Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mercedes-Benz Sprinter Fourgon 2500 à toit surélevé 2015 : essai routier

Mercedes-Benz Sprinter Fourgon 2500 à toit surélevé 2015 : essai routier

Les fourgons, une race supérieure Par ,

C'est assez impressionnant de voir un constructeur automobile faire une incursion dans un segment de marché et tout chambouler. En fait, l'assaut de Mercedes-Benz du côté des voitures, des utilitaires et des fourgons de luxe est tel qu'on croirait assister à une invasion. Au cas où vous ne le saviez pas, le fourgon compact Metris sera mis en vente cet automne pour concurrencer le Ford Transit Connect.

À peu près tout ce que touche Mercedes-Benz se change en or (à l'exception de la CLA). Le Sprinter, en particulier, date du milieu des années 1990, mais l'expertise de la compagnie en matière de fourgons remonte aux années 1970. Le tout dernier modèle se veut incroyablement simple, mais ses compétences sont hallucinantes (on oublie vite à quel point cette boîte rectangulaire peut être sophistiquée). Réunissant puissance, agrément de conduite et économie de carburant, le Sprinter est clairement la référence dans la catégorie en Amérique du Nord.

Le Sprinter à l'épreuve
Ce n'est pas facile de bien tester un gros fourgon comme celui-ci, alors je me suis assuré que cet essai coïncide avec mon déménagement dans la nouvelle maison que j'ai achetée avec ma copine. Ensemble, nous avons accumulé un volume alarmant de meubles, d'objets et d'accessoires, ce qui nous a obligés à faire 4 voyages avec un Sprinter rempli au max. 

La beauté du modèle 2500 à toit surélevé et à empattement de 170 pouces est qu'il offre près de 14 000 litres d'espace de chargement, donc pas besoin de jouer à Tetris pour tout faire rentrer. Mercedes-Benz propose même un toit super surélevé en option, mais ce dernier convient davantage aux plombiers et aux électriciens qui doivent installer des étagères et armoires à l'arrière de leur fourgon. 

Une question de puissance
Les constructeurs nord-américains ont le don de foutre de gros et vieux moteurs V8 sous le capot de leurs fourgons commerciaux, si bien que j'ai toujours pensé qu'avoir autant de cylindres était nécessaire. Mercedes-Benz nous prouve toutefois le contraire.

Le Sprinter 2015 de base renferme un moteur turbodiesel de 2,1 litres à 4 cylindres seulement, et ce, même s'il affiche un poids nominal brut de 3 880 kilos (8 550 livres), une charge utile de 1 413 kilos (3 117 livres) et une capacité de remorquage de 2 268 kilos (5 000 livres)! La raison? Il génère 161 chevaux et pas moins de 265 livres-pied de couple via une boîte automatique 7G-TRONIC PLUS à 7 rapports. 

Le V6 diesel de 3,0 litres en option, accompagné d'une automatique à 5 rapports, développe quant à lui 188 chevaux et 325 livres-pied de couple. En passant, c'est le seul moteur disponible avec le nouveau Sprinter à 4 roues motrices.

Facile à conduire
Même en transportant une bonne charge, le Mercedes-Benz Sprinter Fourgon 2500 2015 reste extraordinairement stable. Malgré un empattement hyper long et un toit surélevé, il tangue à peine dans les virages, de telle sorte qu'on a l'impression de conduire une grande berline dans les bretelles d'autoroute. Sa longueur est la seule chose à laquelle il faut vraiment porter attention.

Le roulement s'avère très confortable en tout temps. La suspension optionnelle de mon modèle d'essai comprenait des barres stabilisatrices de plus gros calibre à l'avant et à l'arrière de même que des amortisseurs souples à l'arrière; je n'avais donc rien à craindre des routes endommagées.

Oubliez tous vos préjugés et tous vos doutes à l'endroit du moteur turbodiesel à 4 cylindres, car celui-ci autorise de belles accélérations avec le Sprinter. J'avais même parfois envie de faire des courses dans les rues (bon, j'exagère un peu...) tellement son couple à bas régime (dès 1 400 tours/minute) rend les choses amusantes quand on décolle d'une intersection. Le turbo s'active sans délai et la réponse du moteur est donc immédiate.

Les freins du Sprinter sont puissants et n'entraînent aucun à-coup. La plus lourde charge que nous avons transportée s'élevait à 375 kilos (825 livres), mais le véhicule n'a jamais paru s'en inquiéter, que ce soit à l'accélération ou au freinage.

Pour 2... ou 12!
De série, le Mercedes-Benz Sprinter Fourgon 2500 peut asseoir 2 personnes, mais il est possible d'ajouter une 3e place moyennant un supplément. Le Sprinter Combi (de tourisme) peut quant à lui accueillir jusqu'à 12 passagers, ce qui en fait un excellent minibus. 

L'intérieur du Sprinter est assez simple, comme je l'ai déjà mentionné. Par contre, des sièges chauffants, un système de navigation et d'autres belles options figurent au menu. L'espace abonde au-dessus de la tête et entre les sièges pour ranger des outils, des sacs et d'autres items pratiques pour le travail ou le quotidien. L'ensemble de sièges confort et la direction télescopique permettent de trouver une position de conduite adéquate pour les longs trajets.

La cabine du Sprinter peut devenir légèrement bruyante lorsqu'on roule à haute vitesse, mais si vous optez pour l'ensemble intérieur haut de gamme, vous aurez droit à une meilleure insonorisation et à de plus belles garnitures.

Le retour en force des fourgons 
Au cours des 24 derniers mois, le segment des fourgons pleine grandeur a vu arriver 2 nouveaux joueurs redoutables. Le Ford Transit retient le plus l'attention, mais le Ram ProMaster ne doit pas être sous-estimé. Quant aux vieux GMC Savana et Chevrolet Express, ils ne sont plus vraiment pertinents.

Bien que j'aime le Transit et son prix de base inférieur, j'achèterais le Sprinter (à partir de 41 300 $) et choisirais exactement la même version que j'ai essayée (52 330 $). Si ça vous intéresse, un modèle Combi 2500 4x4 tout équipé dépasse les 70 000 $.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Mercedes Sprinter 2015
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler