Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

OLDSMOBILE ALERO 1999 : UNE BELLE ET BONNE SURPRISE

OLDSMOBILE ALERO 1999 : UNE BELLE ET BONNE SURPRISE

Par ,

Pendant des années, les véhicules offerts par la division Oldsmobile ne semblaient intéresser qu'une partie vieillissante du marché. D'ailleurs des années de misère ont frappé cette marque dont les ventes ont été en chute libre pendant des années. Mais, depuis peu, Oldsmobile remonte la pente tout en nous proposant plusieurs nouveautés intéressantes. La dernière en liste est l'Alero qui se veut une agréable addition à la gamme Oldsmobile.

Non, cette entrée en matière n'est pas une pub vantant le "Viagra". Ce sont plutôt des épithètes qui permettent de décrire la plate-forme de la voiture et ses organes mécaniques. Cette Oldsmobile possède un châssis renforcé dont la rigidité est de plus de 25 hertz, un chiffre généralement associé aux berlines de grande classe. De plus, l?empattement a été allongé de 9,0 centimètres. Ce qui permet d?offrir des places arrière nettement plus spacieuses tout en ajoutant au confort de la suspension. Soulignons au passage que la suspension est indépendante aux quatre roues grâce à l?utilisation de jambes de force aussi bien à l?avant qu?à l?arrière.

Le moteur régulier est le quatre cylindres 2,4 litres « Twin Cam » de 150 chevaux. Le V6 3,4 litres de 170 chevaux est également disponible et se révèle un bon compromis.

À défaut d'être des foudres de guerre côté performance, leur fiabilité s'est grandement améliorée au fil des années.

Les insuccès de l?Achieva ont démontré que la silhouette d?une voiture peut faire une grosse différence. Cette fois, les stylistes de chez Oldsmobile ont accompli du bon travail. L?Alero reprend dans ses grandes lignes les canons esthétiques des Aurora et Intrigue, deux modèles reconnus pour leur élégance. Une enquête portant sur plusieurs milliers de gens a permis au designers de rencontrer les attentes de la clientèle tout en conservant un air de famille.

L?habitacle est dérivé de celui de l?Intrigue. Par contre, je crois que c?est mieux réussi et plus pratique sur l'Alero. De plus, il s?en dégage une impression de qualité supérieure à la catégorie, notamment au chapitre des sièges et de la finition du plastique. Enfin, la planche de bord fait moins «rock & roll » que celle de la nouvelle Grand Am. Mais, encore une fois, c?est une affaire de goûts.

Par son comportement routier prévisible et un agrément de conduite assez relevé, l'Alero n'a pas à rougir face à la concurrence. Les versions GL et GLS offrent toutes à mon avis une conduite précise et une tenue en virage digne de mention.

Il faut de plus souligner que les roues de 16 pouces des modèles GLS contribuent aussi bien à une meilleure tenue de route qu?à un confort plus relevé. Enfin, le coupé GLS Sport avec ses ressorts plus fermes et ses pneus Eagle RS-A est la version sportive. Les amateurs de conduite précise qui aiment enfiler les virages apprécieront ce modèle dont la silhouette possède une élégance discrète qui convient à son comportement routier.

Voilà autant d'éléments qui devraient permettre à cette Oldsmobile de prendre une place enviable sur un marché de plus en plus encombré. Et il n'est pas utopique de croire qu'elle pourrait intéresser des acheteurs qui envisageaient l'achat d'une importée.

Feux verts
Feux rouges
  • Châssis plus rigide
  • Moteurs bien adaptés
  • Comportement routier sain
  • Sièges avant confortables
  • Suspensions plus efficaces
  • Modèle inconnu du public
  • Seuil du coffre trop élevé
  • Version GX dépouillée
  • Lave-glace à jet intégré sur bras articulé

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Plymouth Alero 1999
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Gallerie de l'article