Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Saturn Astra XR 2008 : essai routier

Saturn Astra XR 2008 : essai routier

Par ,

Si vous trouvez déplorable le manque de véhicules à saveur européenne sur le marché canadien, Saturn a de quoi vous consoler. Quasi identique à son homonyme de la marque Opel, la toute nouvelle Astra est la touche finale dans le processus de revitalisation complète de la gamme Saturn... et un modèle très important pour GM.

Une beauté qui arrive à point
Les hatchbacks ont un côté pratique qui nous charme facilement. C'est pourquoi des modèles comme l'Astra sont de plus en plus populaires partout dans le monde. Disponible à trois ou à cinq portes, l'Astra attirera certainement un grand nombre de consommateurs, dont des clients de Ford qui sont déçus -- le mot est faible -- de la disparition de la Focus à hayon.

La Saturn Astra 2008 est disponible à trois ou à cinq portes.

La version XR que j'ai testée était munie de roues de 17 pouces et d'un toit ouvrant panoramique. Expressive et dynamique, sa physionomie me rappelait un peu le roadster Sky de Saturn, tandis que ses accents chromés lui permettaient d'afficher beaucoup de classe. Ce genre de garniture est difficile à appliquer judicieusement sur une voiture d'entrée de gamme, mais ici, l'effet est réussi.

Habitacle de qualité supérieure
À l'intérieur, l'Astra présente une finition de première qualité, un excellent choix de matériaux et un style à la fois sobre et de bon goût. Les surfaces douces au toucher sont nombreuses et l'habitacle dans son ensemble m'a paru bien assemblé.

Je dois également souligner des détails intéressants comme les plaques de seuil de porte en métal, les montants avant et le pavillon garnis de tissu, les clignotants qui ne font pas «clic» et l'agréable surface caoutchoutée des boutons de la radio et du climatiseur. Pas mal pour une voiture de 25 000 $. En plus, le décor est plus invitant que celui de bien des rivales à prix comparable.

Bref, l'époque des panneaux en polymère et des habitacles ordinaires chez Saturn est définitivement révolue.

L'accès aux deux rangées est facile et, une fois à l'intérieur, la visibilité est bonne. En revanche, les sièges sont durs et les commandes sur le bloc central ont été placées bas afin d'accommoder l'écran ACL. De plus, certains des mots et pictogrammes sur lesdites commandes sont difficiles à saisir. Leur utilisation n'est donc pas intuitive au début mais, heureusement, on s'y familiarise assez vite.

J'aurais aimé un peu plus de rangement; on ne retrouve d'ailleurs aucun coffret fermé. Par surcroît, j'aurais ajouté un porte-gobelet supplémentaire: le seul qui existe est situé sur l'accoudoir central, tout juste derrière notre coude droit. Il faut donc être prudent pour ne pas renverser le café chaud ou le jus qu'on y dépose.

À l'arrière, le hayon se soulève assez haut et l'aire de chargement est plutôt volumineuse. On peut l'accroître en rabattant les dossiers arrière et attacher solidement les objets à l'aide des points d'arrimage.

À l'intérieur, l'Astra présente une finition de première qualité, un excellent choix de matériaux et un style à la fois sobre et de bon goût.