Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Premières impressions: Lincoln MKZ 2007

Premières impressions: Lincoln MKZ 2007

Par ,

La Lincoln Zephyr 2006 s'est transformée en Lincoln MKZ 2007. En cours de route, elle a été subtilement retouchée et elle a reçu des mises à jour
Lincoln MKZ 2007 (Photo: Rob Rothwell)
importantes à sa motorisation, dont un nouveau moteur et une nouvelle transmission. N'oublions pas la traction intégrale, maintenant optionnelle. Le fait d'avoir changé le nom de cette berline intermédiaire entraînera certes un peu de confusion au début, mais c'était la bonne chose à faire. En effet, bien que l'appellation «Zephyr» ait une place importante dans l'histoire de Lincoln, elle ne fait pas très sexy. En outre, elle ne correspond pas à la nouvelle stratégie de marketing de la compagnie, qui mise sur des lettres plutôt que des mots. Sage décision aussi que d'avoir remplacé le vieux V6 par le moteur le plus avant-gardiste de Ford. Récemment, Lincoln a convié plusieurs journalistes à faire l'essai de sa plus récente création. Bon nombre ont répondu à l'appel.

Le lifting qui définit la MKZ est léger. Sans l'aide des photos que j'ai prises de la Zephyr en avril dernier, j'étais incapable de noter les changements.
Lincoln MKZ 2007 (Photo: Rob Rothwell)
Faites-moi confiance, cependant: il y a bien des améliorations, à commencer par la symétrie de la physionomie, principalement l'élégante calandre de Lincoln. Tout comme sa devancière, la MKZ projette une image distinguée et convaincante. La calandre et les feux arrière sont classiques, mais ce qui m'a semblé le plus évocateur des grandes voitures Lincoln des années 1960, c'est le tableau de bord proéminent. Les formes rectangulaires, les lignes droites et les profonds encastrements m'ont ramené plusieurs décennies en arrière. J'applaudis Lincoln pour avoir bravement défié la tendance actuelle qui prône des habitacles centrés sur le conducteur au détriment des autres passagers. J'aimerais souligner également la grande précision de l'assemblage et l'espace généreux à l'intérieur, autant à l'avant qu'à l'arrière.

Assis dans un siège incroyablement confortable, j'ai pris la route avec une MKZ à traction intégrale et j'ai commencé mes devoirs journalistiques. J'ai roulé sur des routes de campagne sinueuses pour finir en beauté sur des
Lincoln MKZ 2007 (Photo: Rob Rothwell)
longues portions d'autoroute. Bien sûr, j'ai aussi sillonné les rues du centre-ville. Après quelques minutes seulement, j'ai été impressionné par le fonctionnement plus raffiné de la voiture, plus précisément de son nouveau groupe motopropulseur. Sous le large capot de la MKZ se trouve un V6 de 3,5 litres à 24 soupapes qui emploie un système de distribution variable et une foule d'autres technologies de pointe conçues pour améliorer la performance et minimiser le niveau de bruit. Ce moteur fringant développe 263 chevaux à 6250 tr/min et 249 lb-pi de couple à 4500 tr/min, et ce, avec de l'essence à indice d'octane de 87 et non le champagne qu'exigent plusieurs berlines concurrentes. Le nouveau V6 de Ford peut d'ailleurs surpasser bien des moteurs sophistiqués en termes de puissance et de douceur.

Sur la route, la MKZ est prompte au décollage et compétente sur l'autoroute, où son pouvoir de dépassement est plus que suffisant. La
Lincoln MKZ 2007 (Photo: Rob Rothwell)
puissance est livrée de façon linéaire, ce qui se traduit par des accélérations fluides et progressives. Même le moins habile des conducteurs peut foncer vers l'avant comme un pro. Il faut dire que la nouvelle transmission automatique à six vitesses contribue grandement à cette efficacité. C'est pourquoi d'ailleurs on retrouvera cette boîte dans plusieurs produits futurs de la famille Ford. Malgré les lourdes tâches que je lui ai imposées, elle s'est toujours montrée à la hauteur, comme un employé fiable et performant qui fait toujours le travail même si on n'en entend jamais parler. La transmission sophistiquée de la MKZ s'adapte à toutes les situations et à tous les styles de conduite.