Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mercedes-Benz ML320 CDI 2008 : essai routier

Mercedes-Benz ML320 CDI 2008 : essai routier

Par ,

Mercedes popularise le diesel

Malgré des bénéfices évidents, les consommateurs nord-américains n'ont jamais adopté les moteurs diesels autant que les Européens. C'est principalement parce que pendant plusieurs décennies, leur bruit, leur âpreté et leur odeur, sans parler de leur pollution, les ont rendus moins populaires que les moteurs à essence.

Voyez-vous, le carburant diesel distribué sur notre continent n'était pas tellement raffiné. D'ailleurs, ses propriétés le rendaient incompatible avec les moteurs propres d'Europe.

Le Mercedes ML320 CDI est un utilitaire sport au look splendide et à l'équipement bien garni.

Des diesels à la sauce germanique
Mais aujourd'hui, grâce aux nouvelles réglementations qui ont permis, entre autres, de diminuer considérablement la teneur en soufre, la technologie diesel s'apprête à connaître tout un essor en Amérique du Nord. Et comme on a pu le constater lors des plus récents salons de l'auto, dont celui de Détroit, les constructeurs allemands figurent à l'avant-plan de cette révolution de notre marché des véhicules à moteur diesel.

Pourquoi pas? Si c'est pour purifier notre air et apaiser nos oreilles, tant mieux! La fumée? C'est de l'histoire ancienne, grâce à de nouveaux filtres à particules. L'odeur nauséabonde? Disparue elle aussi. En fait, les moteurs diesels modernes ont atteint un tel niveau de raffinement et de propreté qu'ils sont utilisés dans des véhicules très huppés comme l'utilitaire ML de Mercedes Benz.

Quand on tourne la clé du modèle ML320 CDI 2008, rien de plus qu'un doux ronronnement se fait entendre. Certes, la sonorité est différente de celle d'un moteur à essence conventionnel, mais le nombre de décibels est sensiblement le même. Pour Monsieur et Madame Tout-le-monde, il est d'ailleurs difficile de les distinguer.


V6 turbodiesel de 3,0 L à injection directe
Bien sûr, lorsqu'on conduit, il y a des signes qui ne trompent pas. Avec le ML320 CDI et son turbocompresseur, le gros de l'action se passe à bas régime. Les moteurs diesels n'aiment pas grimper dans les tours; ils préfèrent se montrer explosifs dès le départ.

En enfonçant la pédale pour décoller, l'accélérateur réagit instantanément. Le turbocompresseur entre en action une fraction de seconde plus tard afin de livrer une poussée renversante. Cela dit, la cavalerie est déployée de manière uniforme et progressive tout au long de l'accélération. Le résultat est assez convaincant et excitant, merci.

Qu'importe si le moteur génère seulement 215 chevaux quand ceux-ci sont appuyés par un couple de 398 lb-pi? Le Mercedes ML320 CDI est comme un félin gracile qui bondit en un éclair sur sa proie; il atteint les 100 km/h en 8,6 secondes. Pas mal pour un VUS intermédiaire. Il y a même des palettes de commande manuelle au volant avec la transmission automatique à sept rapports. Un plaisir.

La fumée et les odeurs ne sont plus grâce au nouveau diesel propre.