Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Saab 9-2X Linear 2005

Saab 9-2X Linear 2005

Une Eurasiatique prend d'assaut les rues d'Amérique du Nord Par ,

Une Eurasiatique prend d'assaut les rues d'Amérique du Nord

Les Suédois viennent d'emprunter un chapitre du grand manuel de
GM a épargné d'énormes coûts de recherche et de développement en empruntant le châssis, la traction intégrale et le moteur de l'Impreza pour sa nouvelle Saab 9-2X. (Photo: Rob Rothwell, Canadian Auto Press)
fabrication automobile japonais - littéralement. La nouvelle Saab 9-2X est effectivement une Subaru Impreza à traction intégrale retravaillée.

Saab, filiale de General Motors, a épargné d'énormes coûts de recherche et de développement en empruntant le châssis, la traction intégrale et le moteur quadrazontal de l'Impreza de Subaru (une autre branche de la famille GM).

En agissant de la sorte, Saab a acquis un produit solide pour y appliquer une transformation à la Suédoise, c'est-à-dire convertir le stylisme extérieur de l'Impreza en un design typique de la gamme Saab, tout en modernisant les traits intérieurs pour respecter les standards suédois. La stratégie d'adopter la plate-forme de l'Impreza paraît logique à mon avis et
L'élément de design extérieur qui contraste le plus avec l'Impreza est son faciès, qui crie ouvertement «Je suis une Saab». (Photo: Rob Rothwell, Canadian Auto Press)
sûrement à celui des consommateurs qui recherchent le bénéfice d'une traction intégrale dans une familiale quatre portes compacte, peu assoiffée et relativement prestigieuse.

L'élément de design extérieur qui contraste le plus avec l'Impreza est son faciès, qui crie ouvertement «Je suis une Saab». Cependant, des portes avant jusqu'à l'arrière, la voiture ressemble beaucoup plus à une Subaru. En effet, l'avant a presque été retravaillé à la manière de l'émission de télé-réalité «Transformation Extrême», mais la créativité semble avoir été absente du design à l'arrière, où la 9-2X rappelle dangereusement l'Impreza.

La disposition de l'habitacle de ma 9-2X Linear d'essai était tout ce qu'il y
La disposition de l'habitacle de ma 9-2X Linear d'essai était tout ce qu'il y a de plus simpliste et logique. (Photo: Rob Rothwell, Canadian Auto Press)
a de plus simpliste et logique. Le groupe de cadrans est dominé par un gros compteur de vitesses circulaire, flanqué à la droite d'un tachymètre assorti. À gauche et d'apparence similaire se trouvent les cadrans pour le niveau d'essence et la température du moteur. La température extérieure et le rapport de la transmission automatique y sont aussi affichés.

Les contrôles (un peu démodés) de la chaufferette et de l'air climatisé se situent à mi-hauteur de la console centrale, fonctionnant avec une simplicité fort appréciée. Un système de contrôle automatique de la climatisation est standard dans la version haut de gamme Aero de la 9-2X.

Si l'Aero est équipée d'un système audio avec lecteur à 6 CD dans le tableau de bord, la Linear est quant à elle munie d'un système plus
La version Linear est munie d'un système audio avec un lecteur à un seul CD, tandis que la version Aero peut en contenir six. (Photo: Rob Rothwell, Canadian Auto Press)
rudimentaire avec un lecteur à un seul CD. Pour les amants de la musique qui souhaiteraient remplir de décibels l'intérieur très spacieux de la 9-2X, je vous recommande d'opter pour le premier.

Avec le Groupe climat froid en option, les occupants avant de la 9-2X Linear pourront se prélasser dans des sièges chauffants. Ces sièges baquets sont fermes et offrent un très bon support. Au lieu de la garniture en cuir optionnelle, les sièges de mon modèle d'essai étaient habillés d'un textile tissé. Ce joli et sobre tissu recouvre aussi les quatre panneaux de portes et leur appuie-bras. Toutefois, des traces de saleté se sont rapidement faites voir, ce qui me pousse à me demander pourquoi Saab a posé ce tissu à un endroit aussi fréquemment utilisé.