Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Premier essai du Mercedes-Benz GLE 2020 : Une longueur d’avance

Toronto, Ontario - Né sous le nom ML en 1997, le Mercedes-Benz GLE a connu des débuts beaucoup plus modestes. Premier véhicule Mercedes fabriqué aux États-Unis, la version 2020 représente la 4e génération de cet utilitaire de format moyen. Si le modèle était difficilement qualifiable de produit de luxe à ses débuts, la firme allemande s’est drôlement rattrapée depuis.

Le GLE 2020 fait appel à la même plateforme qui sert le plus récent GLS. Cela signifie que vous avez un empattement plus long de 80 mm. De ce chiffre, 64 mm servent à offrir plus d’espace aux places arrière et, pour la première fois, une troisième rangée de sièges.

Style plus classique
Alors que le GLE coupé arrive en Europe, l’Amérique du Nord n’a droit pour le moment qu’au modèle régulier de la Classe GLE. Plus gros et plus grand que son prédécesseur, il accueille en option pour la première fois, on vient de le mentionner, une troisième rangée de sièges, surtout pour les enfants.

Photo : B.Charette

Le style revêt une beauté intemporelle. La partie avant assez imposante qui donne de la prestance. Vous avez un choix de roues de 20 pouces de série qui ajoute à cette présence et souligne le caractère robuste. Il faut aussi souligner la partie arrière mieux réussie que celle de la dernière génération avec un style plus sportif. Une protection plaquée en chrome du soubassement apporte une belle touche finale.

Intérieur de luxe
Premièrement, la plateforme empruntée au plus grand GLS offre aux occupants du GLE un espace intérieur plus spacieux. Ensuite, à l’image des plus récentes créations de la marque, le modèle hérite des doubles écrans de 12,3 pouces juxtaposés et jumelés au système multimédia MBUX (Mercedes-Benz User Experience). Ce dernier, qui a fait ses débuts dans la Classe A, a été amélioré pour le GLE avec une meilleure reconnaissance de la voix, même si avec la langue française, il y a encore un peu de travail à faire.

Le poste de conduite est à la fois sportif et élégant. Selon la profondeur de votre portefeuille, vous avez le choix de plusieurs finitions et contrastes de couleurs. Toutes les surfaces sont garnies de cuir et toutes les commandes offrent un aspect renouvelé. Le nouveau volant de série souligne davantage l’apparence impressionnante de l’habitacle du VUS.

Photo : B.Charette

Les 64 mm supplémentaires à l’arrière offrent un espace qui permet pratiquement aux passagers de se croiser les jambes. Le dégagement pour la tête à l’arrière avec la banquette fixe de série dotée d’un dossier divisé selon le rapport 40-20-40 a gagné 33 mm, atteignant désormais 1025 mm.

Le volume de chargement est passé à 825 litres derrière les sièges arrière et il atteint 2055 litres lorsque la deuxième rangée de sièges est rabattue. La troisième rangée rabattable proposée en option procure une souplesse d’utilisation accrue. Grâce à la fonction Easy Entry de la deuxième rangée à réglage entièrement électrique, les deux passagers montant tout à l’arrière peuvent facilement accéder à leurs sièges. Soulignons toutefois qu’il s’agit d’un espace qui convient surtout à de jeunes enfants.

Deux choix de moteur… pour le moment
Le modèle d’entrée de gamme est le GLE 350 qui vient avec un moteur 4-cylindres turbo de 2 litres et 255 chevaux. Tous les GLS sont équipés de série du système de traction intégral 4Matic. L’autre version est la GLE 450 mue par un bloc 6-cylindres électrifié avec la technologie de type 48 volts. Il développe une puissance de 362 chevaux et un couple de 369 livres-pieds.

La technologie EQ Boost améliore les performances sur de courtes périodes en fournissant 21 chevaux et 184 livres-pieds de plus. L’alternodémarreur intégré est responsable des fonctions hybrides telles que EQ Boost ou la récupération d’énergie, tout en permettant des économies de carburant. Cette même technologie fera partie du modèle GLE 53 qui arrivera un peu plus tard cette année en concession. Il offrira le même 6-cylindres en ligne turbo, mais avec 429 chevaux au lieu de 362.

