Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mitsubishi Endeavor Limited à TI 2008 : essai routier

Mitsubishi Endeavor Limited à TI 2008 : essai routier

Par ,

Le Mitsubishi Endeavor est le premier VUS intermédiaire créé par l'entreprise nipponne qui soit réellement concurrentiel. Il y a certainement eu le Montero et le Montero Sport, mais dès leur arrivée sur le marché canadien, ils étaient déjà désuets et ont rapidement été retirés. Puis est arrivé l'Outlander qui s'adressait au très difficile marché des utilitaires compactes.

Le Mitsubishi Endeavor est le premier VUS intermédiaire créé par l'entreprise nipponne qui soit réellement concurrentiel.

Introduit comme année-modèle 2004, cet étrange véhicule a immédiatement saisi le marché de sa forte personnalité avec ses ailes surdimensionnées et une calandre proéminente. En aucun cas, on ne pouvait le méprendre pour un multisegment, bien qu'il repose sur la même plateforme à traction que ses acolytes, la berline Galant et le coupé Eclipse.

Bien équipé, il est offert avec des jantes de 17 pouces, des marchepieds latéraux et un ensemble d'attache de remorque pour accompagner sa capacité de remorquage de 1587 kilos (3500 livres).

Pour 2008, l'essence même de la personnalité du Endeavor reste la même. Il y a certainement eu de petits réglages ici et là pour donner une saveur du jour à l'ensemble de l'habitacle, mais l'essentiel demeure.

Intérieur Hip Hop
L'intérieur n'échappe pas à la tendance des extrêmes. Le style est définitivement étrange avec son écran central qui ressort comme si on avait oublié de l'inclure au moment de la fabrication. Bien que très plastique, l'intérieur regorge d'équipements de série : les sièges sont chauffants, et le tout comprend un toit ouvrant électrique, l'ensemble électrique et, en option, le système de navigation.

Même la chaîne audio est de première qualité; bien que la console centrale ait effectivement l'air d'une chaîne audio, on a confié le divertissement à Rockford Fosgate et à ses 315 watts. En ce qui a trait à l'intérieur, peu importe la couleur de la carrosserie, tout est vêtu de noir.

Pour couper un peu l'aspect monochrome de l'intérieur, Mitsubishi a su doser les appliques de faux aluminium brossé partout dans l'habitacle. L'éclairage ambiant de la console centrale et de l'instrumentation est également d'un bel effet puisqu'il est rétroéclairé en bleu vif.

L'intérieur n'échappe pas à la tendance des extrêmes.