grogne mais ça marche ! Je crois bien finalement que ma dernière heure n’est pas encore venue.

Photo : Lexus

Par contre, si je n’étais pas retenu par ma ceinture de sécurité, j’aurais le pif écrabouillé dans le parebrise tellement la pente est pentue ! Je résiste à la tentation d’appliquer le frein. Pourquoi le ferais-je ? La machine le fait mieux que moi.

Les gens familiers avec les aventures tout terrain auront compris que cette fonction Crawl est le nom que Toyota a donné à ce que Land Rover appelle Hill Descent. La vénérable compagnie britannique a été la première à commercialiser ce régulateur de vitesse pour situations extrêmes. Puis Toyota a fait sienne la technologie d’une manière convaincante.

Photo : Lexus

Et en plus, conclut Giulio, très fier de sa démonstration, nous l’avons fait avec des pneus de tous les jours (des Dunlop AT23 GrandTrek). Je n’avais pas du tout prévu toute cette neige ! J’étais certain qu’il me faudrait des semelles beaucoup plus agressives pour compléter cet exercice avec vous mais, faute de temps, on n’a touché à rien et on a espéré pour le mieux.

Lire : on a espéré que le véhicule ne dérape pas dans une course folle en entraînant à son bord un journaliste automobile qui ne demandait pourtant qu’à savourer un autre buffet gratuit.

Le drame ne s’est pas produit et je suis ressorti de cet épisode nourri d’un respect renouvelé pour un formidable morceau d’ingénierie que probablement 99% des acheteurs de Lexus GX 460 ne mettront jamais à l’épreuve dans des conditions similaires.

 

Consultez notre inventaire de véhicules Lexus GX 460 d'occasion disponibles dans votre région du Canada

Photo : Lexus
Photo : Lexus
Photo : Lexus