Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mazda 6 GT-V6 2009 : essai routier (vidéo)

Mazda 6 GT-V6 2009 : essai routier (vidéo)

En toute fluidité Par ,

Depuis quelques années, Mazda nous présente des prototypes au langage stylistique des plus audacieux. Par contre, cette fluidité des lignes a tardé à rejoindre la production. Pour 2009, Mazda introduit enfin un modèle, en version épurée, de ce langage fluide et d'une rare élégance.

S'étant bien repositionnée dans l'industrie des berlines intermédiaires avec la 6 de première génération, Mazda en remet avec la nouvelle version. Après avoir corrigé la majorité des petits défauts du premier modèle, l'entreprise présente une voiture qui risque fort d'ébranler la catégorie.

Pour 2009, Mazda introduit un modèle aux lignes fluides et d'une rare élégance.

Toutes les lignes de la carrosserie sont tendues, ce qui rappelle les origines conceptuelles du design. La ligne de toit est particulièrement remarquable, le plongeon derrière le pilier B augmente la fluidité de la ligne en s'intégrant à la ligne du coffre. La ligne du toit, dans sa présentation actuelle, réduit également l'impression de grosseur de la voiture. Les échappements, intégrés au pare-chocs, lui confèrent une allure de voiture de luxe très perceptible. Il est seulement dommage que des embouts ne fassent partie intégrante du système d'échappement. Les feux antibrouillard sont mal intégrés au pare-chocs avant, le gris souris qui les entoure contraste trop avec le reste de la carrosserie car il n'y a aucun rappel de cette couleur ailleurs sur la voiture.

La voiture est une saine évolution de la génération précédente. Les principales caractéristiques de sportivité sont rehaussées, et la qualité générale est maintenue. L'intérieur est également évolutif; on reconnaît les éléments stylistiques propres à Mazda, dont le léger clin d'oeil à la RX-8 dans la planche de bord.

Le design est une réussite, particulièrement quand on s'attarde au bloc d'instrumentation. Les cadrans affiche une belle allure; les couleurs bleu électrique et rouge orangé permettent une consultation claire et efficace. La planche de bord est traditionnelle, mais les appliques de plastique gris enjouent l'habitacle, qui serait autrement terne. De plus, certains plastiques de l'habitacle détonnent avec la qualité de la voiture. Dans une catégorie aussi concurrentielle, on est en droit d'avoir des plastiques souples, agréable au touché, mais surtout plus résistants aux aléas de la vie.

Le design est une réussite, particulièrement quand on s'attarde au bloc d'instrumentation.