Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mazda3 GS 2008 : essai routier

Mazda3 GS 2008 : essai routier

Par ,

Étrange à dire, mais la compacte de la famille Mazda, la 3, devrait bel et bien passer à l'histoire. Celle que Mazda a lancée en remplacement de la Protegé - un modèle dont tout le monde se souvient avec un sourire - a tellement été populaire, qu'elle a ébahi même les critiques les plus sévères.

Dès que j'ai pris le volant de la Mazda3, je l'admets, j'ai été conquis. (Mazda3 GT montrée)

Un peu fort comme analyse ? Oui et non. Depuis son lancement, la Mazda3 reçoit prix et éloges partout où elle passe, et ce, en grande partie grâce à sa conduite sportive et amusante.

En réalité, dès que j'ai pris le volant de la Mazda3, je l'admets, j'ai été conquis. Ce qui n'est un secret pour personne, c'est qu'on a réussi à lui insuffler le petit « vroum-vroum » qui a fait la renommée de Mazda et qui correspond à merveille au profil du modèle.

Une compacte nerveuse
La berline GS est équipée d'un moteur de 2 litres et d'une boîte de vitesses automatique à 4 rapports dotée d'un mode sport. Une petite compacte certes, mais qui affiche un style affirmé et qui plaira davantage aux amateurs de voitures moins éclatantes. Pour ceux que la chose intéresse, cependant, on peut lui donner un peu de personnalité en la garnissant de couleurs rayonnantes.

En matière de performance, le moteur de 2 litres et la boîte manuelle sont nerveux mais sans surprise. Les départs sont moins saisissants, par exemple, que sur les versions dites sport et munies de la mécanique de 2,3 litres. Même les reprises ne sont pas plus fermes qu'il ne le faut. Cependant, pour le savoir, il faut véritablement s'adonner à une conduite du type plus sportif. Et les vrais amateurs de ce genre de conduite ne se tourneront vraisemblablement pas vers la Mazda3.

Fort heureusement, la qualité de la direction permet une conduite sans hésitation et favorise le maintien d'une trajectoire bien établie.

La suspension, évidemment un peu plus rigide en raison de la personnalité plus sportive de la marque, réussit tout de même à absorber la plupart des irrégularités de la route, même si elle échoue dans sa tâche parfois lors de virages un peu trop serrés. On enregistrera un peu de roulis au volant de la petite berline, mais rien qui pourra affecter véritablement la conduite quotidienne.

Quant au freinage, il est efficace. La pédale transmet véritablement et de façon précise les intentions du conducteur.

Les départs sont moins saisissants avec le 2 litres, par exemple, que sur les versions dites sport et munies de la mécanique de 2,3 litres.