Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Porsche 718 Cayman GTS 4.0 2023, essai : une version pour puristes

Porsche 718 Cayman GTS 4.0 2023
Photo : D.Rufiange
Le meilleur taux d'intérêt
Daniel Rufiange
L’accès à un circuit est pratiquement nécessaire pour vraiment exploiter cette voiture.

•    Auto123 met à l’essai la Porsche Cayman GTS 4.0 2023.

Lorsque Porsche conçoit une voiture, elle est guidée par une chose : la recherche de l’excellence. Lorsqu’elle concocte une version plus pointue, elle est animée par la même ambition, multipliée par dix. 

C’est le cas des déclinaisons GT4 de la 718 Cayman, qui s’adressent davantage aux puristes, mais aussi de la variante mise à l’essai, la GTS 4.0. Chaque instant passé au volant fait réaliser à quel point les réglages sont chirurgicaux, qu’importe le traitement qu’on lui réserve sur la route… ou sur la piste. 

La question n’est donc pas de savoir si cette voiture est excellente, performante, à point, etc. On sait que c’est le cas. Il importe plutôt de comprendre où elle se situe dans la gamme. Autrement dit, à qui s’adresse-t-elle ? Car, aussi incroyable soit-elle, elle n’est pas pour tout le monde. 

Fiche technique de la Porsche Cayman GTS 4.0 2023

Logo de Porsche 718 Cayman GTS 4.0 2023
Logo de Porsche 718 Cayman GTS 4.0 2023
Photo : D.Rufiange

L’offre Porsche Cayman 2023
Un petit détour sur le site de Porsche Canada permet de découvrir les six déclinaisons du modèle ; Base, Style Edition, S, GTS 4.0, GT4 et GT4 RS. 

Les trois premiers répondent d’un moteur 4-cylindres turbo de 2,0 litres et 300 chevaux (2,5 litres et 350 chevaux pour la variante S). 

À partir de la version GTS, c’est un 6-cylindres de 4,0 litres qui est à l’animation, avec évidemment plus de puissance (394 chevaux avec la GTS), mais surtout, la sonorité que recherchent les amateurs de performances et de produits Porsche, celle qui est capable de faire vibrer ceux indifférents à la chose automobile. 

Les prix varient énormément d’un spectre à l’autre, vous vous en serez douté, ce même avant qu’on touche aux options. En gros, l’offre s’amorce à quelque 81 000 $ pour se clôturer à près de 215 000 $. Notre solution GTS 4.0 affichait un prix de base de 98 800 $, 123 750 $ avec ses options. J’y reviens. 

Design extérieur de Porsche 718 Cayman GTS 4.0 2023
Design extérieur de Porsche 718 Cayman GTS 4.0 2023
Photo : D.Rufiange

Le 6-cylindres
Le moteur 6-cylindres, c’est le cœur et l’âme de la série 718. En 2016, lorsque Porsche le laissait tomber au profit de solutions 4-cylindres, certains ont grincé des dents, d’autres ont crié au scandale. Une Boxster ou une Cayman sans 6-cylindres, c’est comme une moto Harley-Davidson avec un moteur Honda ; efficace, mais dénaturée. 

En 2020, elle le ramenait au catalogue, un peu comme si elle avouait avoir fait une erreur. Les ventes avaient chuté de façon importante en Amérique du Nord, mais il faut regarder au-delà de cela pour bien comprendre. En effet, le fait d’introduire un 4-cylindres de la gamme a ouvert à Porsche le marché de la Chine ; une question de taxes sur la cylindrée et le luxe freinait les ardeurs là-bas. Et la clientèle chinoise est jeune ; très jeune. Pour l’avenir de la marque, lorsqu’on analyse la chose à l’échelle mondiale, c’est une excellente chose. 

Avec le retour du 6-cylindres avec les versions GTS et GT4, Porsche espère regagner le terrain perdu à l’intérieur des marchés dits plus traditionnels de la marque.

Porsche 718 Cayman GTS 4.0 2023 verte
Porsche 718 Cayman GTS 4.0 2023 verte
Photo : D.Rufiange

La Cayman GTS 4.0 2023
Notre proposition GTS 4.0, maintenant. Son prix d’appel de 98 800 $ est passé à 123 750 $ grâce entre autres à l’ajout de la couleur Phyton Green (2950 $), de l’intérieur en cuir Race-Tex (2470 $), de l’ensemble GTS pour l’habitacle (4200 $), de la boîte automatique à sept rapports PDK (4250 $), des sièges de course (6740 $), ainsi que de roues de 20 pouces de style Carrera (1430 $).

Si le prix de ces options vous fait grimacer, c’est que vous n’êtes pas à la bonne adresse. Porsche offre depuis des lunes des options nombreuses et onéreuses qui permettent de singulariser chacune des versions fabriquées. L’acheteur en est conscient et il a les moyens de ses ambitions. 

Qui plus est, plus on rend sa mouture unique, plus on investit dans sa valeur de revente. En effet, le résiduel sur un produit Porsche n’est pas seulement bon ; il est exceptionnel. Il n’est pas rare de voir des propriétaires réaliser des profits à la revente de leur jouet.

Sièges de Porsche 718 Cayman GTS 4.0 2023
Sièges de Porsche 718 Cayman GTS 4.0 2023
Photo : D.Rufiange

L’équipement
À l’analyse d’un modèle, on s’intéresse toujours à la liste d’équipements de série et à ce qu’il est possible d’y ajouter. Chez Porsche, c’est en général complet, mais ne soyez pas surpris de découvrir que le choix de certains groupes d’options est nécessaire pour profiter de certaines fonctionnalités, comme d’un volant chauffant, par exemple. 

