Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Porsche 911 Carrera Targa 4S Tiptronic 2007 : essai

Porsche 911 Carrera Targa 4S Tiptronic 2007 : essai

Une 911 automatique ? Eh oui ! Par ,

Une 911 automatique ? Eh oui !

La Porsche Carrera 4S Targa à boîte de vitesses automatique ne m'a pas emballé. Il faut reconnaître qu'il se vend de plus en plus de Porsche et de voitures de haute performance équipées d'une boîte automatique. Les amateurs de ce type de voitures ne prennent plus guère la peine d'apprendre à conduire avec une boîte manuelle. Et pourtant, s'ils se donnaient la peine de prendre quelques heures, ils y gagneraient en plaisir et en contrôle.

La boîte manuelle est de plus en plus délaissée par les acheteurs de ce type de voiture.

Dans la circulation dense
Certes, à l'heure de pointe, on peut apprécier une bonne boîte automatique de Chevrolet ou de Toyota, mais on peut très bien travailler avec une boîte manuelle et s'en tirer sans exaspération. J'utilise souvent le deuxième rapport sur la plupart des voitures à l'heure de pointe car le couple des moteurs d'aujourd'hui permet une telle pratique, et je maintiens ce rapport presque tout le temps, même au départ. En gardant mes distances quelque peu, je peux rouler à faible allure.

Mais qu'en est-il de cette Porsche automatique ?
Cette Carrera 4S Tiptronic possède tous les atouts de la 911. Un poste de pilotage bien conçu, des sièges baquets dotés d'un solide maintien latéral, mais peu de rangement pratique. La finition est toujours de qualité avec des cuirs confortables. J'aime particulièrement le compteur de vitesse numérique intégré au coeur du compte-tours. Avec ses lignes élancées, il faut prêter attention au pilier avant, côté conducteur, car il empiète sur le champ de vision.

Toit Targa
J'ai aimé ce toit vitré qui se glisse vers l'arrière ou se soulève. Il y a peu de turbulence dans l'habitacle. Toutefois, quand on le glisse vers l'arrière, il vient gêner la visibilité par la lunette.

Tiptronic à perfectionner
Avec sa motricité aux quatre roues et sa suspension réglable, cette Carrera 4S colle à la route. C'est la manipulation de la boîte qui vient gâcher le plaisir. En mode automatique, ça passe difficilement. On attend les passages de rapports. Il faut pousser à fond sur l'accélérateur pour obtenir une réaction. La puissance ne semble pas se transmettre aux roues sans un délai. Il faut engager le mode sport pour rendre ces changements plus perceptibles.

La tenue de route est à la hauteur des attentes.