Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Nissan Maxima 3.5 SV 2012 : essai routier

Nissan Maxima 3.5 SV 2012 : essai routier

Pas pour les moumounes Par ,

J’ai assisté au lancement de la dernière génération de la Nissan Maxima en 2009. Pas grand-chose n'a beaucoup changé depuis.

J’étais heureux d’empocher les clés de la Maxima une deuxième fois. Pour 2012, la voiture se paie quelques retouches esthétiques et de nouvelles garnitures intérieures. En réalité, on a droit au même modèle que l’an dernier… pas une mauvaise chose en soi, remarquez!

Style unique et toujours original
La Maxima attire définitivement l’attention grâce à sa silhouette sculpturale distinctive; son esthétique audacieuse comprend un ciselage franc et de spectaculaires phares découpés. Même si elle n’a pas beaucoup changé depuis 2009, la Maxima demeure toujours assez originale vu sa rareté relative.

Je regarde encore deux fois quand j’en aperçois une, et j’admire le conducteur audacieux d'avoir choisi une berline qui sort du moule, plutôt conservateur de Nissan. On ne méprendrait jamais une Maxima pour une Camry ou pour une Accord.

L’attrait de la Maxima ne s’arrête pas qu'à la carrosserie. En effet, vous y découvrirez un habitacle remarquablement haut de gamme pour un produit Nissan qui ne s'affiche pas sous le pavillon d’Infiniti. Des matériaux soyeux recouvrent l'intérieur créant un environnement riche et convivial, en plus d'une ergonomie des plus logiques parmi toutes les berlines intermédiaires de milieu de gamme.

J’admire l’approche honnête que Nissan a prise pour le bloc d’instruments et les commandes de la Maxima, mais c’est la technologie qui la sous-tend qui fait vraiment sortir cette berline sport de l’ordinaire.

CVT sophistiquée, performances et consommation optimisées
On ne voit jamais de boîtes de vitesses à variation continue (CVT) dans un modèle haut de gamme performant, surtout un modèle que le constructeur décrit comme une voiture sport à quatre portes, mais c’est le cas de la Maxima.

La plupart des CVT que j’ai croisé étaient installées dans des modèles économiques ou hybrides. Elles servent très bien les voitures de la plèbe, mais ne sont généralement pas considérées comme étant des machines performantes. La Maxima torpille ces idées préconçues.

La boîte reliant le puissant V6 aux roues avant est l'une des meilleures CVT que j’ai jamais essayées, si bien que je me suis épris d’elle, en grande partie à cause de son efficacité et de sa capacité, en mode manuel électronique, d’imiter avec précision une boîte automatique à six rapports traditionnelle.

Le dispositif unique fait un travail louable, mariant les meilleures caractéristiques d’une CVT à celles d’une boîte automatique ordinaire. Prenez note, toutefois : quand le moteur n'est pas solicité, cette CVT aime bien maintenir le régime exceptionnellement bas. La consommation s’en trouve peut-être réduite, mais ce son, typique d’un rendement économique et qui peut-être charmant, mais quand on enfonce la pédale, il n'arrive pas à la cheville de la Maxima!
 
Puissance et raffinement au menu
La Maxima compte sur un V6 à DACT de 3,5 litres qui largue 290 ch à 6400 tours et 261 pi-lb de couple à 4400 tours. D’excellents chiffres à eux seuls, mais quand on les combine à une CVT conçue pour maintenir un régime idéal quand on pousse le moteur, le résultat impressionne.

Les réserves de puissance sont disponibles à toutes vitesses, permettant à la Maxima quatre portes d’accélérer vivement, mais en douceur. Vu la configuration à traction, un effet de couple peut occasionnellement se faire sentir. À ce titre, la Maxima me séduirait beaucoup plus si elle me propulsait, ou encore si la traction était intégrale.

Derrière le volant
Les sièges de la Maxima sont superbes : confortables et souples, en plus d'offrir un très bon support. Et, à mon grand bonheur, les sièges avant comprennent un coussin extensible! Voilà une commodité pour laquelle toute personne haute sur pattes vendrait son âme. Bravo, Nissan!

Sur la route, la Maxima prend les virages avec assurance. Même quand on l’éperonne dans un coin serré, elle demeure remarquablement stable, donnant de la crédibilité à son qualificatif de « voiture sport à quatre portes ».

L’ensemble Sport accentue l’adresse de la Maxima et raffermit également sa suspension, mais elle n’est pas brusque pour autant, sans être aussi permissive et silencieuse que la Camry.
 
La Maxima gronde. Honnêtement, je préfère un moteur plus discret, mais c’est une question de goût. À moins d’entendre le bouillonnement menaçant d’une Mustang GT V8 ou d'un autre produit du genre, j’apprécie le silence.

Dans le siège du conducteur, j’adore la vue sur le capot bien galbé de la Maxima qui ajoute une pointe de réalisme classique à l’expérience de conduite. Au final, cette sportive à quatre portes n’en a que pour l’expérience de conduite. Le mode Sport recalibre la CVT, favorisant la conduite enjouée en conservant un régime plus élevé : la Maxima est prête à passer à l’action.

Je me suis amusé avec la Maxima, et j’ai un grand respect pour tout ce que Nissan a accompli avec cette voiture. Elle s’avère plus sportive et dynamique que la Honda Accord, la Toyota Camry ou la nouvelle 200 de Chrysler.

Si vous cherchez une berline intermédiaire et n’êtes pas une moumoune derrière le volant, jetez un coup d’œil à la Maxima. Son PDSF de 37 880 $ comprend de nombreux raffinements, tandis que sa fougue et ses performances feront le bonheur de l’amateur de conduite jumelé à la commodité d’une quatre portes.
 
 
 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Nissan Maxima 2012
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    Nissan Maxima 3.5 SV 2012
    Nissan Maxima 3.5 SV 2012
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article