En revanche, vous avez du choix à revendre, que ce soit de multiples designs de jantes, de combinaisons de matériaux intérieurs, d’accessoires, etc. Disons que l’’acquisition d’un véhicule Porsche est une expérience en soi. Le processus fait partie du « charme ». C’est un moment agréable pour l’acheteur. 

Soyez rassurés, toutefois. L’essentiel est là, que ce soit en matière de technologies, de connectivité ou de sécurité.

La nouvelle Porsche 718 Cayman GTS 4.0 2023
La nouvelle Porsche 718 Cayman GTS 4.0 2023
Photo : D.Rufiange

L’expérience
L’expérience derrière le volant - pour la majorité des propriétaires, c’est LA motivation principale derrière l’achat. 

Et le plaisir commence dès qu’on se glisse à l’intérieur. Dans le cas de notre version, munie des sièges sport, un rebord très rigide rendait l’expérience plus périlleuse. À la sortie, pire ; la contorsion était nécessaire pour s’extirper, au grand plaisir de ceux qui nous voient nous exécuter. Concernant le rebord de ces sièges, il est impossible de ne pas s’y frotter à l’entrée et à la sortie ; je crains une usure plus marquée à long terme. Être propriétaire, je penserais à une façon de le protéger. 

Bien installé dans le siège, on découvre une position de conduite parfaite qui n’exige pratiquement pas d’ajustements. Ça tombe bien, il n’y en a pas, hormis de l’avant vers l’arrière, avec ces sièges sport. On se sent prêts à prendre la route… ou la piste.  

Aperçu de la nouvelle Porsche 718 Cayman GTS 4.0 2023
Aperçu de la nouvelle Porsche 718 Cayman GTS 4.0 2023
Photo : D.Rufiange

Dès qu’on met le contact, nos sens sont éveillés par le vrombissement de la mécanique qui vient nous chatouiller le dos, fruit d’un moteur central sur lequel on est pratiquement appuyé. Un son unique, un son qui colle le sourire aux lèvres, chaque fois. En enfilant les premiers kilomètres, on s’émerveille de la précision de la direction, de la réponse de l’accélérateur, ainsi que de la réponse au freinage. Si la piste est au programme, l’option des freins carbone céramique est à considérer. Autrement, pour la route, le système de série fait amplement le travail. 

L’équilibre est sans doute ce qui séduit le plus. Qu’on brasse la voiture de gauche à droite sur une série de virages successifs, où qu’on lui ordonne une accélération vive à la sortie d’un virage, elle s’agrippe de façon impressionnante au bitume. 

Roue de Porsche 718 Cayman GTS 4.0 2023
Roue de Porsche 718 Cayman GTS 4.0 2023
Photo : D.Rufiange

Selon la route qui nous attend, on peut jouer avec les réglages de la suspension pour plus ou moins de fermeté, ainsi que passer à des modes plus sport pour des réponses plus rapides des organes mécaniques, un calibrage différent de la boîte de vitesses, etc. Et il y a bien sûr le mode manuel qui permet de tout contrôler à partir des palettes accrochées au volant. 

À l’accélération ou lors de reprises, on s’amuse à faire grimper le compte-tours à 5500 ou 6000 tours/minute, là où l’échappement nous fait entendre ses plus belles symphonies. Le son est unique, inimitable, inoubliable. 

Le bémol, c’est qu’on se trouve toujours aux limites de l’illégalité. En deuxième, on atteint facilement les 100 km/h, ce qui signifie qu’en troisième, si l’on ose laisser le compte-tours aller chatouiller sa limite à 7000 tours, on devient illico un délinquant de la route. Imaginez alors en quatrième, en cinquième, etc. Vive les autobahn d’Allemagne. 

C’est pourquoi, si j’étais propriétaire ce cette voiture, je serais abonné à un circuit afin de pouvoir profiter pleinement, et légalement, des capacités de mon bolide. Et je le choisirais avec une boîte manuelle. Aussi agréable est la boîte PDK, le plaisir n’est pas le même sans le jeu synchronisé des mains et des pieds qu’exige la présence d’une troisième pédale. 

Tableau de bord Porsche 718 Cayman GTS 4.0 2023
Tableau de bord Porsche 718 Cayman GTS 4.0 2023
Photo : D.Rufiange

Le mot de la fin
Véritable voiture d’exception, la Caryman GTS 4.0 ne peut pas déplaire. Si c’est le cas, c’est que vous n’êtes pas à la bonne adresse, ou dans le bon siège. Si l’achat d’une Porsche est une expérience et un processus uniques, il est impératif de prendre son temps pour faire le choix qui nous convient. 

Accordez-vous ce temps ; vous allez doublement savourer la suite des choses.

L'arrière de Porsche 718 Cayman GTS 4.0 2023
L'arrière de Porsche 718 Cayman GTS 4.0 2023
Photo : D.Rufiange

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Porsche 718 Cayman 2023
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :D.Rufiange
Photos de la Porsche Cayman GTS 4.0 2023
Daniel Rufiange
Daniel Rufiange
Expert automobile
  • Plus de 17 ans d'expérience en tant que journaliste automobile
  • Plus de 75 essais réalisés au cours de la dernière année
  • Participation à plus de 250 lancements de nouveaux véhicules en carrière en présence des spécialistes techniques de la marque