Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Lexus IS 250C 2012 : essai routier

Lexus IS 250C 2012 : essai routier

Par ,

Que le toit soit levé ou abaissé, la Lexus IS 250C 2012 à propulsion sait faire tourner les têtes.

L'effet combiné de l'intérieur en cuir rouge flamboyant et de l'extérieur d'un noir attrayant a de quoi attirer les regards sur cette Japonaise à toit rigide.

L'été manquerait un peu de saveur si ce n'était de ces escapades au volant de l'une des plus excitantes décapotables présentement sur le marché. La Lexus IS 250C 2012 entre sans conteste dans la catégorie des décapotables qu'il faut essayer à tout prix.

Vous avez dit "Spécial" ?
Ce qui rend la IS 250C si intéressante en 2012, c'est surtout l'addition de l'ensemble Édition spéciale, conçue à partir du système de navigation déjà existant auquel on a annexé un système à disque dur et à commande vocale. Vous obtenez aussi le sonar de recul et de stationnement ainsi que la caméra de recul avec affichage à l'écran de navigation. Cette dernière est particulièrement utile lorsqu'on stationne avec le toit relevé. La visibilité limitée à l'arrière rendant normalement les manoeuvres quelque peu délicates, la présence de cette caméra vous simplifie la vie. Ajoutons à cela les roues en alliage de 18 pouces et les sièges en cuir rouge.

Les fameux sièges...
Impossible de ne pas remarquer l'intérieur de la IS 250C Édition spéciale. Les sièges sont rouges, très rouges, et j'adore. Je n'ai jamais été particulièrement attirée par le rouge pétant, mais dans ce cas-ci, l'harmonisation de cette couleur avec le tableau de bord et la console centrale est tout à fait judicieuse. De plus, l'extérieur brillant de teinte obsidienne fait ressortir davantage le rouge des sièges. Bravo à Lexus pour avoir donné du piquant à cette décapotable. Muy Caliente...

Coup d'oeil à l'intérieur
Nul besoin d'une carte pour trouver ses repères à l'intérieur de la Lexus IS 250. Les boutons et les indicateurs sont faciles à identifier et à lire, tout comme les contrôles de l'écran tactile. À ce propos, les experts en scènes de crime n'auraient pas la tâche difficile avec celui de cette Lexus, les doigts de l'utilisateur laissant à tout coup des empreintes bien visibles sur l'écran noir. Un chiffon de nettoyage ne serait pas de trop dans le coffre à gants.

Surmontant un tableau de bord noir, le volant de cuir de même couleur est serti de subtiles coutures rouges sur son pourtour. Parlant de raffinement, la console centrale est en faux bois texturé, et on dénote des touches métalliques autour des boutons du volant et à quelques autres endroits précis. L'ensemble est fort agréable à l'oeil.
Transformation extrême

Il ne faut que vingt secondes à la Lexus IS 250C pour passer de berline sport à décapotable. L'ouverture du toit en trois sections, complètement rétractable est commandée par un bouton situé à gauche du volant. La première fois, il m'a fallu quelques secondes pour le repérer, car normalement, le bouton d'ouverture de toit se trouve près de la console centrale, parfois même à l'intérieur de celle-ci. Ce n'est toutefois pas ce détail qui allait m'empêcher de profiter du beau temps pour rouler en mode décapotable...

Vroum vroum
À un feu de circulation, alors que le toit du véhicule était ouvert, un automobiliste à ma gauche a baissé sa fenêtre pour me lancer : « Belle voiture. Mais pourquoi n'avez-vous pas choisi la 350? » Mon premier réflexe aurait été de lui révéler la nature de mon boulot et pourquoi je conduisais ce modèle. Naturellement, l'heure n'était pas aux explications...

Je l'ai plutôt remercié pour le compliment et j'ai répondu à sa question : « Parce que la 250 fait le travail et le fait bien. » Il a semblé satisfait de ma réponse, le feu est passé au vert et chacun a poursuivi sa route...

Pourquoi la 250 est à la hauteur? Tout simplement parce que le V6 de 2.5 litres, qui développe 204 chevaux et un couple de 185 lb-pi, est parfait pour un usage quotidien. La puissance est suffisante sans faire basculer dans ces excès d'enthousiasme qui incitent à outrepasser les limites de vitesse... Étant une fan des moteurs plus costauds, j'avais déjà fait l'essai du V6 de 3.5 litres avec ses 306 chevaux et son couple de 277 lb-pi. Une telle puissance est tentante, mais le prix élevé pousse les acheteurs à tourner le dos à la IS 350C (un PDSF de 57 000 $, comparé à 49 100 $ pour la 250).

Passer les vitesses
La Lexus IS 250C 2012 de base est équipée d'une transmission manuelle à six rapports. Par bonheur ou non, la décapotable que j'ai testée était munie de la transmission automatique optionnelle à 6 rapports avec commandes électroniques au volant.

Voilà une bonne chose, car braver la circulation urbaine est bien plus aisé avec un pareil dispositif. Cependant, je trouve plus attirantes les voitures dont on a le plein contrôle sur les changements de rapports. Cela dit, le passage des vitesses au volant ou via la boîte de vitesses est d'une efficacité sans reproche.

L'expérience de conduite
La IS 250C propose un bon équilibre entre confort routier (grâce à la suspension de type touring) et une tenue de route plus agile et sportive. L'agrément de conduite rend les longs trajets agréables, et la voiture a suffisamment de personnalité pour vous garder bien en poste. Le moteur nerveux, combiné à une suspension plutôt ferme, permet à cette décapotable quatre passagers de tenir amplement ses promesses.

De l'espace pour quatre
Quatre passagers peuvent prendre place à l'intérieur de l'habitacle et le coffre arrière fait 306 litres (10,8 pieds cube). Cependant, une fois le toit abaissé, l'espace fond comme neige au soleil. Comme pour la plupart des toits rigides rétractables, il ne faut plus compter sur le coffre arrière pour y caser quoi que ce soit de plus gros qu'une mallette ou une raquette de tennis. Utilisez les sièges arrière si vous le pouvez, ou encore optez pour la RX 450h !

Le prix
Le prix de base suggéré de la Lexus IS 250C 2012 est de 49 100 $. En optant pour l'Édition spéciale (3 400 $) et la transmission automatique à six rapports (1 600 $), le PDSF grimpe à 54 100 $ (avant les taxes et les frais de livraison).

Cet essai routier de la Lexus IS 250C 2012 a originalement été publié sur Auto-Venus.com.
 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Lexus IS 2012
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    Lexus IS 250 2012
    Lexus IS 250 2012
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article