Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mazda dévoile SKYACTIV-X, un moteur révolutionnaire… et on l’a essayé!

Vroum Vroum 2030 durable Par ,

Irvine, Californie — En 2007, Mazda dévoilait son programme SKYACTIV-G visant à réduire de 20 % la consommation de carburant de ses moteurs d’ici 2015. Il comprenait également de nouvelles technologies au chapitre de la plateforme, du comportement routier et de la sécurité. Tous les objectifs ont été atteints. Le temps était donc venu d’élaborer un nouveau programme dont la cible finale se situe en 2030.

Il est important de souligner que ce constructeur japonais ne se limite pas à la mécanique de ses véhicules. En effet, les dirigeants de Mazda possèdent une conscience sociale qui vise à améliorer non seulement l’environnement, mais aussi le quotidien des gens qui habitent la planète. Par exemple, ils savent pertinemment que l’électrification des parcs automobiles dans le monde ne sera pas pour demain. De plus, l’ensemble des véhicules prend de l’âge sur tous les continents, ce qui signifie une pollution qui ira en augmentant. 

Une partie de la solution est de fabriquer des véhicules les moins polluants possible. D’ici 2019, Mazda commercialisera des voitures hybrides et partiellement électrifiées. Toutefois, la majorité des véhicules produits seront dotés d’un moteur traditionnel à combustion interne. Ses ingénieurs se sont donc attaqués à développer un nouveau type de moteur qui pollue minimalement et qui consomme encore moins de carburant que présentement — tout cela afin d’apporter une contribution à la lutte aux gaz à effet de serre.

Ultimement, Mazda veut réduire les émissions polluantes de ses voitures de 50 % d’ici 2030 et de 90 % d’ici 2050. Le premier jalon de cette mission a été le développement d’un moteur utilisant une technologie unique au monde, soit un moteur à combustion par compression ou de son appellation officielle : « Commande d'avance à l'allumage par compression ».

La technologie SKYACTIV-X est née
Il serait facile de vous inonder de données savantes pour tenter de vous impressionner. En effet, cette nouvelle motorisation sort des sentiers battus dans plusieurs aspects. De plus, lors de la présentation technique en Californie, les ingénieurs de Mazda ont philosophé sur les différentes façons de réduire la consommation et les émissions d’un moteur thermique. Selon eux, le meilleur moyen consiste à faire appel à un mélange très pauvre en carburant et très élevé en oxygène.

C’est facile à dire, mais l’exécuter n’est pas évident. Pour obtenir un moteur efficace avec cette technologie, il a fallu recourir à un taux de compression élevé. On parle pour l’instant d’un taux de 16:1 suffisant pour allumer le carburant par compression. Bref, cette technologie est la même qu’emploie un moteur diesel dont le mélange air-carburant s’allume par la simple pression sur le piston dans la chambre à combustion.

Mais avec le moteur à essence, pour éviter la détonation (engine knock) et également pour obtenir un moteur souple et performant, les ingénieurs de Mazda ont décidé de faire appel à une petite bougie d’allumage qui sert à enflammer le mélange air-essence arrivé dans le cylindre par injection directe, afin de pouvoir réaliser les premières explosions. Par la suite, selon les conditions d’utilisation, le système recourt à l’allumage à l’explosion par combustion la majorité du temps.

Ce genre de technologie se base sur le système Miller de soupape qui permet un chevauchement momentané des soupapes d’admission et d’échappement afin d’optimiser le mélange air-essence. Une variante de ce système est le cycle Atkinson utilisé par la majorité des voitures hybrides. Dans le passé, Mazda a déjà commercialisé avec un grand succès une mécanique de voiture dotée de ce système et sa fiabilité a été impeccable.

Une telle configuration permet de générer un couple plus élevé qu’avec un moteur conventionnel, ce qui se traduit par des accélérations initiales plus rapides. De plus, sans entrer dans les détails, le nouveau moteur SKYACTIV-X de Mazda est capable de fonctionner à un régime plus élevé que la moyenne, et ce, indépendamment du style de conduite.

La preuve est sur la route
Écouter les ingénieurs en parler, c’est une chose; prendre des notes à ce sujet, c’en est une autre. Toutefois, le meilleur moyen de vérifier l’efficacité de la technologie est de prendre la route avec des voitures équipées de ce moteur révolutionnaire. À partir du centre technique de Mazda situé à Irvine, en Californie, nous avons été en mesure d’effectuer des essais routiers dans un milieu urbain et sur l’autoroute afin de bien évaluer le système. Nous avons conduit une Mazda3 à boîte automatique et une autre à boîte manuelle.

Premièrement, il est important de souligner qu’il s’agissait de voitures expérimentales ne possédant aucune des qualités de luxe et de confort d’une Mazda3 régulière. Cela dit, nous avons pu apprécier les nouveaux sièges qui seront utilisés dans le prochain modèle, des sièges offrant un excellent support lombaire. La banquette arrière sera également toute nouvelle et nous avons été convaincus des progrès accomplis.

La sonorité du moteur SKYACTIV-X au ralenti est presque imperceptible. Puis, une fois sur la route, les promesses faites par les ingénieurs de Mazda se sont vérifiées. En raison du couple élevé, les décollages sont plus convaincants et le moteur continue de proposer de bonnes accélérations et reprises, peu importe le régime. De plus, la boîte automatique enchaîne les rapports de façon quasi transparente. En prime, ce moteur devrait brûler de 25 à 30 % moins de carburant que le SKYACTIV-G de 2,0 litres utilisé sur l’actuelle Mazda3.

Les voitures que nous avons conduites étaient par ailleurs munies de la nouvelle plateforme et de la suspension améliorée, ce qui favorisait une tenue de route assez satisfaisante, sans oublier un confort de roulement impressionnant.

SKYACTIV-X en résumé
C’est un début prometteur pour cette nouvelle étape d’amélioration des véhicules Mazda à tous les chapitres, notamment la réduction des émissions de CO2 et de la consommation d’essence, ainsi que la maximisation de l’agrément de conduite.

Voilà, le programme « Vroum vroum 2030 durable » est lancé!

[NDLR] Saviez-vous que Mazda est le fabricant automobile le plus écoénergétique sur le continent américain pour la 5e année consécutive selon l’EPA? Ne manquez pas non plus nos récents essais routiers de véhicules Mazda, comme ceux de la compacte Mazda3 Sport et du grand multisegment CX-9.

Photos :D.Duquet
Photos du Mazda SKYACTIV-X