Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mercedes Classe B 4MATIC 2016 : essai routier

Mercedes Classe B 4MATIC 2016 : essai routier

Une rare combinaison d’utilité et de luxe en format compact Par ,

Les Canadiens aiment beaucoup la Mercedes Classe B. Cette petite voiture séduit notre côté pratique tout en étanchant notre soif de luxe et de jetset ― le genre qu’on voit à la télé, mais qu’un simple voyage annuel en Floride ou au Mexique ne peut recréer.

J’avoue ne pas l’avoir adoptée tout de suite après son lancement, mais plutôt l’année suivante quand Mercedes-Benz a corrigé les diverses lacunes que j’avais dénoncées. La nouvelle génération m’a vite conquis, toutefois. De son design extérieur jusqu’à son aménagement intérieur en passant par sa conduite sur la route, la B 250 4MATIC 2016 que j’ai récemment essayée montre bien pourquoi cette marque de luxe est la plus vendue dans l’industrie automobile. 

Pas cher pour un… multisegment de luxe? 
Oui, c’est comme ça qu’on peut l’appeler ― et son prix est très abordable, effectivement. La Mercedes Classe B est le véhicule le moins cher de la gamme, une coche en dessous du beau coupé CLA à 4 portes (plus sportif, mais pas aussi pratique) et plusieurs coches au-dessus de la smart fortwo, qu’on peut acheter via les détaillants Mercedes-Benz. 

En 2016, il faut débourser 31 700 $ (plus les frais de préparation) pour une B 250 à traction ou encore 34 000 $ pour une B 250 4MATIC à rouage intégral. C’est donc l’une des voitures les moins dispendieuses parmi toutes les marques de luxe au Canada. En même temps, elle sait se montrer à la hauteur des standards élevés du constructeur allemand.

Du style et du luxe dignes de l’étoile à 3 pointes 
La belle silhouette de familiale surélevée ou de multisegment (appelez-la comme vous le voulez) est ponctuée d’une calandre inspirée de la Mercedes SL classique, de phares accentués de DEL, d’une grille inférieure noire d’allure sportive, de lignes de relief sur les flancs qui pointent vers le haut, de jolies garnitures en chrome et en aluminium satiné ainsi que de jantes en alliage de 17 pouces. 

L’habitacle présente des matériaux doux au toucher et de grande qualité sur le dessus du tableau de bord et la totalité des portières. Ces dernières comportent des empiècements rembourrés et garnis de similicuir ARTICO qui s’agencent avec les accoudoirs. Un fini métallique orne différentes surfaces, dont l’insertion sur le tableau de bord qui accompagne les bouches d’air cerclées d’argent satiné. La doublure de plafond en tissu haut de gamme s’étend pour recouvrir les montants avant, tandis que le toit ouvrant panoramique (optionnel) comprend 2 panneaux.

Toutes les commandes sont fidèles à la réputation de qualité de Mercedes-Benz. Idem pour les interfaces électroniques, à commencer par le gros affichage multifonction en couleur au milieu des cadrans analogiques. Sur le bloc central du tableau de bord, on retrouve un écran d’infodivertissement pleine couleur à très grande résolution, semblable à une tablette, qu’on peut contrôler à l’aide d’une molette et de boutons sur la console. L’infographie est attrayante et la disposition se veut intuitive. En optant pour l’ensemble Haut de gamme à 3 800 $, on peut obtenir entre autres Apple CarPlay et Android Auto.

Dans l’ensemble, la qualité, le raffinement et la présentation sont typiques de Mercedes-Benz, tout comme le cachet qui se dégage de l’habitacle. 

Un niveau de confort tout autant à la hauteur
La petite Classe B est une voiture spéciale et ergonomiquement bien pensée qui offre une position de conduite un peu plus haute que la normale, mais pas autant que dans un VUS ordinaire. On y accède par de grandes portières à ouverture large, la visibilité est excellente tout autour et les sièges avant à 10 réglages manuels savent bien nous envelopper. 

Les places arrière sont aussi invitantes et presque aussi confortables grâce à un généreux espace. J’avais environ 4 ou 5 pouces de dégagement pour ma tête et au moins 6 ou 7 pouces pour mes genoux en plaçant le siège du conducteur à ma guise (je vous rappelle que je mesure 5 pieds et 8 pouces). La banquette en soi procure beaucoup de soutien pour le bas du dos. Quand seulement 2 personnes s’y assoient, on peut rabattre un gros accoudoir rembourré au centre et les porte-gobelets qui se découvrent ne viennent pas gêner nos avant-bras.

Polyvalence et espace de chargement à souhait 
Le parechoc arrière est surmonté d’une belle plaque protectrice chromée et un hayon de bonne dimension révèle une aire de chargement vaste et plane derrière ladite banquette. On peut sortir le cache-bagages de sa solide traverse amovible pour garder le contenu du coffre hors de la vue des voleurs.

Sous le plancher, un grand compartiment tapissé nous permet de ranger une foule de choses. Il n’y a pas de pneu de secours étant donné que la Mercedes Classe B 2016 roule sur des pneus à dégonflement contrôlé (appelés run-flat). Juste au-dessus, une moquette plus luxueuse habille les parois du coffre et le dos de la banquette, tandis qu’une trousse d’urgence pratique est incluse dans le rangement à droite. 

