Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Nissan Maxima 2004

Nissan Maxima 2004

Par ,

Luxe et de performance

Le nom Maxima est synonyme de longévité pour Nissan. Succès commercial depuis son lancement en 1981, il s'est vendu plus de 90 000 véhicules au Canada depuis ses débuts. Pour 2004, la sixième génération du vaisseau amiral de Nissan pousse un peu plus loin la notion de luxe et de performance. Il était difficile de faire autrement avec l'introduction de la nouvelle Altima qui offre également un V6. La Maxima se situe maintenant là où était l'Infiniti I35 auparavant. Il serait d'ailleurs très étonnant de revoir cette dernière sur le marché, même si Infiniti n'a pas officiellement annoncé son retrait.

Si vous voulez savoir d'où provient l'inspiration de la nouvelle Maxima, je vous invite à regarder du côté de la 350Z. De la calandre avec les phares plongeants en passant par l'arche du toit et la ligne sur le capot, seule la ligne du coffre puise son inspiration du côté de la G35. Les ressemblances se poursuivent aussi à l'intérieur. L'instrumentation est dominée par trois gros cadrans similaires à la Z et un tableau de bord orienté vers le conducteur. " Nous avons voulu donner l'impression au conducteur qu'il est au volant d'une sportive à propulsion ", souligne le directeur du Marketing pour Nissan Canada, Ian Forsyth,. Pour ce qui est des modèles offerts, Nissan a joué de simplicité en proposant une version SL et deux modèles SE. La SL s'adresse aux acheteurs plus traditionnels de Maxima, ceux qui arrivent à l'âge de la retraite et qui privilégient le confort avant la performance. Les 265 chevaux sont là, mais la boîte automatique à 4 rapports plus souples et une suspension plus confortable que sportive plairont aux acheteurs conservateurs.