Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Nissan Rogue SV AWD 2011 : essai routier

Nissan Rogue SV AWD 2011 : essai routier

Par ,

Quand on a décidé de lancer le Nissan Rogue en 2008 chez Nissan (du moins en Amérique, car il existait ailleurs depuis quelques temps), on le faisait surtout pour remplacer le X-Trail. Pourtant le X-trail avait tout de l’utilitaire sport : la forme un peu carrée, la prétention des camions, et une conduite un peu plus rigide.

La silhouette moderne et unique du Rogue, que l’on voit clairement inspirée du Murano, et son attitude plus proche de la berline que du VUS, venait donc contraster avec le prédécesseur. Toutefois à en juger par sa popularité, et disons-le aussi par son comportement, le Nissan Rogue est passé au stade des nouvelles vedettes de la gamme Nissan.

Cette silhouette, que l’on croyait peu encline à bien vieillir à son arrivée, se montre finalement plus moderne et conserve son design au gré des années. (Photo: Rob Rothwell/Auto123.com)

Petit sourire discret
Un peu comme son grand frère le Murano, on a donné au Rogue une allure de voiture qui arbore un grand sourire. Plus discret dans le cas du petit format, le sourire est néanmoins bien présent et très attirant quand on regarde le véhicule de face.

On l’a un peu modifié en 2011, en fait vraiment très légèrement, bien que pas assez pour lui enlever cette espèce de visage qui le caractérise. Car le style du Rogue se distingue particulièrement. Même la partie arrière arrondie et un tantinet surélevée, le rend plus moderne et plus unique.

Effectivement, cette silhouette, que l’on croyait peu encline à bien vieillir à son arrivée, se montre finalement plus moderne et conserve son design au gré des années. Un petit détail aussi, même si on parle du petit multisegment qu’est le Rogue, il n’en demeure pas moins un des plus imposants de sa catégorie.

Même son de cloche pour l’habitacle, où le style et la fonction sont de mise. Le volant en forme de T offre une bonne prise par sa taille... et de nombreuses fonctions par ses commandes redondantes au volant.

La console centrale et ses buses d’aération toutes en rondeur, à l’image de l’ensemble, forment un tout homogène… bien que sincèrement pas aussi distincte que je l’aurais souhaité. Après tout, le Rogue a une allure bien personnelle, nous aurions apprécié un peu plus d’originalité à bord. Simple question de goût …

La console centrale et ses buses d’aération toutes en rondeur, à l’image de l’ensemble, forment un tout homogène. (Photo: Rob Rothwell/Auto123.com)