Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Saab 9-3 Aero XWD 2008 : essai routier

Saab 9-3 Aero XWD 2008 : essai routier

Moins tape-à-l'oeil qu'unique Par ,

C'est sur l'autoroute 69 entre les lacs Muskoka et la ville de Britt, en Ontario, que la Saab m'a révélé sa personnalité d'aviatrice.

Je parcourais ce chemin bien connu à bord d'une 9-3 Aero depuis plusieurs heures. Minuit avait sonné depuis longtemps, et il faisait très noir. La fonction d'éclairage de nuit « Night Panel » éliminait l'éclairage non essentielle des instruments, et les phares au xénon variables ne détectaient aucune faune routière ou terrestre à l'avant.

La 9-3 est sans pareil si vous désirez passer sous le radar et retrouver votre machine où vous l'avez garée.

J'ai enfoncé d'un coup la pédale, et le moteur a répondu presque instantanément, rétrogradant fermement puis se lançant dans une puissante et élégante accélération. Le turbo avalait l'air frais d'octobre, et l'habitacle s'emplit doucement d'effets sonores évoquant une turbine. La 9-3 Aero n'est pas bruyante ni effrénément rapide, mais ses performances uniques inspirées du monde de l'aviation amènent le sourire à tout coup.

L'âme d'un jet?
Une version survitaminée de la 9-3, l'Aero est mue par un moteur primé de 280 chevaux stimulé par une batterie de trucs tonifiants. La transmission intégrale sophistiquée de Saab, baptisée Cross Wheel Drive (XWD), était aussi de la partie.

En plus de distribuer activement la puissance aux essieux avant et arrière de façon préventive, l'ingénieux différentiel arrière peut momentanément atténuer la livraison de couple à l'une ou l'autre des roues arrière lors de manoeuvres directionnelles, assurant ainsi une tenue de route plus stable libre des interventions précoces vexantes des systèmes d'assistance à la stabilité. Le résultat : l'Aero prend gaiement et agilement pied sur toute surface. Elle gère méthodiquement presque toutes les situations et s'avère une véritable voiture quatre saisons.

La Suédoise de 54 500 $
Pour certains, la robe de l'Aero n'est pas à la hauteur de son prix de vente, mais l'habitacle de mon modèle d'essai était bondé de tout ce que Saab a à nous offrir. Électrique et automatique jusqu'au dernier gadget, il proposait un système de navigation, une chaîne Bose, un toit ouvrant et des sièges à mémorisation. Volant, sièges et portières sont vêtus de cuir, et la garniture en aluminium s'allie aux commandes caoutchoutées pour créer une atmosphère stimulante, mais discrète. La qualité des matériaux correspond pas mal à la fourchette de prix, et l'habitacle trahit une approche typiquement scandinave : il est unique, conservateur, très confortable et bien aménagé.

L'habitacle trahit une approche typiquement scandinave.