Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mazda6 Sport 2008 : essai routier

Mazda6 Sport 2008 : essai routier

La Mazda6 Sport : très sport, en effet... Par ,

Depuis que Mazda a lancé la 6, la compétition a senti le besoin de se moderniser visuellement. En effet, quand on regarde les Accord, Altima et Camry, on peut affirmer qu'elles n'ont commencé à adopter un style branché et dynamique qu'après leur plus récente refonte.

Pendant longtemps, les berlines japonaises à prix abordable se voulaient aussi attrayantes qu'une entrée d'auto non déneigée. Or, plusieurs s'entendent pour dire que le design énergique et excitant de la Mazda6 2003 a pavé la voie à un agréable (et nécessaire) renouveau en matière de stylisme japonais.

La Mazda6 Sport offre l'un des meilleurs rapports design/prix sur le marché canadien.

Elle a de la gueule
«Wow! Je l'adore», s'est exclamé un de mes amis en voyant mon modèle d'essai au manteau noir étincelant. Je lui ai naturellement demandé pourquoi. «Elle est tout simplement superbe. Ses roues sont cool, il y a un double échappement chromé, les lignes sont belles; bref, c'est vraiment une voiture qui a fière allure», m'a-t-il répondu.

Je ne peux qu'être d'accord avec lui. Avec ses phares antibrouillard, ses jantes de 17 pouces et son aileron de série (le genre de trucs qui sont normalement offerts en option ou carrément absents avec pareilles berlines), la Mazda6 Sport qui m'a été prêtée pour cet essai routier avait de la gueule et ne passait pas inaperçue.

En outre, les phares à multiples projecteurs et contour chromé lui confèrent un regard perçant, tandis que les feux arrière proéminents à fond noir lui donnent un côté malicieux, pour ne pas dire mystérieux. La silhouette est très bien sculptée, en particulier à l'arrière avec le hayon, ce qui fait de la Mazda6 Sport 2008 l'un des meilleurs rapports design/prix sur le marché canadien.

Habitacle impeccable, quoique petit
Il en va de même à l'intérieur. Au lieu de désolantes surfaces en plastique ou en vinyle, cette intermédiaire présente de jolis matériaux agréables au toucher. Par exemple, le volant gainé de cuir et le pommeau du levier de vitesses garni de chrome sont un régal pour les mains. Le tableau de bord est doux et l'assemblage est impeccable. Bravo Mazda.

Cela dit, j'ai de la misère à m'habituer au rétro-éclairage rouge écarlate qui caractérise la vaste majorité des instruments et des boutons le soir venu. Il faut vraiment être un mordu de cette couleur pour l'apprécier.

D'autre part, l'angle d'ouverture des portes n'est pas aussi large que ce que certains pourraient espérer et, une fois assis, on se rend compte que l'habitacle n'est pas si volumineux. Mes passagers arrière de grande taille se sont notamment plaints d'un manque d'espace au niveau de la tête.

Le tableau de bord de la Mazda6 Sport 2008 est doux au toucher et l'assemblage est impeccable.