Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mazda CX-9 GT à TI 2008 : essai

Mazda CX-9 GT à TI 2008 : essai

Par ,

Un incroyable Hulk

Demandez à n'importe quel journaliste automobile quel type de véhicule est le plus difficile à évaluer et il ou elle vous répondra sans doute les VUS multisegments. Simplement par le nombre de modèles disponibles, ce créneau est hallucinant.

Recherchez-vous la puissance ou l'économie d'essence? La capacité tout-terrain ou l'agilité sur la route? Le confort d'une voiture ou la robustesse d'un camion? Certains arrivent très bien à marier les deux, alors que d'autres nous donnent un peu l'impression d'être au volant d'une mini-fourgonnette schizophrénique.

Chaussé de bons pneus d'hiver, le CX-9 offre une très bonne adhérence sur la route.

Un Mazda à 52 715 $

Il est rare que Mazda offre un véhicule aussi dispendieux. Il faut dire que le CX-9 GT que j'ai testé était muni de tout ce que le constructeur a à offrir: sièges avant chauffants à réglages électriques, sellerie en cuir, jolies boiseries, accents métalliques, compatibilité Bluetooth, système de navigation, puissante chaîne audio Bose, changeur à six CD... la liste s'allonge encore et encore.

Les occupants arrière ne sont pas négligés; au contraire, ils profitent d'un système de divertissement à DVD et de leur propre climatisation. Par ailleurs, les espaces de rangement pour menus items sont nombreux et pratiques. On retrouve aussi plusieurs prises de courant et une entrée auxiliaire pour brancher un lecteur MP3 dans la radio.

À l'extérieur, les phares à décharge à haute intensité procurent une excellente visibilité. Jumelés aux roues de 20 pouces, ils rehaussent avantageusement l'allure de ce VUS huppé.

Il y a d'autres commodités qui m'ont bien plu, comme le hayon électrique qu'on peut ouvrir et fermer en appuyant sur un bouton ou encore le système sans clé «intelligent» qui nous permet d'accéder à l'habitacle tant et aussi longtemps que la clé se trouve en notre possession. Génial.

Tout le monde à bord
Autant à l'intérieur qu'à l'extérieur, Mazda a réussi à créer un design digne d'un véhicule aussi dispendieux. De plus, j'ai bien aimé le fait que l'habitacle n'est pas encombré par une myriade de boutons et de commandes

L'aménagement est concis et bien pensé; d'ailleurs, mes reproches sont peu nombreux et mineurs. Par exemple, le bouton qui contrôle le volume de la radio est placé du côté droit de l'interface, ce qui oblige le conducteur à s'étirer de tout son long s'il ne veut pas se servir des touches sur le volant. De même, les commandes pour les vitres électriques gagneraient à être plus accessibles.

Malgré quelques petits défauts, l'habitacle est beau et richement équipé.