Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mazda MPV 2002

Mazda MPV 2002

Par ,

Quand vient le moment de prendre le volant d'une mini-fourgonnette, on doit généralement s'attendre à faire un compromis en ce qui concerne la conduite. Les familiales sont pratiques, mais plutôt tristes à conduire. C'est précisément sur ce point que Mazda a mis l'emphase en remaniant la MPV pour 2002.

Plus de moteur et le plaisir de conduire. Tous les journalistes automobiles s'accordaient à dire que la première génération de MPV était un excellent véhicule à la recherche d'un moteur adéquat. L'ancien moteur emprunté à la Ford Contour a fait place à une nouvelle mécanique 3,0L issue de la Taurus et de 170 maigres chevaux, la MPV 2002 affiche un nouvel aplomb avec 200 chevaux en réserve. Et tout le monde s'accorde sur une chose, il s'agit d'un bien meilleur véhicule.

Sur la route

Vous serez heureux d'apprendre que la MPV a conservé ses atouts les plus intéressants, comme les sièges coulissants à l'arrière qui peuvent former une banquette ou d'un seul déclic se transformer en fauteuils capitaine. La troisième banquette disparaît toujours sous le plancher. En prime, la rigidité de la caisse donne une tenue de route plus positive et les 30 chevaux supplémentaires dynamisent l'expérience au volant. Ce nouveau moteur est couplé à une transmission automatique à 5 vitesses très souple. Mais au-delà du moteur, l'expérience globale derrière le volant est dans son ensemble plus positive. Un mariage de tenue de route, rigidité de la caisse et puissance qui en font un véhicule très plaisant. En deux mots, l'impression de conduite n'est pas celle que l'on associe habituellement à une mini-fourgonnette et pour la première fois en 2002, la MPV sera livrable avec un système antipatinage. Ce système est livré de série sur la version LX Sport et ES et inclus également les freins ABS.