Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Porsche Carrera S 2009 : premières impressions

Porsche Carrera S 2009 : premières impressions

Plus de 1500 kilos d'adrénaline Par ,

Park City, Utah - Porsche 911. La seule mention de cette germanique sportive procure à quiconque s'est déjà glissé derrière son volant un petit frisson de plaisir. Et le frisson s'élève au rang de véritable ouragan dès qu'on a la chance de tourner la clé de contact et de faire rugir le moteur boxer de la voiture.

Dans cette nouvelle évolution, Porsche marque son intention de conserver son rôle de maîtresse du plaisir.

Je me rappellerai d'ailleurs toute ma vie de ma première expérience au volant d'une Porsche. Un peu comme je me rappellerai toute ma vie de plusieurs autres types d'expériences. Dans tous les cas, y compris dans celui de la Porsche, cela n'a pas été nécessairement la meilleure fois. Mais c'est certainement une des plus importantes.

C'est ce sentiment de puissance et de plaisir que Porsche crée depuis l'avènement de sa toute première 911 (une 901, en réalité, au salon de Francfort en 1963). Depuis, chaque génération, chaque modification a le même objectif : conserver cette sensation unique de conduite.

Une nouvelle vision
Dans cette nouvelle génération, disons plutôt cette nouvelle évolution, Porsche marque plus que jamais son intention de conserver son rôle de maîtresse du plaisir. L'édition 2009 de la nouvelle 911 Carrera S compte sur tout ce qui a fait de cette voiture une légende, et encore plus.

Déjà puissante et souple, on lui insuffle désormais quelques chevaux de plus grâce à son moteur V6 boxer (c'est-à-dire monté à plat) de 3,8 litres survitaminé à 385 chevaux. Pour y parvenir, on a fait appel à une toute nouvelle motorisation, totalement remaniée, mettant notamment à profit l'injection directe, une première pour le constructeur allemand.

On a également modifié la taille du bloc-moteur, le rendant plus compact et ainsi plus facile à installer plus bas dans la structure de la voiture, garantissant un meilleur équilibre en abaissant le centre de gravité. Et on a finalement modifié quelques autres détails, utilisant, par exemple, une pompe à huile électronique et augmentant le régime moteur maximal pour lui permettre d'atteindre 7500 tours-minute.

Notons que même la version de base, la Carrera, a reçu le même traitement, voyant du même coup sa puissance passer de 325 à 345 chevaux.

Le moteur sied plus bas dans la structure de la voiture, garantissant un meilleur équilibre.