Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Local Motors Rally Fighter : premières impressions

Local Motors Rally Fighter : premières impressions

La voiture la plus C-O-O-L au monde Par ,

CHANDLER, Arizona - De nos jours, on utilise le mot cool pour décrire n'importe quoi : un film, un vêtement, une tempête ou même une blessure, par exemple. Or, à partir de maintenant, je propose qu'on le réserve à une seule compagnie et à ses produits. Je fais référence à Local Motors.

Local Motors Rally Fighter

Vous n'en avez peut-être jamais entendu parler, car elle vient tout juste de se lancer en affaires. Toutefois, Local Motors promet de révolutionner l'industrie automobile en rendant le futur accessible dès aujourd'hui.

Sa première création s'appelle Rally Fighter. Contrairement à ce que font plusieurs manufacturiers, il ne s'agit pas d'un bolide ordinaire auquel on a collé un nom accrocheur juste pour faire sensation. Croyez-moi, la Rally Fighter est une vraie machine et vous n'en trouverez pas une plus cool ailleurs.

Qu'est-ce c'est?
La Rally Fighter se veut un croisement entre un camion de type Baja, un buggy et une voiture sport. De toute évidence, rien d'autre ne lui ressemble. Et le plus surprenant, c'est qu'elle se débrouille très bien sur tous les terrains. Ses pneus larges, sa généreuse garde au sol, son toit bas, son faciès à la fois enjoué et sérieux ainsi que ses éléments décoratifs inusités en font un véritable jouet pour adultes.

Fruit de l'imagination de Jay Rogers et de sa communauté d'Internautes, la Rally Fighter (du moins la carrosserie) a été dessinée par Sangho Kim à partir d'une silhouette de coupé sport classique, incluant un long capot musclé, un habitacle reculé et de courts porte-à-faux.

En regardant attentivement les images de mon modèle d'essai, vous remarquerez aussi les poignées de portes de la Miata et les feux arrière du coupé Civic. Autrement dit, si vous endommagez les feux de votre Rally Fighter, il vous suffira de visiter un concessionnaire Honda pour les remplacer. Cool, n'est-ce pas?

Local Motors et ses ingénieurs ont assemblé la voiture à l'aide de pièces facilement accessibles et, surtout, qu'on peut faire réparer ou remplacer pratiquement n'importe où. Les panneaux de carrosserie, le cockpit et le fantastique châssis en acier tubulaire sont de conception originale. À propos, le diamètre des tubes en acier (1,75 pouce) et l'épaisseur des panneaux (0,12 pouce) répondent aux normes de la série SCORE.

Local Motors Rally Fighter vue 3/4 arrière
La Rally Fighter se veut un croisement entre un camion de type Baja, un buggy et une voiture sport. (Photo: Mathieu St-Pierre)

Que peut-elle faire?
La Rally Fighter de Local Motors constitue en quelque sorte l'ultime véhicule tout-terrain. À moins de vivre au Yukon, où la neige colore autant le paysage que les Tim Hortons dans un centre-ville, rien ne vous ralentira.

Le principal atout de la Rally Fighter s'avère sa suspension Fox Racing Shocks. Les amortisseurs haute performance et la barre stabilisatrice détachable à l'avant autorisent un débattement de 18 pouces, tandis que l'essieu rigide et les quatre bras à l'arrière en permettent 20.

Jamais je n'avais goûté aux plaisirs d'une telle suspension auparavant. Les transferts de poids se font clairement sentir, surtout au freinage et à l'accélération. On dirait d'ailleurs que la caisse bouge indépendamment du châssis. Les roues, elles, demeurent en contact étroit et constant avec le sol. Les énormes pneus Goodyear Wrangler LT285/70R17 assurent un excellent contrôle à chaque centimètre parcouru.

La direction à crémaillère à assistance électrique m'a donné le plus de fil à retordre. Précisons tout de même que l'exemplaire mis à notre disposition était un mulet et que son développement nécessitait encore quelques étapes. Au-delà de 65 km/h, je devais sans cesse corriger le volant. Le jeu en valait bien la chandelle, par contre.

