Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mazda CX-5 GT 2015 : essai à long terme (mise à jour 2)

Mazda CX-5 GT 2015 : essai à long terme (mise à jour 2)

La belle vie à l'intérieur de ce multisegment japonais Par ,

Pas de doute, le Mazda CX-5 2015 est un très bon multisegment compact. Il séduit vite par son design extérieur et sa conduite. En poursuivant notre essai routier à long terme, nous avons recueilli de bons commentaires sur ses qualités dynamiques et sa consommation d'essence, mais nous nous sommes également attardés à son habitacle.
 

Voici donc les bons, les moins bons et les pires côtés du Mazda GX-5 GT 2015 d'un point de vue intérieur :

Les bons côtés

Confort : Le siège du conducteur procure confort et soutien. Dans notre première mise à jour, nous avons déploré l'absence de multiples réglages sur le siège du passager, mais vous serez heureux d'apprendre que le conducteur a droit à ce luxe. Donc, peu importe votre gabarit, vous trouverez une position de conduite idéale à bord du CX-5.

Nos promenades sur des routes de campagne bosselées nous ont permis d'apprécier le côté douillet des sièges, mais aussi le confort de la suspension.

Espace à la 2e rangée : Même après avoir installé un gros siège pour enfant de marque Britax, il reste beaucoup d'espace à l'arrière du Mazda CX-5 2015. Je ne recommanderais pas à 2 adultes de prendre place aux côtés de mon garçon, mais il n'y a aucun problème pour un adulte. Installer ledit siège pour enfant s'est avéré... un jeu d'enfant : grâce à la hauteur parfaite du véhicule, pas besoin de se pencher pour le fixer aux ancrages.

Accoudoir arrière : J'aime les véhicules qui offrent un accoudoir rabattable avec porte-gobelets intégrés au milieu de la banquette arrière. Mon fils peut ainsi y déposer son breuvage, sa collation et ses jouets. L'accoudoir dans le CX-5 se trouve juste à la bonne hauteur pour lui.

Les moins bons côtés

Un levier récalcitrant : C'est peut-être seulement moi, mais le levier pour les clignotants m'a bien agacée. Il semblait coller et résister aux commandes rapides. Impossible de le pousser vers le haut ou le bas et de le maintenir pendant quelques secondes à l'aide d'un seul doigt; je devais carrément l'empoigner. Pareil irritant va sûrement décourager les conducteurs d'utiliser les clignotants pour signaler leurs intentions, ce qui n'est vraiment pas une bonne chose!

Le pire côté

Pas d'alerte de toit ouvrant : Je vais ici vous parler d'un défaut qui concerne à peu près tous les véhicules, pas juste le CX-5. Après un retour de voyage, j'ai laissé le toit ouvrant entrouvert et il a plu abondamment durant la nuit. Heureusement, la pluie n'a mouillé que le côté des sièges et j'ai pu tout éponger avec du papier essuie-tout.

Bien que le CX-5 m'ait impressionnée en résistant à une inondation (et en palliant à mon fâcheux oubli), je trouve fort dommage que les véhicules de nos jours ne soient pas munis d'un capteur de toit ouvrant pour nous avertir lorsqu'on le laisse ouvert. Après tout, il y en a pour les portes et le hayon...



Le CX-5 poursuit sur sa bonne lancée
Ce n'est pas pour rien que nous avons choisi le Mazda CX-5 GT 2015 pour notre essai à long terme : nous savons à quel point il peut être bon. Alors que nous franchissons le cap des 8 000 kilomètres parcourus, ce petit multisegment japonais continue de nous donner très peu de raisons de nous plaindre.
 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Mazda CX-5 2015
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Mazda CX-5 2015
Mazda CX-5 2015
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Gallerie de l'article