Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Porsche Panamera GTS 2013 : essai routier

Porsche Panamera GTS 2013 : essai routier

La Panamera GTS donne tout un spectacle Par ,

« Pourquoi diable voudrais-je une Porsche avec de la place pour ma femme et mes enfants?! »

Le gars qui remplissait sa Honda Accord Coupé devant moi à la station-service était traumatisé de voir une Porsche à quatre portes. C’était sa première fois.

« Bon, alors, que diriez-vous d'une virée à Las Vegas en compagnie de trois bons amis? », lui ai-je suggéré.

« Euh, peut-être, oui. »

Panamera GTS
Les modèles Porsche avec de la place pour femme et enfants se vendent très bien. Le Cayenne, ce controversé VUS du prestigieux fabricant de voitures sport, se veut d'ailleurs le plus populaire de la gamme.

La berline Panamera lui a emboîté le pas et sa nouvelle version GTS 2013, positionnée juste en-dessous de la Turbo, se montre plus jeune et plus athlétique que les autres Panamera à moteur atmosphérique.

Sans générer 500 chevaux et plus comme ses jumelles haute performance, la Porsche Panamera GTS livre toute une prestation et en met plein la vue – qu'on la conduise seul, en famille ou avec des amis.

La démone
Cette grande Allemande possède un énorme pouvoir d'attraction. Même de série, elle paraît digne de figurer sur la couverture d'un magazine de voitures Porsche modifiées. Si les autres versions affichent un look plus mature et divin, la GTS se présente davantage comme une démone.

Ses imposantes roues, ses vastes ouvertures de chaque côté du parechoc avant et ses sorties d'air latérales arborent toutes un fini noir mat et évoquent clairement son caractère sportif. Idem pour les gigantesques étriers de freins peints en rouge.

La silhouette à la fois musclée et profilée de même que les phares similaires au générateur ARK d'Ironman attirent tout autant l'attention. Même l’aileron arrière se déploie et se déplie tel un truc sorti tout droit des Transformers sur le point de décapiter de l’équipement militaire.

Une force redoutable
Le moteur envoûte le conducteur et tous ceux qui ont la chance de l'entendre. Disposé tel un chef-d’œuvre sous le capot, le V8 de 4,8 L confère à la Porsche Panamera GTS une puissance de 430 chevaux. Il adore évoluer à haut régime, sa limite ayant été poussée à 7 100 tours/minute.

Pour cette version, les ingénieurs ont apporté de nombreuses modifications au moteur de base, incluant des pistons en aluminium coulé, un système d'admission de plus grande capacité et une nouvelle programmation du module de commande électronique qui permet d'extraire 30 chevaux additionnels. Les embouts d'échappement sport, eux, produisent un son qui n'est pas sans rappeler une arme automatique.

Tout est amplifié lorsqu'on appuie sur le petit bouton arborant l’icône d'un tuyau d'échappement. Un volet s'ouvre dans le système et transforme le grondement agressif mais feutré de la GTS en une symphonie rocailleuse et crépitante. Des tuyaux spéciaux relient même le moteur à l'habitacle pour remplir encore davantage les oreilles des occupants en pleine accélération.

Si le prix m'importait peu, j'achèterais cette voiture uniquement pour ses effets sonores. Croyez-moi, ils joueront dans votre tête jusqu'à ce que vous vous endormiez.

Robotisée
La boîte de vitesses PDK à double embrayage de la Porsche Panamera GTS 2013 apporte elle aussi son lot de stimulations. En conduite sportive, son électronique reprogrammée et ses sélecteurs au volant autorisent des changements de rapport ultra rapides (encore plus qu'avec la Panamera régulière) et nous font sentir comme dans un simulateur de course.

Télépathique dans son fonctionnement, la boîte fait aussi correspondre parfaitement le régime du moteur avec celui du rapport engagé, et ce, autant en montant qu'en rétrogradant. Voilà exactement le genre de conduite semi-automatique auquel on rêve. À propos, la compagnie n'offre pas de vraie boîte manuelle avec la GTS, ce qui me déçoit un peu. Cela dit, aucun être humain n'est capable de changer de rapport aussi rapidement que le fait la PDK.

Mon modèle d'essai comprenait également un dispositif de contrôle du décollage qui aide à accélérer plus vigoureusement sans patiner. Les quatre roues sont sollicitées pour transférer la puissance du moteur à la route le plus vite et le plus efficacement possible. Je l'ai testé lorsqu'aucun patrouilleur ne me surveillait et l'explosion a propulsé les lunettes soleil que je gardais sur ma casquette jusque sur le siège arrière. C'est comme recevoir un coup de poing de fer dans un gant de velours.

La Porsche Panamera GTS 2013 impressionne autant quand on doit embarquer sur l'autoroute et dépasser des véhicules. Contrairement aux versions Turbo et Turbo S, elle nous fait bien sentir qu'elle travaille fort par son glorieux hurlement.

Agile et accommodante
Bien qu'elle possède quatre portes et l'empattement d'une minifourgonnette, la Panamera GTS tourne, freine et se conduit avec toute la précision et la stabilité que nous promet l'emblème sur le capot. Elle semble se foutre de son gabarit et de son poids, ce qui la rend drôlement agréable à conduire au quotidien tout comme lors de folles escapades sur des routes sinueuses.

Les occupants profitent d'un intérieur richement décoré où cuir, suède, chrome et aluminium sont à l'honneur. On y retrouve toutes les commodités luxueuses et technologies dernier cri, dont un bloc central digne d'un avion de chasse, un chronomètre de tour de piste sur le tableau de bord, des cadrans personnalisables et quatre baquets de type course offrant un merveilleux soutien.

C’est magnifique là-dedans. Des adultes de grande taille peuvent y prendre place, le confort de roulement mérite des éloges, l'accès ne pose aucun problème et le coffre peut même transporter une étagère IKEA.

Bref, la Porsche Panamera GTS 2013 sait répondre aux besoins d'une famille ordinaire tout en se donnant en spectacle. Un mélange de sportivité sophistiquée propre à Porsche, de dynamisme et de plaisir juvénile qui excite le poil des jambes et fait couler l’adrénaline par son look, sa performance et sa sonorité. Un cas passionnant de double personnalité.

Évidemment, elle n'est pas parfaite. La visibilité arrière s'avère réduite et le système d'infodivertissement pourrait être plus convivial. En outre, sa largeur et sa faible garde au sol compliquent parfois les choses en ville. Le prix d’entrée pour un spectacle de la Panamera GTS? Hyper luxe, hyper techno, hyper performance pour quatre débute autour de 127 000 $.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Porsche Panamera 2013
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    Porsche Panamera GTS 2013
    Porsche Panamera GTS 2013
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article