Le volume de chargement passe de 488 à 1 547 litres quand on rabat les dossiers arrière 60/40. Sinon, il y a une petite trappe d’accès au centre par laquelle on peut glisser de longs objets tels que des skis. En ce qui me concerne, j’aurais nettement plus apprécié des dossiers rabattables 40/20/40. 

Roulement doux et performance surprenante
Le similicuir des sièges a l’air véritable, tandis que les coussins sont douillets comme un oreiller, mais peuvent bien garder le corps en place quand même. La suspension de la B 250 procure encore plus de confort; en fait, j’ai trouvé qu’elle donnait l’impression de flotter sur un nuage. C’est vrai de toute Mercedes, d’ailleurs ― sauf les modèles AMG. À propos, il s’agit de l’un des seuls véhicules de la marque qu’on peut ne pas avoir en version haute performance AMG. Cela dit, ne jugez pas ses prestations trop vite…

Un seul moteur est disponible au Canada, soit un 4-cylindres turbocompressé de 2,0 litres qui développe 208 chevaux et un couple de 258 livres-pied, dans ce dernier cas à partir de seulement 1 200 tours/minute. Jumelé à une boîte automatique à 7 rapports avec sélecteurs manuels au volant, il livre une performance animée au décollage et ne manque vraiment pas de puissance pour dépasser sur l’autoroute.

La B 250 4MATIC que j’ai testée attaquait les courbes rapides avec aplomb également, aidée par une voie large et un empattement plutôt long. Elle s’est montrée stable et prévisible tout en faisant preuve d’un confort de roulement très peu vu dans la catégorie des compactes. Son diamètre de braquage n’est pas aussi court que celui de la smart, bien entendu, mais circuler dans les endroits restreints ne pose quand même aucune difficulté. De gros rétroviseurs, une caméra de recul avec des lignes virtuelles pour nous guider dans nos manœuvres ainsi que des capteurs de stationnement à l’avant et à l’arrière nous permettent de savoir parfaitement ce qui nous entoure.

Un utilitaire à 5 places peu assoiffé 
À un feu rouge, vous remarquerez que le moteur s’éteint automatiquement et qu’il redémarre ensuite quand la lumière devient verte. Ce dispositif et bien d’autres aident la Mercedes Classe B 2016 à afficher un rendement louable de 9,2 L/100 km en ville et de 6,6 L/100 km sur l’autoroute pour le modèle à traction ou encore 10,0 et 7,5 pour le modèle à transmission intégrale.

Parlant de consommation d’essence, la B 250 ordinaire n’est pas offerte aux États-Unis, mais ne critiquez pas les Américains, car eux ont la chance d’avoir accès à la B 250e entièrement électrique. Viendra-t-elle un jour chez nous? Aucune annonce n’a encore été faite.

Bon équipement de série et en option 
L’ensemble Polyvalence inclus sur mon modèle d’essai ajoutait un siège du conducteur à réglage électrique avec support lombaire ajustable, un ouvre-porte de garage intégré, des rétroviseurs extérieurs à repli électrique avec miroir anti-éblouissement (tout comme celui à l’intérieur) et enfin le système de rangement EASY VARIO PLUS comprenant un dossier de siège du passager avant rabattable à plat, une banquette arrière coulissante et un plancher de chargement à hauteur réglable.

Par ailleurs, un ensemble Sport à 1 500 $ bonifie la Classe B des éléments suivants : sellerie ARTICO/DINAMICA noire, ensemble de style AMG, système de freinage sport, direction directe, ensemble Apparence Carbone, suspension confort surbaissée, jantes AMG de 18 pouces en alliage à 5 bras, tapis de sol AMG en velours et garniture de toit noire.
 
Du côté des options individuelles, on note des phares partiellement à DEL pour 900 $, un accès sans clé pour 700 $, la radio satellite pour 745 $ et le stationnement assisté pour 900 $.

L’équipement de série regroupe, en plus des items déjà mentionnés, des phares et essuie-glaces automatiques, des rétroviseurs électriques chauffants, un frein de stationnement électronique, un bouton de démarrage, un beau volant multifonction garni de cuir Nappa, un système de surveillance de la pression des pneus, l’arsenal de sécurité habituel, un détecteur de somnolence du conducteur, un système de prévention des collisions, le freinage adaptatif et des coussins gonflables pour les genoux des 2 occupants avant.

Pas parfaite, mais quand même très bonne 
Ceci étant dit, j’aurais apprécié de voir des options disponibles chez la concurrence et même sur certaines compactes de marques populaires en version haut de gamme. Je pense ici à un régulateur de vitesse adaptatif, à un affichage tête haute, à des sièges avant ventilés, à des sièges arrière chauffants et à un hayon assisté, pour n’en nommer que quelques-unes.

En définitive, j’aime beaucoup la Mercedes Classe B 2016 telle qu’elle est. Cette voiture rejoint mon côté pragmatique et propose quasiment tout le luxe et le raffinement que mon cœur désire. Voilà une rare combinaison chez une compacte qu’il vous faut absolument envisager.

Essais routiers et évaluations

Experts
    Consommateurs
    Mercedes Classe B 2016
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Photos :K.Tuggay
    Photos de la Mercedes-Benz B250 4matic 2016