Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Premières impressions : Chrysler Aspen 2007

Premières impressions : Chrysler Aspen 2007

Combler un vide en tout confort Par ,

Combler un vide en tout confort

(Photo: Amyot Bachand)
D'emblée, les représentants de Chrysler ont confirmé que leur nouvel utilitaire visait avant tout à combler un vide au sein même de leur gamme de véhicules. Les trois quarts de leur clientèle lorgnaient du côté des concurrents pour faire l'achat d'un utilitaire de grande taille comme les Cadillac Escalade, Lincoln Navigator et Lexus GX 470. En utilisant la plate-forme et le châssis du Durango, les ingénieurs ont poussé plus loin le raffinement et la douceur de conduite. Au Canada, il n'y aura qu'une version, à transmission intégrale, au prix de 49 995 $.

Style fidèle à la marque
Avez-vous noté une ressemblance avec un autre véhicule de la famille ? Quand on le regarde des trois quarts arrière, on sent nettement
(Photo: Amyot Bachand)
l'inspiration du Durango. Mais les stylistes ont apporté des retouches qui donnent à l'Aspen son caractère distinct. La calandre massive, inspirée du concept Cronos, garde le caractère et l'image de la Chrysler 300. Remarquez les rayures sur le capot, qui s'inspirent de la Crossfire. Les arches de roues reçoivent les roues de 20 pouces. L'utilisation abondante du chrome vise à rehausser la valeur du véhicule : large sigle à l'avant et à l'arrière, roues chromées, poignées de porte, baguette latérale pour ne souligner que quelques éléments. Le bloc avant des phares veut renforcer la robustesse tout en s'intégrant avec élégance aux lignes latérales. Petit détail de poids : pour soulever le capot et accéder au compartiment-moteur, pour remplir le réservoir de lave-glace, par exemple, il faut avoir des muscles d'acier. Il est étonnant qu'un produit portant le nom Chrysler, synonyme de luxe, n'utilise pas de supports hydrauliques.

Un véhicule à sept places
(Photo: Amyot Bachand)
Cette gamme d'utilitaires exige un habitacle spacieux et luxueux. C'est ce que les ingénieurs et les stylistes se sont appliqués à réaliser. Le revêtement des sièges de la version canadienne est en cuir. Les bancs des deux premières rangées sont chauffants. On utilise des touches de bois laqué sur le volant, les portières et le tableau de bord. Un marchepied, offert de série, et des portières à grande ouverture facilite l'accès à bord. Les passagers profitent d'un système de ventilation indépendant, à l'avant comme à l'arrière. Si les sièges se révèlent assez confortables, ils manquent de maintien latéral. À l'arrière, l'espace sous les sièges est limité pour les pieds. Toutefois, le dégagement pour les jambes est suffisant.

Du coffre
(Photo: Amyot Bachand)
L'autre aspect important recherché réside dans la capacité de charge et la souplesse; on peut y loger une variété de choses : un meuble ou l'arsenal de pêche ou de chasse. Ainsi, le volume de chargement variera entre 538 litres, avec la troisième rangée relevée, et 3070 litres avec les deux rangées de sièges arrière et le siège avant rabattus. Les dossiers de la troisième rangée se rabattent électriquement en fonction 50/50, et ceux de la deuxième rangée offrent une séparation 40/20/40, ce qui confère au véhicule une polyvalence élevée. De plus, l'Aspen a la capacité de tirer une lourde charge, 4050 kilos, avec l'option remorquage.