Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mercedes ML350 2006

Mercedes ML350 2006

Mmm Mmm, c'est bon... Par ,

Mmm Mmm, c'est bon...

Huit ans après avoir ébloui la presse automobile canadienne en tant que prétendant au titre de véhicule de l'année de l'association des
Huit ans après ses débuts, le Mercedes de la classe M est prêt à éblouir le public à nouveau. (Photo: Mercedes-Benz Canada)
journalistes automobiles du Canada (AJAC), le Mercedes de la classe M s'apprête à remettre ça.

Sauf que cette fois, le segment des véhicules utilitaires sport luxueux 'qui ressemblent à une voiture' n'est désormais plus une nouveauté. Dans les années qui ont suivi celle où le VUS de la classe M fut nommé le véhicule de l'année, en 1998, la catégorie des 'multisegments', comme on l'appelle maintenant, a explosé en dimension, avec chaque manufacturier connu proposant de nos jours au moins un modèle. Ce segment de marché est devenu excitant au point d'amener Porsche, jusqu'alors une compagnie de voitures sport, à rehausser son propre héritage et à produire le Cayenne.

Ces années ne furent pas de tout repos pour la classe M, alors que les
La toute nouvelle classe M revient en force après un renouvellement de fond en comble, lequel inclut un nouveau moteur, une carrosserie plus longue, plus large et plus abaissée, et de tout nouveaux éléments de style, autant à l'intérieur qu'à l'extérieur. (Photo: Mercedes-Benz Canada)
manufacturiers japonais et allemands ont sérieusement augmenté la donne avec des VUS très intéressants, de formats compact à intermédiaire, bien construits et bien équipés.

Ces revers de fortune ne sont plus que des souvenirs, toutefois, puisque pour 2006, la toute nouvelle classe M revient en force après un renouvellement de fond en comble, lequel inclut un nouveau moteur, une carrosserie plus longue, plus large et plus abaissée, et de tout nouveaux éléments de style, autant à l'intérieur qu'à l'extérieur. En fait, le seul point en commun entre le nouveau modèle et l'ancien est le choix entre un moteur V6 de 3,5 litres (le ML350) et un V8 de 5 litres (le ML500).

La plus grande amélioration est, et de loin, la portée et la maniabilité. Malgré le fait que la classe M originale fut promue comme possédant une
La plus grande amélioration est, et de loin, la portée et la maniabilité. (Photo: Mercedes-Benz Canada)
portée 'comme celle d'une voiture', la plupart des concurrents que j'ai mentionné ont depuis construit des VUS qui se comportent beaucoup plus comme des berlines sportives que n'importe quel modèle de la classe M (les Acura MDX, BMW X3 et X5, et les Infiniti FX 35 et FX 45 viennent immédiatement à l'esprit).

Les ingénieurs de Mercedes ont fait la bonne chose en allongeant autant la longueur hors-tout que l'empattement de la seconde génération de la classe M, et l'habitacle légèrement abaissé (de 6 mm) ajoute un centre de gravité plus bas qui rehausse le sentiment d'une maniabilité ferme et solide. Une suspension complètement repensée ne nuit pas non plus.

Mon véhicule d'essai était un ML350, et le tout nouveau moteur V6 de 3,5 litres offre de très bonnes performances. Produisant 268 chevaux et 258 livres-pied de couple, le moteur est jumelé à une transmission automatique à sept vitesses empruntée à la SLK350 de 2005. Tout comme elle le fait dans la voiture à deux places, cette boîte effectue des
Mon véhicule d'essai était un ML350, et le tout nouveau moteur V6 de 3,5 litres offre de très bonnes performances. (Photo: Mercedes-Benz Canada)
changements de vitesse tout en douceur et en silence. Le tout nouveau système à quatre roues motrices travaille à merveille avec la sept vitesses, et comprend de nouvelles caractéristiques comme une assistance en descente de côte et un dispositif de maintien en pente.

Le nouvel extérieur présente des lignes fuyantes qui sont beaucoup plus agressives que celles de l'ancien modèle, donnant à la nouvelle classe M une silhouette plus profilée, soulignée par son empattement allongé et par son habitacle abaissé. Je ne suis pas vraiment vendu à la présentation de sa calandre, par contre, puisque j'ai toujours préféré un fond uni pour mettre en valeur le traditionnel logo de l'étoile à trois branches encerclée, marque de commerce de Mercedes.