Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mitsubishi Galant 2004

Mitsubishi Galant 2004

Un gros défi. Par ,

Mitsubishi Galant 2004
Un gros défi.

Après seulement un an en sol canadien, la berline intermédiaire Galant fait peau neuve. Il faut dire que malgré sa ligne intéressante, la Galant 2003 était une voiture carrément dépassée qui n'avait rien pour attirer une clientèle déjà habituée aux modèles déjà établis. Cette année, la Galant semble être une voiture nettement mieux adaptée au marché et possède plusieurs attraits intéressants. Cependant, est-ce, encore une fois, suffisant pour renverser la vapeur ?

Il faut d'abord savoir que la Mitsubishi Galant s'attaque à un marché à la fois très lucratif, mais aussi, très encombré. Même si la catégorie des berlines intermédiaires est l'une des plus populaires en Amérique du Nord, plusieurs berlines japonaises de renom en font partie. Afin de faire compétition avec les Mazda 6, Honda Accord, Nissan Altima et autres, la Galant se doit d'offrir, à prix concurrentiel, beaucoup plus que ce à quoi Mitsubishi nous a jusqu'à maintenant habitué, soit un produit honnête, mais sans plus.

Ceux qui ont la mémoire longue se souviendront que Mitsubishi a déjà commercialisé la berline Galant en sol canadien, de 1989 à 1993. Vendue sous le nom de Dodge et Eagle 2000 GTX, cette berline n'a pas su se démarquer et a connu une carrière plutôt décevante. L'avenir nous dira si la Galant de nouvelle génération saura mieux faire, mais à première vue, il s'agit d'une très lourde tâche.

Carrosserie

Très américanisée, la ligne de la nouvelle Galant rappelle celle de plusieurs berlines comme les Pontiac Grand Am, Pontiac Grand Prix et Chrysler Intrepid. Évidemment, les goûts ne sont pas à discuter, mais cette berline n'a certainement pas le sex-appeal d'une Mazda 6 ou d'une Nissan Altima. Avec une partie arrière imposante et surélevée et un museau plongeant, la ligne de la Galant manque selon moi d'équilibre et de fluidité. Sans être très originale, cette Galant s'apparente cependant davantage aux nouveaux produits de la marque. Comme le veut la tendance actuelle, la Galant est plus haute, plus large et plus longue que sa devancière. Elle utilise d'ailleurs la même plate-forme que le nouvel utilitaire Endeavor.

Esthétiquement, les quatre versions de la Galant ne se distinguent que par des détails mineurs comme les enjoliveurs et jantes, les poignées de porte et les rétroviseurs noirs ou de couleur assortie. En fait, seule la version GTS, qui trône au sommet de la gamme, a droit à quelques accessoires lui donnant une allure plus sportive. Elle reçoit notamment des jantes à cinq rayons de 17 pouces, un becquet arrière intégré et des feux arrière à lentille claire. Par contre, vendue à plus de 33 000$, je doute que cette version soit la plus populaire du lot.