Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mazda CX-7 GT TI 2008 : essai à long terme #1

Mazda CX-7 GT TI 2008 : essai à long terme #1

Les 4 000 premiers kilomètres Par ,

On n'aurait jamais imaginé un véhicule comme le CX-7 il y a 20 ans. Un VUS pas très utilitaire, affichant une faible capacité de remorquage et équipé d'un 4-cylindres turbocompressé, ça fait plus référence à un concept sur un plancher de salon de l'auto qu'à un véhicule en vente sur un plancher de salle d'exposition. Et pourtant, il y est.

Le style figurait en tête de liste; après tout, l'achat d'un véhicule neuf repose en partie sur l'émotion.

Et lorsque le CX-7 a débarqué chez nous pour une période prolongée, une file d'attente s'est rapidement développée. Par curiosité, peut-être, mais de nombreuses personnes aiment ce Mazda non pas pour son espace utilitaire, mais bien pour le potentiel de performance de son groupe motopropulseur.

Les bons éléments
Le style figurait en tête de liste des essayeurs; après tout, l'achat d'un véhicule neuf repose en partie sur l'émotion, et Mazda le savait lorsqu'elle a dessiné la carrosserie du CX-7. Plusieurs aspects stylistiques le démarquent des autres VUS, comme le pare-brise à angle très prononcé ainsi que la ceinture de caisse qui s'élève au-dessus des roues arrière. Le CX-7 a l'air beaucoup plus performant qu'un Tribute.

Le même commentaire s'applique à l'habitacle. Les sièges en cuir beige avec une bande noire qui s'étend du haut jusqu'en bas sont particuliers et apportent une touche de classe, tandis que l'atmosphère général est de haut niveau, et l'intérieur, bien fini.

Le moteur turbo de 2,3 litres développe 244 chevaux et a mérité des éloges pour les temps d'accélération qu'il procure au CX-7. La boîte de vitesses automatique à 6 rapports travaille fort à garder le 4-cylindres dans sa courbe de puissance, quoique certains trouvaient qu'il effectuait fréquemment des changements de rapports : pour la plupart, cependant, ils n'étaient pas familiers avec une boîte comportant autant de rapports.

Et même si nous ayons mentionné que l'aire de chargement n'était pas une priorité, celui du CX-7 est en fait très logeable. Les notes des essayeurs soulignaient les poignées situées à l'arrière et qui permettre de rabattre le dossier des sièges, ce qui est pratique quand on ne peut lâcher le gros objet qu'on est en train de charger à bord. Mais une personne a noté qu'elle craignait de salir l'intérieur beige.

Les moins bons éléments
Le bruit du moteur revenait comme un commentaire négatif; et sans surprise, ce commentaire s'est retrouvé sur plusieurs fiches d'évaluation. Ce n'est pas que le 2,3-litres est cacophonique, mais certains ont trouvé sa sonorité peu excitante.

Le moteur turbo de 2,3 litres développe 244 chevaux et a mérité des éloges pour les temps d'accélération.