Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Subaru Forester 2.5X Limited 2009 : essai routier

Subaru Forester 2.5X Limited 2009 : essai routier

Voilà qui est mieux Par ,

Avec ses dimensions se situant entre celles d'une Impreza et d'une Legacy, le Forester a toujours été un véhicule polyvalent. Cependant, il n'a jamais été une beauté, surtout avec le nez qu'on lui a greffé en 2006. La fonctionnalité a prévalu sur la forme au cours des dix ans de son existence, mais maintenant, ce n'est plus le cas.

Pour le millésime 2009, le Forester s'offre une refonte majeure et devient beaucoup plus attirant.

Pour le millésime 2009, le Forester s'offre une refonte majeure et devient beaucoup plus attirant. Bon, son esthétique extérieure n'est pas à couper le souffle, mais le petit VUS n'affiche plus une apparence banale. Svelte et musculaire, avec ses passages de roues nervurés, son échappement double et sa posture plus élevée, le nouveau Forester attire beaucoup plus de regards sur la route.

Excellente position de conduite
Les propriétaires de Subaru remarqueront rapidement quelque chose de différent quand ils ouvriront les portes : tout comme la nouvelle Impreza, le Forester reçoit maintenant des cadres autour de ses glaces latérales. Le modèle Limited propose des sièges très confortables enveloppés de cuir. Le fauteuil du conducteur offre même un soutien lombaire à réglage électrique.

Le tableau de bord et les panneaux de portes sont assemblés avec ce qui semble être des matériaux de haute qualité, quoique le similibois ne soit pas très convaincant. La chaîne audio comporte un changeur de 6 CD pouvant lire les fichiers MP3 et WMA ainsi que 6 haut-parleurs, et sa sonorité est impressionnante. Les commandes montées au volant sont parfaitement bien placées.

Le conducteur profite d'une bonne visibilité sur la route devant et derrière, puisque les surfaces vitrées sont grandes, et les piliers, pas surdimensionnés. Le toit ouvrant panoramique est agréable, et ce, même si on ne peut l'ouvrir complètement.

Les passagers arrière reçoivent des porte-gobelet accessibles si l'on fait pivoter une partie du milieu de la banquette, ce qui est amusant mais qui sacrifie le confort pour le cinquième occupant, même quand ils sont rangés. Le dossier des places arrière est inclinable, ce qui est de plus en plus commun par les temps qui courent. Le hayon est léger, mais requiert un bon élan pour bien se refermer.

Les commandes montées au volant sont parfaitement bien placées.