Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

MINI Cooper Cabriolet 2009 : essai routier

MINI Cooper Cabriolet 2009 : essai routier

Par ,

Le style… c’est toujours ce qui retient l’attention quand on voit la MINI sur la route. Sa petite bouille sympathique, sa présence très évidente sur la route et son allure mi-nostalgique mi-moderne la rendent absolument impossible à manquer. En fait, personne qui voit une MINI ne peut se retenir de sourire, aussi simple que cela. Un peu à l’image de l’iconique smart.

La MINI, qui fête cette année son 50e anniversaire, s’en tire encore plutôt bien malgré son âge.

Enlevez-lui le toit, comme c’était le cas dans la version cabriolet de mon essai, et peignez la d’un rouge vif, et vous avez en main une véritable machine à bonne humeur, tant pour ceux qui la regardent que pour ceux qui la conduisent.

La MINI, qui fête cette année son 50e anniversaire, s’en tire encore plutôt bien malgré son âge, et continue d’être un des véhicules les plus sexy (dans le sens gentil) et des plus amusants de tout le continent.

Puissance en retrait
Mais attention, amusant ne veut pas dire puissant puisque notre version d’essai, une MINI Cooper Cabriolet 2009 en version de base, n’avait rien vraiment pour faire hurler les pneus au départ.

Sous le capot, le petit moteur d’à peine 118 chevaux souffre un peu en accélération rapide, et fait parfois entendre quelques ronronnements mécontents. Les données sont d’ailleurs éloquentes : il a fallu plus de 9 secondes pour atteindre le 100 kilomètres à l’heure en partant d’une position arrêtée, un écart de plus de 1,5 seconde face à sa sœur quasi jumelle, la Cooper S.

Doublée sur notre modèle d’essai d’une transmission automatique 6 rapports avec mode manuel et palettes au volant, la MINI n’était évidemment pas dans ses meilleurs jours de voiture de course. La boîte est efficace, les changements manuels relativement précis, bien que marquant parfois quelques hésitations, mais absorbe une bonne partie de la puissance. Disons qu’elle est parfaite pour une conduite de croisière, histoire de bien se faire voir au lieu de s’amuser à conduire!

Conduite dynamique

Malgré tout, la MINI est amusante à conduire, puisque la puissance et l’accélération ne font pas partie des petits plaisirs que la voiture procure. C’est plutôt la maniabilité de go-kart, et le freinage toujours aussi vif qui créent le contentement du conducteur.

Peu importe le type de route, ou peu importe le type de conduite, la petite MINI mord littéralement à la route, un peu comme si elle était enfilée sur des rails, et refusait d’en sortir. Comme la direction est d’une précision chirurgicale, elle conserve sa trajectoire avec un minimum d’intervention, et un maximum de communication.

C’est plutôt la maniabilité de go-kart, et le freinage toujours aussi vif qui créent le contentement du conducteur.