Photo : B.Charette

Mercedes prépare aussi une version AMG 63 et un modèle EQ sous forme hybride enfichable qui promet 75 à 80 km d’autonomie en mode électrique. Tous les modèles sont pourvus d’une boîte automatique à neuf rapports.

Aussi bon sur la route que hors route
Notre journée d’essai a commencé sur la route pour se terminer dans le bois. Notons que le système à quatre roues motrices ne fonctionne pas de la même manière selon la mécanique. Pour les modèles à moteur 4-cylindres, la traction intégrale 4Matic fait appel à une boîte de transfert qui transmet le couple moteur aux essieux selon un rapport fixe de 50/50. Les roues qui patinent sont freinées individuellement et de façon ciblée.

Une boîte de transfert dotée d’un embrayage multidisque à commande électronique est utilisée pour le GLE 450. Cela autorise une répartition variable du couple moteur (Torque on Demand ou couple sur demande) allant de 0 à 100 % entre les essieux.

La puissance du 4-cylindres est surprenante considérant le format et le poids du modèle. Le 6-cylindres avec le EQ-Boost est aussi performant que les V8 d’ancienne génération avec une consommation de carburant beaucoup plus raisonnable.

Photo : B.Charette

Très silencieux, le GLE tient aussi très bien la route. Mercedes offre en option le E Active Body Control qui associe la suspension pneumatique à la technologie 48 volts du GLE 450, le tout pour un confort de roulement encore plus grand. Ce système peut réguler individuellement les caractéristiques de suspension et d’amortissement à chaque roue. Cela signifie qu’il contrecarre non seulement le roulis, mais aussi le tangage et le cabrage. De pair avec la fonction de balayage de la chaussée et la fonction d’inclinaison dans les virages, vous avez l’impression que le véhicule anticipe vos mouvements.

Bien que très peu de gens vont s’adonner à la conduite hors route, Mercedes a mis beaucoup d’efforts sur cet aspect. Les angles d’attaque et de sortie sont très bons et permettent d’attaquer des terrains assez difficiles. En étant capable de lire la chaussée, la suspension s’adapte à la surface et va ramollir au besoin pour mieux absorber une bosse. Aucune technologie, toutefois, ne peut amoindrir l’effet d’un nid-de-poule.

En mode hors route, la liste des options propose aussi le mode dégagement. Si le GLE s’enlise dans une dune ou dans la neige, vous allez pouvoir faire sautiller le camion de haut en bas par des mouvements de balancement de façon à libérer ainsi le véhicule, le tout grâce à une commande située au tableau de bord. Vous avez aussi le choix de régler le niveau de chacune des roues par l’intermédiaire de l’écran tactile de l’affichage multimédia et, par conséquent, d’améliorer la traction en terrain accidenté, par exemple lorsqu’une des roues est coincée dans un fossé, où lorsqu’un ressort de roue est complètement comprimé.

Photo : B.Charette

Toutes ces fonctions ajoutent toutefois un montant substantiel à la facture. Soyez certains que vous les utiliserez avant de vous lancer dans ces dépenses qui peuvent ajouter jusqu’à 20 000 $ à la facture.

Conclusion
Avec un prix de départ de 64 000 $ pour une version 350 à moteur 4-cylindres, il faudra allonger 75 000 $ pour une version 450 de base. Le prix de la version 53 n’a pas encore été annoncé, mais attendez-vous à une facture avoisinant les 85 000 $. Pour vous donner une idée de la vitesse avec laquelle les options font grimper le prix, notre modèle 450, avec la majorité des options hors route et de confort, se détaillait 107 000 $. Il faudra donc choisir de manière judicieuse. Dans l’ensemble le GLE repousse encore un peu plus loin les innovations et l’avant-garde, tant en matière de confort que de technologie. Mercedes tient à garder le pôle dans ce domaine.

On aime

Technologie de pointe
E-Active Body Control
Finition impeccable

On aime moins

Les options coûtent cher
Complexité de la technologie
MBUX qui n’est pas encore convaincant en français

Photo : B.Charette
Photo : B.Charette
Photo : B.Charette
Photo : B.Charette