Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Subaru Forester 2.5X SE 2005

Subaru Forester 2.5X SE 2005

Un VUS compact coûteux, mais plaisant Par ,

Un VUS compact coûteux, mais plaisant

Construite exclusivement pour le marché canadien, la Subaru Forester 2.5X SE (ou Édition Spéciale) ne se contente pas d'offrir une tenue de
Réservée pour le marché canadien, la Subaru Forester 2.5X SE (ou Édition Spéciale) hérite de plusieurs extras. (Photo : Alexandra Straub, Canadian Auto Press)

route sûre, un système de traction intégrale dans les règles de l'art et un moteur 4 cylindres à plat de 2,5 litres à 16 soupapes de 165 chevaux. Elle hérite de plusieurs extras qui en font une valeur exceptionnelle. En tout cas, une valeur exceptionnelle pour une Forester. L'édition spéciale de la Forester comprend le volant, le levier de vitesse et celui du frein à main gainés de cuir, un plateau de rangement en plastique dans le coffre, et mon préféré, un grand toit ouvrant en verre teinté avec pare-soleil, le tout pour un prix additionnel de 1 000$ qui porte le total à 28 995$.

Embarquer dans une Subaru a toujours été un plaisir, avec ou sans les extras. Des sièges avant bien dessinés jusqu'au superbe volant qui se prend bien en main en passant par le levier de vitesses de la boîte
Ce sont les capacités de la Forester dans la neige et la sous la pluie qui m'impressionnent le plus. (Photo : Alexandra Straub, Canadian Auto Press)

manuelle à 5 rapports rapprochés, la Forester ne manque jamais d'impressionner. En parlant de mes impressions, ce sont les capacités de la Forester dans la neige et sous la pluie qui me surprennent le plus. Le système de traction intégrale symétrique avec embrayage à disques multiples et contrôle électronique est à son meilleur dans des conditions climatiques peu clémentes. Toutefois, le temps chaud qui a perduré sur la côte ouest a fait fondre la neige et la pluie s'est peu manifestée durant mon essai de la semaine. Par conséquent, les conditions pour mettre véritablement les capacités de la Forester 2.5X à l'épreuve étaient absentes. Peu importe, cela m'a donné la chance de vérifier si la traction intégrale de Subaru allait faire une différence dans les conditions sèches.

La suspension est non seulement suffisamment ferme pour pouvoir prendre les courbes avec aisance, mais aussi suffisamment souple pour rendre la conduite de tous les jours confortable. (Photo : Alexandra Straub, Canadian Auto Press)

Encore une fois, la Forester m'a agréablement surprise. La suspension indépendante aux quatre roues à jambe de force et bras inférieur en L à l'avant et à jambe de force et barre parallèle à l'arrière est assurément au-delà de la moyenne de cette catégorie. Elle est non seulement suffisamment ferme pour pouvoir prendre les courbes avec aisance, mais aussi suffisamment souple pour rendre la conduite de tous les jours confortable. J'ai remarqué que la 2.5X SE offrait la rigidité et le confort d'un VUS, avec la précision et l'agilité d'une berline. Pas étonnant lorsqu'on se souvient que ce véhicule à l'apparence de grosse familiale est basé sur la plateforme de la compacte Impreza avec laquelle elle partage également le groupe motopropulseur. Elle se conduit bien et s'accroche bien à la route. Justement, la tenue de route passe d'abord par de bons pneus, c'est pourquoi la Forester est chaussée sur des pneus toutes saisons de dimensions 215/60R16 montés sur des roues en acier. Derrière celles-ci, se cachent des disques ventilés avec étriers à deux pistons à l'avant et des tambours à l'arrière. Les freins sont évidemment équipés de l'ABS à 4 capteurs et 4 circuits aux quatre roues. Avec ces éléments, la 2.5X SE freine de façon décente.