Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mercedes-Benz Metris Fourgon 2016 : premières impressions

Mercedes-Benz Metris Fourgon 2016 : premières impressions

Bienvenue dans le monde des fourgons! Par ,

Mercedes-Benz n’est sans doute pas la première marque qui vous vient à l’esprit quand on parle de véhicules commerciaux. Pourtant, son fameux Sprinter à moteur diesel connaît beaucoup de succès ces temps-ci.

Le constructeur allemand a été le premier à vendre des fourgons pleine grandeur en Amérique du Nord. Depuis, Ford (Transit) et Ram (ProMaster) font du rattrapage. Le Sprinter a aussi le mérite d’avoir changé la façon dont les entreprises voient le transport de nos jours : elles veulent des produits adaptés à leurs moindres besoins. Ainsi, une compagnie de livraison peut exiger de gros véhicules écoénergétiques pour les longs trajets ainsi que de petits fourgons agiles pour la distribution locale et urbaine. Un plombier indépendant peut se contenter d’une familiale, mais une entreprise de plomberie aura besoin de solutions comme le Sprinter. 

Bref, on retrouve toutes sortes de formats et de configurations sur le marché en ce moment, allant des fourgons les plus costauds (Sprinter/Transit/ProMaster) aux plus compacts (Transit Connect/ProMaster City). Mais qu’y a-t-il entre ces 2 extrêmes?

Le Mercedes-Benz Metris 2016 à la rescousse!  
Le nouveau fourgon Metris (appelé Vito dans d’autres marchés) représente un juste milieu. C’est un peu comme une minifourgonnette légèrement surdimensionnée, disponible avec ou sans sièges et vitres arrière, qui repose sur une plateforme de type commercial avec roues motrices arrière et qui exploite un moteur à essence à la fois vigoureux et peu assoiffé. Son design est moderne et on peut l’adapter à tous les usages : travail, livraisons, taxi, navette, voyages en famille, etc.   

Comment se conduit le Metris?
Le Mercedes-Benz Metris est alimenté par un moteur à essence à 4 cylindres développant 208 chevaux et 258 livres-pied de couple. Je m’attends toutefois à ce que d’autres options s’ajoutent au menu éventuellement, dont un diesel – croisons les doigts! La puissance est généreuse et le fonctionnement s’avère agréablement silencieux, au grand bonheur de ceux qui le conduisent toute la journée. 

Une boîte automatique 7G-TRONIC à 7 rapports administre le tout. Sauf une fois où je lui ai créé de la confusion en enfonçant et en relâchant rapidement l’accélérateur dans le trafic du centre-ville, je dois admettre qu’elle travaille en douceur et fait un usage optimal de la puissance à sa disposition.

Le confort de roulement est exceptionnel, au point de ressembler à celui d’une voiture, et la consommation d’essence moyenne du fourgon Metris n’est que de 10,5 L/100 km (10,9 dans le cas du modèle de tourisme).
Autre caractéristique qui plaira aux utilisateurs : les intervalles d’entretien s’élèvent à 25 000 kilomètres. Bref, le Metris passera beaucoup plus de temps sur la route qu’au garage!
Pas rudimentaire, mais…

Difficile de qualifier un véhicule Mercedes-Benz de rudimentaire. Or, malgré une solide construction et une nette sensation de confort, le Metris commercial reste un vrai fourgon conçu pour le travail et non pour la promenade. La raison est simple : en Europe, il existe aussi la Classe V de Mercedes-Benz, un luxueux fourgon de tourisme. Le verra-t-on un jour en Amérique du Nord? Méchante bonne question. 

Si vous tenez absolument à un intérieur en cuir, je parie que plusieurs compagnies d’accessoires pour automobile se feront un plaisir d’endimancher votre fourgon Metris, par exemple si vous l’utilisez comme navette ou limousine à l’aéroport.

Prix et spécifications
Le Mercedes-Benz Metris Fourgon 2016 se vend à partir de 33 900 $ (le modèle de tourisme coûte 37 900 $), ce qui n’est pas du tout exagéré et même très concurrentiel quand on pense à l’équipement inclus. Contrairement à certains rivaux, le Metris arrive de série avec un système d’atténuation des vents latéraux et un détecteur de somnolence au volant. Divers ensembles d’options sont aussi offerts à un coût raisonnable.

Comme il n’y a que 2 places assises, la capacité de chargement atteint 5 267 litres (modèle de tourisme : 1 076 litres). Pour ce qui est du remorquage, attendez-vous à pouvoir tirer jusqu’à 4 960 livres, ce qui est impressionnant pour un tel fourgon à 4 cylindres. 

Acheter un Metris ou autre chose
Pour l’instant, le Mercedes-Benz Metris 2016 évolue dans une classe à part, se positionnant à mi-chemin entre les Ford Transit Connect/Ram ProMaster City/Nissan NV200/Chevrolet City Express, un peu plus petits, et les Ford Transit/Ram ProMaster/Nissan NV/Chevrolet Express, considérablement plus volumineux. 

J’aime le Metris. Il fonctionne bien et affiche un bon prix selon moi. Ajoutez à cela l’étoile d’argent à 3 pointes et il devrait se vendre en bonne quantité. Il ne faut juste pas que les gens fassent l’erreur de penser qu’il a quelque chose de prétentieux ou qu’il coûte trop cher parce que c’est un produit Mercedes-Benz. 

Qualité et fiabilité sont 2 synonymes de Mercedes-Benz; n’est-ce pas justement ce que les clients recherchent dans un véhicule commercial? Aimeriez-vous mieux que votre plombier/électricien arrive chez vous en Metris ou dans une minifourgonnette en décrépitude dont les sièges arrière ont été enlevés?