Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

MINI Cooper S Coupé 2012 : essai routier

MINI Cooper S Coupé 2012 : essai routier

Une MINI qui va trop loin? Par ,

Bien que MINI (autrefois Mini) ne jouisse pas du même prestige que d'autres marques anglaises, telles qu'Aston Martin et Rolls-Royce, la voiture rendue célèbre par Alec Issigonis (ou est-ce l'inverse?) est l'une de celles qui a le plus marqué l'histoire et les amateurs.

Encore en plein essor, MINI travaille fort pour élargir sa gamme et occuper tous les créneaux du marché des voitures compactes. Ses modèles comblent un vide entre la Volkswagen GTI et l'Audi A3, par exemple, ou encore entre la Hyundai Genesis Coupé et la BMW Série 1. De façon générale, MINI assouvit les passions des mordus du volant.

Une chose est sûre : personne ne crée de bolides à traction aussi maniables et amusants à conduire que MINI. Chaque fois que j'essaie une de ces petites bombes, je retombe en amour.

Depuis mon aventure avec la MINI John Cooper Works 2011 il y a quelques mois, je ne suis plus le même. Fringante, rapide et bougrement excitante, elle livre une performance exceptionnelle pour une voiture à traction. Le nouveau modèle que j'ai conduit récemment, une MINI Cooper S Coupé 2012, se situe juste une coche en dessous.

En vérité je vous le dis : à moins que votre définition du plaisir se résume à compter les brins d'herbe dans la cour du voisin, conduire n'importe quelle MINI vous fera sourire et vivre toutes sortes d'émotions inoubliables.

La Cooper S Coupé exploite le même moteur turbocompressé de 1,6 L que tous les autres modèles S de la gamme. Développant 184 chevaux et 177 livres-pied de couple (192 avec la fonction de surpression), ce quatre-cylindres livre totalement la marchandise. Il entraîne la voiture de 0 à 100 km/h en 6,9 secondes et lui fait atteindre une vitesse de pointe de 230 km/h.

Voilà des chiffres très intéressants. Or, comme dit l'adage, ce n'est pas la destination qui importe, mais bien le trajet. Croyez-moi, vous vous sentirez tellement en sécurité et en extase sur la route que vous ne voudrez plus vous arrêter.

Le petit moteur s'anime en poussant un faible grondement qui ne reflète pas son appétit vorace pour les hauts régimes. Opposant une légère résistance, la pédale d'embrayage s'enfonce pendant que le levier glisse facilement en première vitesse. Dès cet instant, l'envie de rouler nous brûle davantage qu'un fer rouge.

Impossible de rester immobile quand on conduit une MINI Cooper S Coupé. Les bras et les jambes caressent, empoignent et jouent constamment avec les pédales, le volant, le levier de vitesses et les autres commandes. Avec une telle partenaire, l'interaction et les rapprochements stimulent davantage que n'importe quelle danse lascive.

Bénéficiant d'une direction hyper sensible et communicative, la MINI Cooper S Coupé 2012 change de trajectoire en un éclair et ses puissants freins encouragent le pilote à la pousser encore plus à fond. Très peu de voitures maîtrisent autant l'art de la tenue de route qu'une MINI.

La nouvelle Toyota Camry 2012 colle beaucoup plus à la chaussée que l'ancienne, mais elle ne l'épouse vraiment pas comme le fait la Cooper S Coupé, dont les limites dépassent largement celles d'un conducteur moyen. De temps en temps (souvent, dans mon cas), il est bon de mettre la voiture à rude épreuve. Oui, on peut la conduire normalement, mais je ne vois pas pourquoi on le voudrait.

La MINI Cooper S Coupé 2012 possède tous les ingrédients d'une vraie MINI, sauf un : la beauté.

La partie avant me plaît beaucoup et je la trouve nettement plus dynamique que celle du hatchback. Les ailes et les phares apparaissent exactement comme ils se doivent. La ligne de toit abaissée donne tout un style, surtout vue de face ou d'un angle ¾ avant. Malheureusement, dès qu'on regarde la voiture de profil, le charme se brise, le sex appeal s'estompe. J'essaie de comprendre le raisonnement des designers de MINI, mais je n'y arrive pas. Cela dit, la nouvelle Cooper Roadster, une fois sa capote rabattue, a étonnamment fière allure.

Évidemment, on passe beaucoup plus de temps dans la voiture qu'en dehors. Ici, les amateurs de MINI se sentiront en terrain très familier avec la présence du gigantesque indicateur de vitesse et des nombreux interrupteurs à bascule – tous disposés d'une manière originale et propre à la marque. De plus, les sièges exceptionnels conviennent parfaitement à la vocation de la Cooper S Coupé.

Dans l'ensemble, j'ai relevé très peu de points négatifs. Au-delà du design extérieur controversé et du fait qu'il ne peut accueillir que deux personnes, ce modèle propose un faible volume de chargement. En outre, son tableau de bord et ses cache-bagages ont tendance à vibrer et à résonner. J’ai survécu.

La MINI Cooper S Coupé 2012 se vend à partir de 31 150 $. La Cooper S à hayon, quant à elle, débute à 28 950 $. L'écart de prix se justifie par les trois chevaux et quelques commodités supplémentaires. Bien que le coupé soit plus léger que le hatchback, leur conduite se ressemble à 99,9 %. Le premier fera toujours tourner les têtes malgré son étrange silhouette. Le second reste plus joli et beaucoup plus pratique. Pour moi, le choix est simple.

 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
MINI Cooper 2012
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    MINI Cooper S 2012
    MINI Cooper S 2012
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article