Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Lexus GX 460 Premium 2010 : essai routier

Lexus GX 460 Premium 2010 : essai routier

Par ,

Longtemps après qu’on ait oublié les atouts du Lexus GX 460, on se souviendra de lui comme la première Lexus à recevoir la recommandation « Ne pas acheter » de l’organisme Consumer Reports. Lexus a même arrêté de livrer les modèles commandés afin d’améliorer le système de contrôle de la stabilité, responsable du questionnement de Consumer Reports. Une fois la modification exécutée, la recommandation fut retirée, et le constructeur m’en envoyé un GX 460 pour un essai.

Le GX 460 est un véhicule compétent qui devrait se trouver en tête de votre liste si vous cherchez un VUS intermédiaire de luxe. (Photo: Charles Renny/Auto123.com)

Moteur
La puissance (301 chevaux fringants et 329 pi-lb de couple) du V8 de 4,6 litres n’est pas livrée brutalement, grâce à un dosage des gaz relativement allongé. Si vous deviez enfoncer la pédale, la boîte rétrograde, les révolutions grimpent, vous êtes projeté contre votre siège et un grondement qui n’a rien à voir avec Lexus surgit de l’échappement, puis vous êtes catapulté devant l’abruti qui tente de prendre l’autoroute à 40 km/h.

Boîte de vitesses et différentiel
La boîte automatique à six rapports profite de bonnes commandes électroniques : elle semblait toujours choisir le bon rapport pour mes intentions. Sur le bitume, il s’agissait surtout de m’écarter pour dépasser et de changer rapidement de voie. En ces scénarios de demi-gaz, la boîte rétrograde habituellement d’un seul rapport afin que les révolutions puissent grimper et qu’on puisse avancer sans histoire.

Le mauvais temps a quelque peu limité mes ébats hors route. Le GX 460 dispose d’une gamme basse et d’un différentiel longitudinal Torsen à glissement limité. Sa compétence tout terrain est rehaussée par un différentiel à blocage électronique.

Construit sur un cadre classique, le GX 460 est un véritable VUS. Ainsi, il conserve sa suspension à double triangulation et sa barre stabilisatrice à l’avant, héritant également d’amortisseurs à gaz recalibrés. À l’arrière, une configuration à bras multiples avec des ressorts hélicoïdaux et des amortisseurs à gaz assurent votre confort.

Première rangée
Lexus mise sur le confort. Les sièges avant sont en cuir et chauffants. Les coussins latéraux sont larges et l’assise est douillette. À peu près tout le monde y prendra ses aises en quelques secondes.

Or, il faut savoir une chose à propos du siège du conducteur : lorsqu’on appuie sur le bouton pour éteindre le moteur, il recule pour nous laisser de la place pour descendre. Le siège recule au bout de ses rails, et les petits conducteurs auront peut-être de la difficulté à atteindre le frein, sur lequel on doit appuyer pour allumer le moteur… et ramener le siège vers l’avant.

Les sièges avant sont en cuir et chauffants. Les coussins latéraux sont larges et l’assise est douillette. (Photo: Lexus)