Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Porsche 911 Carrera S 2009 : essai routier

Porsche 911 Carrera S 2009 : essai routier

La bombe sexuelle Par ,

Imaginez la vie d'un gars bien ordinaire qui fréquenterait une sublime actrice hollywoodienne. Peut-être se rencontreraient-ils dans un petit village où elle tourne son dernier film, et ce serait le coup de foudre. Je me sens un peu comme lui quand j'approche la nouvelle 911 Carrera S de Porsche.

Ce bolide est un délice à conduire, mais seulement quand personne ne regarde, ce qui n'arrive à peu près jamais.

Imaginez le regard sur le visage des potes quand notre gars bien ordinaire arrive à la partie de quilles du vendredi soir accompagné de sa nouvelle flamme. Mais quand l'actrice retourne en Californie et l'amène avec elle, il réalise qu'il est à peu près impossible d'être intime et d'avoir du temps avec sa conquête, puisqu'elle est constamment poursuivie par les paparazzi. Je me sens également un peu comme cela quand je conduis la nouvelle 911 Carrera S de Porsche à la limite de la vitesse légale.

Boxer rugissant
Comme si les 345 chevaux de la Carrera de base n'étaient pas suffisants, les modèles S reçoivent une version atmosphérique de 3,8 litres du 6-cylindres à plat qui génère une puissance de 385 chevaux et produit un couple de 310 livres-pieds. Porsche annonce un temps de 4,7 secondes pour boucler le 0 à 100 km/h, un chiffre qu'on ne peut confirmer puisque les conditions hivernales nous ont empêchés d'effectuer des tests d'accélération. Et puis on s'en fout, de toute façon, il n'y a pas moyen d'exploiter le potentiel de la voiture hors d'un circuit.

Au cours de cette semaine, une douzaine de personnes m'ont demandé : « Quoi ? Tu conduis une Porsche l'hiver ? » Pour effacer les doutes de tout le monde, oui, et la Porsche 911 est parfaitement adaptée pour la conduite en hiver. Pour autant qu'on laisse le travaillant système de contrôle de la stabilité actif, cependant, qui empêche le derrière plus lourd de déraper. La Carrera 4S à transmission intégrale est encore plus habile à cet égard. Sachez que Porsche fait passer des tests de climat hivernal rigoureux à ses voitures.

Et malgré le niveau de performances, la voiture nous récompense avec une consommation moyenne de 12,5 litres aux 100 kilomètres, ce qui n'est pas si mal.

La boîte de vitesses manuelle à 6 rapports qui équipe notre superbe voiture d'essai bourgogne n'est vraiment pas la plus fluide que nous ayons essayée. La pédale d'embrayage est ferme, mais travaille merveilleusement bien tout de même. La suspension est également très ferme, mais ce n'est pas une surprise dans un tel véhicule.

Les modèles S reçoivent une version atmosphérique de 3,8 litres du 6-cylindres.