Local Motors Rally Fighter suspension
Le principal atout de la Rally Fighter s'avère sa suspension Fox Racing Shocks. (Photo: Mathieu St-Pierre)

Qu'est-ce qui l'alimente?
Pesant près de 4 000 livres (1 800 kilogrammes) et conçue pour rouler dans le désert à des vitesses ridicules, la Rally Fighter peut compter sur une mécanique appropriée. Quoi de mieux pour propulser la voiture américaine la plus cool qui soit que le vénérable LS3 de Chevrolet? C'est exact : le même V8 de 6,2 L que la Corvette! Dans ce cas-ci, les 430 chevaux et 424 livres-pied de couple parviennent aux roues arrière via une boîte automatique à quatre rapports et un pont arrière de neuf pouces signé Ford.

Au-delà de son merveilleux rendement, le moteur impressionne par son rugissement. Une pression sur l'accélérateur n'entraîne pas une poussée instantanée, mais il faut la voir selon moi comme un avertissement pour ce qui s'en vient.

La Rally Fighter offre une expérience de conduite surréelle. On doit enfoncer le drôle de levier de vitesses pour actionner la marche avant et, une fois en mouvement, on a l'impression de conduire simultanément un VTT, une motoneige, une motocross et une Ford F-150 SVT Raptor. Malade! Le bruit, la poussée, l'intensité... une montée d'adrénaline garantie! De gigantesques disques ventilés de 13,9 pouces (aux quatre roues, svp) refroidissent les ardeurs de la bête quand vient le temps de freiner.

Malheureusement, je n'ai pas pu la mettre à l'épreuve en dehors des sentiers battus. Cependant, je peux vous confirmer que je vendrais tous mes biens personnels et même quelques organes pour avoir la chance de conduire la Rally Fighter dans le désert jusqu'à la fin de mes jours.

Local Motors Rally Fighter vue 3/4 arrière
La Rally Fighter offre une expérience de conduite surréelle. (Photo: Local Motors)

Cool de bord en bord
La voiture possède une autre facette que je trouve absolument géniale : étant donné que la peinture contient des produits chimiques nocifs pour l'environnement, elle se pare plutôt d'une enveloppe légère en vinyle. La communauté de Local Motors soumet des idées aux propriétaires afin de les aider à rendre leur Rally Fighter aussi unique que possible.

Comme vous vous en doutez, on n'y retrouve pas beaucoup de commodités modernes. Si c'est ce que vous recherchez, mentionne Jay Rogers, allez faire un tour chez Lexus. L'habitacle peut néanmoins être personnalisé au niveau du tableau de bord (cadrans, système de navigation, etc.).

Les sièges du modèle d'essai prenaient la forme de baquets sport aux appuis latéraux efficaces. Au besoin, une cinquième place peut s'ajouter, par exemple si vous désirez transporter un maximum d'amis... ou si vous rêvez d'en faire un véhicule familial!

Quant au volant, il provenait d'une Ford F-150. Un bon choix, mais jamais aussi attrayant que le volant Momo Race inclus dans la version plus avancée que Local Motors s'affairait à tester.

Local Motors Rally Fighter sièges avant
Les sièges du modèle d'essai prenaient la forme de baquets sport aux appuis latéraux efficaces. (Photo: Mathieu St-Pierre)

Combien?
Avant de répondre à cette question, je dois vous avertir que la Rally Fighter peut rouler légalement dans les 50 États américains, mais pas encore chez nous. Ils sont fous, ces Canadiens!

La compagnie a déjà reçu 120 dépôts et les 30 premières unités ont été livrées. La production totale se limitera à 2 000 exemplaires. Le prix de 74 900 $US comprend l'hébergement, les repas et des heures de plaisir à travailler sur la voiture avant qu'elle ne sorte de l'usine pour attaquer la route... ou les sentiers... ou les deux. J'en veux une!

Auto123.com a réalisé quelques vidéos sur Local Motors et la Rally Fighter au cours des dernières années. En voici deux :




Gallerie de l'article