Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mercedes-Benz SLK 55 AMG 2012 : essai routier

Mercedes-Benz SLK 55 AMG 2012 : essai routier

Le roadster alpha Par ,

Il y a sur l'écran de bord de la Mercedes-Benz SLK 55 AMG 2012 une petite icône lumineuse qui représente une tasse de café. Voyez-vous, grâce au système Attention Assist, des capteurs analysent le comportement du conducteur et avertissent ce dernier dès qu'ils détectent un signe de somnolence ou d'inattention.

Une belle innovation en matière de sécurité, certes, mais j'imagine bien mal quelqu'un s'endormir au volant de cette voiture survitaminée et hyper stimulante.

Compacte, légère, V8
En vérité, le simple fait de regarder la SLK 55 AMG 2012 donne des palpitations. L'emblème AMG présage bien sûr une expérience de conduite de première classe, tandis que les roues, étriers de freins, parechocs et tuyaux d'échappement surdimensionnés confèrent à la SLK 55 AMG une allure remarquablement musclée.

Elle excite par sa silhouette de roadster classique, son côté racé et son prestige indéniable qui font rêver n'importe quel amateur de bolides sport. Une petite bombe animée d'un gros et puissant V8; comment y résister?

Dans une classe à part
La Mercedes-Benz SLK 55 AMG 2012 n'a pas de rivale directe, ni du Japon ni de BMW. La Z4 ne propose aucune version haute performance M, si bien que sa puissance se limite à un peu plus de 300 chevaux. L'Audi TTS Roadster en génère encore moins, tandis qu'une Porsche de plus de 400 chevaux exige un supplément d'environ 30 000 $ par rapport à la SLK 55 AMG (80 500 $).

Cette dernière profite également de la récente cure de rajeunissement appliquée à la Classe SLK, autant à l'extérieur qu'à l'intérieur. Elle paraît plus dynamique et plus distinguée que jamais. Par ailleurs, quand vous annoncerez à vos amis qu'elle renferme un moteur de 415 chevaux, vous aurez le sourire fendu jusqu'aux oreilles, c'est garanti.

Quand sportivité rencontre docilité
Pour un propriétaire de Mercedes-Benz SLK 55 AMG 2012, la meilleure façon de rentabiliser son investissement est d'accumuler les tours de piste. Cependant, même sur les voies publiques, son potentiel de performance ne fait aucun doute.

Un léger braquage du volant suffit pour changer brusquement de direction, et ce, sans le moindre roulis de caisse ou presque. La direction se montre sportive et extrêmement docile. Dans une succession de virages, l'effet est frappant.

Certes, j'ai déjà vu des directions plus précises, mais la SLK 55 AMG arrive quand même à maintenir solidement sa trajectoire dans les courbes. Elle nous encourage ainsi à la pousser plus à fond et à tester ses limites. En outre, malgré toute sa vivacité et son dynamisme, la conduite demeure stable et bien équilibrée sur l'autoroute.

Même son de cloche pour les freins. Sans se montrer ultra précis, ils inspirent confiance par leur puissance et leur rapidité d'exécution. En appuyant violemment sur la pédale, on a l'impression de passer à travers la ceinture de sécurité – un genre d'avertissement qui nous aide à rester sur le qui-vive.

5,5 litres de sauce piquante
Que dire de l'autre pédale, celle qui commande les accélérations? D'une forte pression du pied droit, le V8 de 5,5 L transforme son grognement guttural en un rugissement soutenu. À l'approche des 7 000 tours/minute, on peut passer au rapport supérieur en cliquant sur le sélecteur de droite au volant.

Loin d'être la plus électrisante sur le marché, la boîte automatique SpeedShift change de rapport promptement et fait toujours correspondre parfaitement le régime du moteur avec le rapport sélectionné. Les dépassements s'effectuent sans même y penser à l'avance, surtout lorsqu'on enfonce énergiquement l'accélérateur.

Du plaisir à la détente
Bien sûr, on peut aussi se la couler douce au volant de la Mercedes-Benz SLK 55 AMG 2012. Le roulement s'avère plutôt confortable, le vent et les turbulences ne viennent pas déranger les occupants et l'habitacle offre amplement d'espace pour deux adultes de taille moyenne. On retrouve aussi beaucoup de rangement à portée de main. Bref, voilà un environnement décontracté dans lequel on peut prendre une pause de toute la stimulation qu'offre la SLK 55 AMG.

Le toit rétractable panoramique avec fonction Magic Sky Control se veut un incontournable. Sur simple pression d'un bouton, le verre s'assombrit afin de réduire l'accumulation de chaleur dans la voiture – un beau tour de magie qui épatera toute la galerie. Parlant de magie, le V8 désactive la moitié de ses cylindres en conduite modérée, ce qui m'a permis d'obtenir une consommation d'essence de 10,8 L/100 km sur l'autoroute (à plus de 100 km/h, croyez-moi!).

La SLK 55 AMG 2012 en bref
Au lieu d'être une voiture sport extrême comme la Porsche Cayman R, qui possède des sièges en fibre de carbone et des amortisseurs à peine moins rigides qu'une poutrelle d'acier, la Mercedes-Benz SLK 55 AMG 2012 demeure une grande routière qu'on peut utiliser aussi bien dans la vie de tous les jours que lors des sorties en piste le weekend. Par surcroît, avec son symphonique V8 de 415 chevaux, elle évoque les muscle cars des années 1960 et fait rougir de honte la Z4 du voisin.

Un choix tout indiqué pour les fervents de cabriolets qui aiment parader sur les boulevards du centre-ville, passer du temps de qualité sur les circuits et partir sur la route de l'aventure.

Essais routiers et évaluations

Experts
    Consommateurs
    Mercedes Classe SLK 2012
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article