Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Nissan 370Z 40e Anniversaire 2010 : essai routier

Nissan 370Z 40e Anniversaire 2010 : essai routier

Pilote chevronné recherché Par ,

L’une de mes nombreuses tâches en tant que rédacteur en chef adjoint d’Auto123.com consiste à relire pratiquement tout le contenu du site. Je passe donc en revue chaque compte rendu d’essai routier et, je l’avoue, j’aime bien découvrir les opinions de mes collègues sur les véhicules que j’ai déjà testés moi-même. S’il y a des divergences, je sais bien qu’ils ont tort… pas vrai?, r… ou quelque chose comme ça.

Côté design, nous pensons, mon collègue Justin Pritchard et moi, que la nouvelle Nissan Z est hyper sexy. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)

J’ai récemment relu la critique de la Nissan 370Z 40e Anniversaire 2010 par Justin Pritchard. Bien que nous partagions à peu près les mêmes goûts en termes de performance, de design, de conduite et de types de véhicules, plusieurs points m’ont fait froncer les sourcils. Ma théorie pour expliquer nos vues différentes, même si j’ai un peu honte de l’admettre, est la suivante : je pense que je commence à me faire vieux. D’un autre côté, j’ai essayé au-delà de 700 véhicules en plus de 10 ans de carrière, alors je sais très bien ce que j’aime et ce à quoi je m’attends d’une automobile.

Belle à mourir!
Côté design, nous pensons tous les deux que la nouvelle Nissan Z est hyper sexy. Garée dans mon entrée, les roues légèrement tournées, elle donnait de l’éclat à mon domicile comme aucun autre bolide ne l’a fait auparavant. En toute vérité, avec sa robe de couleur Quartz (gris métallique), mon modèle d’essai paraissait nettement plus exotique que n’importe quelle autre Z dans l’histoire. Ajoutez des courbes dignes d’Angelina Jolie ou Penelope Cruz et de superbes jantes RAYS de 19 pouces en alliage forgé ultra léger et vous obtenez une sensuelle créature qu’on pourrait facilement accuser d’exhibitionnisme ou même d’outrage public à la pudeur!

L’habitacle, malgré son caractère très étroit, suscite également notre admiration. Les sièges sport garnis de cuir rouge ne font pas qu’émerveiller; ils enveloppent et supportent joliment les occupants, surtout au niveau du dos et des cuisses. Par contre, comme dans la plupart des véhicules Nissan, j’ai trouvé que le soutien lombaire était exagéré. En outre, bien que la colonne de direction avec cadrans intégrés soit inclinable, elle ne s’ajuste pas en profondeur, ce qui ne me permettrait pas d’adopter une parfaite position de conduite en piste. En effet, le volant se trouvait un peu trop loin de l’endroit où je devais reculer mon siège.

Les sièges sport garnis de cuir rouge ne font pas qu’émerveiller; ils enveloppent et supportent joliment les occupants. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)