Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Nissan 370Z 40e Anniversaire 2010 : essai routier

Nissan 370Z 40e Anniversaire 2010 : essai routier

Avec la nouvelle Z, la performance, c'est du sérieux! Par ,

Contrairement à nous, les humains, la Nissan Z se veut plus forte, plus légère, plus ferme, plus intelligente et plus agile que jamais à 40 ans.

En considérant le style, la performance, le divertissement et le rapport qualité/prix, la nouvelle Z se veut pratiquement une aubaine. (Photo: Justin Pritchard)/Auto123.com)

Dernière représentante d’une longue lignée de voitures de performance japonaises à prix abordable, la plus jeune des Z se révèle plus petite et encore plus rapide que sa devancière, la 350Z. Sa cylindrée accrue à 3,7 litres explique d’ailleurs le changement d’appellation pour «370Z».

De nombreuses améliorations ont été apportées à la nouvelle génération; pourtant, la précédente n’était vraiment pas piquée des vers. En somme, les designers et ingénieurs lui ont donné une silhouette plus trapue et profilée tout en abaissant son centre de gravité et en réduisant son poids. Et que dire de ses muscles! La 370Z est l’équivalent automobile d’un athlète qui commence à s’entraîner au gym, fait une surdose de vitamines, reçoit un lifting et se lance dans une diète majoritairement composée de produits qui rehaussent la performance.

Un tout autre niveau de dynamisme visuel
La refonte de la Nissan Z visait à la rendre plus compacte et plus dynamique. Comment? En gonflant sa masse musculaire et en rapetissant son habit pour le tendre au maximum. Il en résulte des formes intrigantes et voluptueuses découpées par des lignes à la fois fluides et énergiques. Bref, la voiture en met plein la vue!

Les jantes RAYS de 19 pouces en alliage forgé ultra léger lui confèrent une allure diaboliquement sexy, tout comme les poignées de portes à la verticale, les feux antibrouillard centraux reposant près du sol et la double vague du toit au-dessus des occupants. Aux feux rouges, il n’était pas rare que des spectateurs croquent une photo de mon modèle d’essai avec leur cellulaire. J’ai même vu un autobus rempli de jeunes bouche bée, pointant tous frénétiquement dans ma direction (ou plutôt celle de la Z!).

En termes de richesse visuelle et de pouvoir d’attraction, cette machine domine tous les palmarès!

Le parfait tachymètre
Une orgie de sensations — voilà ce qui arrive quand on se met à conduire la 370Z avec autorité. Le V6 à double arbre à cames en tête et à 24 soupapes distribue aux roues arrière une puissance de 332 doux chevaux jusqu’à 7500 tours/minute. C’est alors qu’il exprime toute sa rage, l’accélération et la sonorité devenant carrément écrasantes.

Heureusement, le méga tachymètre central comporte un indicateur lumineux de changement de rapport — une invitation (ou un rappel?) à embrayer sans quitter la route des yeux. Ce cadran affiche même les lettres «REV», ce qui lui sied tout à fait. Au point où plusieurs moteurs comparables commencent à manquer de souffle, le V6 de la Z se réveille en sursaut et catapulte la voiture dans un furieux sprint chargé d’adrénaline.

Heureusement, le méga tachymètre central comporte un indicateur lumineux de changement de rapport. (Photo: Justin Pritchard)/Auto123.com)