Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Nissan Murano SL AWD 2007 : essai

Nissan Murano SL AWD 2007 : essai

Par ,

Les Québécois raffolent des véhicules utilitaires sport. Pourtant, ils consomment beaucoup de carburant, ne tiennent pas vraiment la route et sont tout sauf sûrs. En effet, ces familiales lourdes et hautes sur pattes demandent parfois jusqu'à 10 mètres de plus qu'une voiture sport pour s'immobiliser complètement à partir d'une vitesse de 100 km/h. Il y a pire encore : certains de ces véhicules sont dotés d'une suspension tellement molle qu'ils se renversent une fois sur deux quand un accident grave survient.

Le Murano est un véhicule utilitaire vraiment sport.

Heureusement, les temps changent, et de nouveaux véhicules tendent à corriger le tir. Certains y réussissent tellement bien qu'on peut même les qualifier de véhicules utilitaires vraiment sport. Et c'est justement le cas du véhicule dont il est question dans cet article.

Coeur de sportif
Depuis son lancement en 2004, le Murano s'est bâti une réputation en or. Son moteur de 3,5 litres, dérivé de la sportive 350Z de Nissan, y est pour beaucoup. Ce moteur, très efficace sur le plan de la consommation et de la puissance, est l'un des meilleurs V6 de l'industrie. Il est de plus jumelé à une boîte de vitesses à variation continue, une caractéristique inédite dans cette catégorie. Il ne faut que quelques minutes au volant du Murano pour constater toutes les qualités de ce moteur. Grâce à ses 245 chevaux et à son couple présent sur l'ensemble de la courbe de puissance, il procure des accélérations dignes d'une berline.

Il assure également de très bonnes reprises, et ce, peu importe la vitesse; merci à l'excellente boîte à variation continue qui répond à la moindre sollicitation de l'accélérateur. Grâce à cette boîte particulière, on peut accélérer normalement sans jamais dépasser les 2000 tours/minute, ce qui réduit passablement la consommation de carburant. Sur ce point, le Murano fait bonne figure grâce à une consommation moyenne 60/40 ville et autoroute de 11,6 litres aux 100 kilomètres. Même en conduite sportive, ce dont il est capable, le Murano étonne avec une consommation qui ne dépasse pas les 14 litres aux 100 kilomètres. Ces chiffres sont d'autant plus surprenants quand on prend conscience de ses 1805 kilos.

Une consommation respectable compte tenu de son imposante stature.