Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Premières Impressions: Porsche Boxster 2007

Premières Impressions: Porsche Boxster 2007

Une sportive pratique Par ,

Une sportive pratique

Knoxville, Tennessee -- Au Salon de Detroit, Porsche a présenté un concept de la Boxster qui s'inspire de la Spyder 550 des années 50. Pour les
(Photo: Amyot Bachand)
amateurs de cinéma, il s'agit du modèle au volant duquel James Dean a perdu la vie en 1955. Devant l'accueil plus que favorable, Porsche l'a commercialisé en 1997. En 1998, la firme de Stuttgart présentait la Boxster S, plus puissante que sa petite soeur. Porsche préfère l'évolution à la révolution de ces véhicules. Ce n'est qu'en 2005 que la Boxster a subi une refonte à près de 80 %. On avait déjà gonflé le moteur en 2000. Cette fois, sous la direction de l'ingénieur Martin Constien, Porsche a conçu de nouvelles mécaniques pour sa petite sportive : un 2,7-litres pour la Boxster et un 3,4-litres pour la version S. Il s'agit du même moteur que celui de la Cayman.

Meilleure aspiration
En créant ces nouveaux moteurs, l'équipe du docteur Constien a porté une attention toute particulière à l'aspiration et à la dispersion de l'air
(Photo: Porsche)
dans les culasses. Ainsi, on utilise un nouveau système de calage variable qui se compose de deux tiges de soupape de dimensions différentes et dont l'engagement est contrôlé électroniquement. La petite fonctionne quand le moteur tourne au ralenti ou à vitesse constante. La plus grosse (10,4 mm) entre en fonction à l'accélération, ce qui permet une plus grande entrée d'air. Mais les ingénieurs sont allés plus loin pour augmenter la puissance du moteur tout en permettant une meilleure consommation de carburant. Ils ont modifié les tubulures d'admission pour faciliter et augmenter le flot d'air vers les chambres de combustion : on a monté deux clapets à l'intérieur des tubulures. Contrôlée par électronique, leur ouverture, à l'accélération, augmente le débit et la pression d'air à la hauteur de la soupape d'admission; on obtient donc une meilleure combustion et une augmentation substantielle de la puissance. Le nouveau 2,7-litres de la Boxster développe 240 chevaux, tandis que le 3,4-litres de la S fournit 295 chevaux à 6 250 tr/min.

Autres composants
Outre le moteur, l'équipe a porté une attention particulière au système de refroidissement de la voiture. On a également retouché les freins et la
(Photo: Porsche)
suspension pour leur permettre d'affronter l'augmentation de puissance. Martin Constien, ingénieur en chef, nous a expliqué que les tuners pourront en tirer encore plus de puissance. Toutefois, ils le feront aux dépens de la longévité du moteur. Trop souvent, les tuners ne réalisent pas que les modifications effectuées sur un moteur en augmentent la température de fonctionnement, ce qui en affecte directement la durée de vie. C'est pourquoi on voit trop souvent les moteurs gonflés rendre l'âme prématurément.

Habitacle confortable
Sièges enveloppants, excellent maintien latéral, commandes à portée de la main, on retrouve tout cela dans ces Boxster. Mais ces sportives ne
(Photo: Amyot Bachand)
sont pas parfaites, et l'on peut leur reprocher quelques petits défauts qui ont leur importance en Amérique du Nord. Les porte-gobelet sont inutiles. La ceinture de sécurité a tendance à trop se tendre, ce qui devient vite agaçant; mon passager a trouvé également qu'elle passait beaucoup trop près de son cou, ce qui devenait inconfortable. Par contre, la Boxster est la seule sportive que je connaisse capable de recevoir 280 litres de bagages grâce à ses deux coffres, à l'avant et à l'arrière. On peut donc partir pour une semaine et apporter des bagages pour deux.