Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mazda RX-8 R3 2009 : essai routier

Mazda RX-8 R3 2009 : essai routier

Par ,

Solidement installé derrière le volant, vous roulez comme sur des rails enfilant un virage après l’autre, sans même ressentir la pression de la voiture qui cherche à déraper. Il est vrai que le départ n’a pas été fulgurant, quoiqu’une fois en place, vous êtes capable d’aller chercher tout l’espace nécessaire pour obtenir une trajectoire presque parfaite à chaque tour.

Malgré un tempérament un peu vieillissant, et quelques défauts techniques, elle demeure une des voitures les plus excitantes de sa catégorie.

Voiture de course? Non, coupé sport de série. En fait, une Mazda RX-8 R3, mise à l’épreuve à la fois sur les routes des Laurentides et sur le circuit ICAR de Mirabel, entre autres lors d’un match comparatif de sa catégorie où elle a fait bonne figure malgré son âge vénérable.

Grâce et rondeurs
La sportive petite Mazda a une physionomie qui lui est propre. Ses grandes ailes rebondies à l’avant du véhicule lui confèrent une allure bien assise sur la route. Et les feux, qui ressemblent à s’y méprendre à deux yeux souriants (une nouvelle tendance chez Mazda si on regarde la nouvelle 3) viennent encadrer une calandre proéminente, et aérodynamique. Un nouveau visage récemment remodelé et qui est tout à fait réussi, surtout avec les ajouts aérodynamiques de la version R3.

Quant à la silhouette elle-même, elle peut sembler un tantinet disproportionnée : sa longueur semble excessive en comparaison de sa hauteur, mais on s’y fait rapidement, et surtout dans sa version R3 comme notre modèle d’essai doté de roues de 19 pouces et d’aileron arrière, cela confirme l’affirmation de sportive de la RX-8.

Habitacle sportif
En matière d’habitacle cependant, la Mazda RX-8 est une réussite… pour quelqu’un de normalement constitué. En version R3, elle reçoit des sièges sport Recaro ultra moulants et enveloppants, parfaits pour contrôler toute velléité de mouvement latéral en conduite normale comme dynamique.

En ce qui concerne le tableau de bord, il demeure à l’image de toutes les Mazda : plutôt simple, sobre, et sans éclat, mais efficace et ergonomique.

En version R3, elle reçoit des sièges sport Recaro ultra moulants et enveloppants.