Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mercedes-Benz S400 HYBRID 2010 : essai routier

Mercedes-Benz S400 HYBRID 2010 : essai routier

Hybride légère Par ,

Le Salon de l’auto de Genève 2010 s’est conclu vers la mi-mars en envoyant un message très clair : les hybrides et tout ce qui s’y rattache sont là pour rester. À un point tel, que si vous n’en avez pas, on vous regardera de travers ou vous aurez droit aux gros yeux. Sans blague! Même Ferrari suit le courant. Alors si ça ne prouve pas la tendance, je ne suis pas un St-Pierre!

La S400 HYBRID 2010 est moins énergivore et moins polluante que les berlines concurrentes à moteur V8. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)

Toyota demeure la compagnie qui a popularisé cette technologie il y a une quinzaine d’années. À l’époque, il fallait bien du courage pour lancer un véhicule hybride. Depuis, les consommateurs nord-américains ont appris à les accepter et tout le reste de l’industrie propose une forme ou une autre de solution hybride.

Hybride phare
Mercedes-Benz, qui a les moyens de faire pratiquement tout ce qu’elle veut, a choisi une approche simple et raisonnée — créer une version hybride de sa grande berline de Classe S tant convoitée (même s’il aurait été plus logique de travailler à partir de la Classe E, plus populaire auprès de la masse). Après tout, la S représente le summum de la technologie chez la marque à l’étoile d’argent et une réponse devait être trouvée pour contrecarrer les Lexus LS 600h L et BMW ActiveHybrid 7.

En termes de design extérieur, on aime ou on n’aime pas. Une chose est sûre, cependant : la Classe S affiche une telle prestance et dégage un tel cachet que tous les passants sur son chemin l’admirent d’un regard approbateur et reconnaissent sa grande richesse. Bien que la S400 HYBRID (105 900 $) occupe le premier échelon de la Classe S, il ne s’agit aucunement d’un modèle bas de gamme. Ses jantes en alliage de 18 pouces, ses phares à haute intensité et sa finition impeccable la rendent impossible à différencier des S450 et S550. En fait, seul l’emblème «HYBRID» nous donne un indice visuel.

Idem pour l’habitacle où parents, amis et collègues de travail font tous la file pour avoir la chance de passer ne serait-ce que cinq minutes à bord de cette superbe Allemande. Il faut certes un peu de temps pour se familiariser avec l’emplacement de certains boutons, mais une fois habitué à l’interface COMAND simplifiée, vous aurez vraiment l’impression que cette berline est conçue pour un roi — vous! Amples, pleinement ajustables et dotés de généreux appuis, les sièges dorlotent les occupants comme les bras d’une mère cajolent un bébé.

La Mercedes-Benz S400 HYBRID 2010 se fie au polyvalent V6 de 3,5 litres de la compagnie. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)