Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mercedes-Benz B 250 2013 : premières impressions

Mercedes-Benz B 250 2013 : premières impressions

Par ,

MIAMI BEACH, Floride – Après plus d'un an d'absence, la Classe B de Mercedes-Benz nous revient plus puissante, plus maniable et plus écoénergétique que jamais. Mérite-t-elle l'étoile d'argent à trois pointes? Voyons voir...

Ceux qui accordent beaucoup d'importance au statut social recherchent en premier lieu l'exclusivité. En effet, le président d'entreprise qui s'achète une Classe S de 100 000 $ ne souhaite pas se faire associer au sous-fifre qui arrive à peine à se payer une B 250. Voilà le défi des marques de luxe en créant des modèles d'entrée de gamme : attirer une nouvelle clientèle au risque de diluer le cachet unique qui les rend si désirables.

Une Classe B améliorée sur toute la ligne
Apparue en Europe au printemps de 2005, la Classe B a fait le saut chez nous à l'automne de la même année (les Américains n'en veulent toujours pas). Rapidement, elle s'est imposée comme l'un des véhicules les plus vendus de Mercedes-Benz au Canada.

Autrefois jugée indigne de porter le prestigieux emblème de la marque allemande, la Classe B se renouvelle pour 2013 et nous apparaît améliorée sur toute la ligne. D'ailleurs, selon Dr. Thomas Weber, membre du conseil d'administration de Daimler, aucune refonte de modèle dans l'histoire de Mercedes-Benz n'a été marquée par autant d'innovations en même temps.

La beauté dans tout ça, c'est que le prix de base de la Mercedes-Benz B 250 2013 reste à 29 900 $ malgré une valeur ajoutée de plus de 7 000 $.

Pas une minifourgonnette!
Côté design, la petite Allemande se veut plus saillante et profilée que sa devancière qui, faut-il l'avouer, ressemblait davantage à une minifourgonnette compacte qu'à une berline à hayon. De plus, le fameux plancher en sandwich qui accroissait sa sécurité compromettait en même temps sa tenue de route en surélevant le centre de gravité.

Le châssis monocoque plus conventionnel de la Mercedes-Benz B 250 2013 présente une ligne de toit abaissée et une posture nettement plus stable. En fait, la voiture repose maintenant 46 millimètres plus près du sol. La hauteur des sièges, par ailleurs, a diminué de 86 millimètres.

Un seul moteur, plus de puissance
Au lieu d'offrir deux types de moteurs différents et deux boîtes de vitesses différentes, la Classe B se contente dorénavant d'un quatre-cylindres turbocompressé de 2,0 L qui génère 208 chevaux et 258 livres-pied de couple via une boîte à double embrayage comptant sept rapports. Dépourvue d'un convertisseur de couple et capable de pré-engager les rapports, cette dernière aide à livrer des accélérations plus efficaces, sans interruption de puissance.

En plus de voir son rendement augmenter de façon importante, la nouvelle Mercedes-Benz B 250 2013 consomme 18 % moins d'essence, soit 5,5 L/100 km sur l'autoroute et 7,9 L/100 km en ville, pour une moyenne de 6,8. C'est mieux que quelques-unes des compactes les plus frugales sur le marché, dont la Mazda3 (7,5), la Nissan Versa (7,5) et la Toyota Matrix (7,4). La Ford Focus brûle elle aussi 6,8 L/100 km, mais avec seulement 160 chevaux.

Nouveaux matériaux et gadgets à l'intérieur
L'habitacle de la Classe B 2013 de Mercedes-Benz gagne en beauté et en luxe. Du cuir Artico remplace le tissu des sièges, et ce, de série. On retrouve un bon volant gainé de cuir et assorti de sélecteurs de vitesses ainsi qu'un écran d'infodivertissement de 5,8 pouces (8 pouces en option). Les pédales et les seuils de portières en acier ajoutent une belle touche raffinée, tandis que le levier de vitesses déménage sur la colonne de direction afin de libérer de l'espace sur la console centrale.

La version de base ne permet qu'un réglage manuel des sièges; par contre, l'ensemble Exclusif nous fait profiter des boutons de commande électrique de Mercedes-Benz. À l'arrière, on peut augmenter le volume de chargement de 486 à 1 545 litres (15 de plus qu'auparavant) en rabattant les dossiers.

La grande nouveauté, cependant, se trouve au chapitre de la sécurité. Le constructeur a décidé d'inclure de série sur la B 250 2013 le groupe de technologies Collision Prevention Assist, autrefois réservé à des modèles plus luxueux à titre d'option. Des capteurs déterminent la distance entre le véhicule et ceux qui l'entourent, puis déclenchent des alertes visuelles et sonores en cas de rapprochement dangereux. Le système de freinage adaptatif, quant à lui, accélère le temps de réponse du freinage en préchargeant les plaquettes de frein lorsqu'elles ne servent pas. De son côté, le système Attention Assist analyse le comportement du conducteur et arrive à détecter la somnolence, allant même jusqu'à allumer une icône de tasse de café sur le tableau de bord pour nous inviter à prendre une pause.

Parmi les technologies optionnelles qui confirment la nature plus haut de gamme de la Mercedes-Benz B 250 2013, soulignons le régulateur de vitesse adaptatif Distronic Plus, les feux de route adaptatifs de même que les avertisseurs d'angles morts et de franchissement de ligne – très utiles dans la circulation frénétique de Miami.

Maniabilité appréciable
Trois modes de conduite sont proposés : Éco, Sport et Manuel. Le second rend l'accélérateur plus sensible et la boîte de vitesses plus nerveuse, ce qui est correct sur l'autoroute, mais dérangeant en plein trafic. Jamais personne ne pourra dire qu'il s'agit d'une voiture sport et je ne m'attends pas à ce que la clientèle visée utilise fréquemment ce mode de toute façon.

La direction m'a paru un peu engourdie, mais les améliorations au niveau de la maniabilité ne font aucun doute. Une suspension indépendante remplace l'ancienne poutre de torsion à l'arrière, favorisant ainsi une meilleure performance dans les virages. Dans l'ensemble, cette routière compacte fait preuve de confort, d'agilité et d'enthousiasme en ville, même sur les voies plus achalandées.

En conclusion, la Mercedes-Benz B 250 2013 saura en charmer plusieurs avec sa puissance accrue, son vaste éventail de dispositifs de sécurité, son look nettement plus attrayant et sa consommation fort avantageuse.

Essais routiers et évaluations

Experts
    Consommateurs
    Mercedes Classe B 2013
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article