Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai de la Subaru Legacy GT Premier 2020 : le retour du turbo lui fait le plus grand bien

Bien que ces photos prises au mois de décembre 2019 montrent une Subaru Legacy GT Premier 2020 entourée d’asphalte, l’essentiel de cet essai routier en territoire montréalais s’est déroulé sur une surface à la fois glacée ou enneigé, un terrain de jeu idéal pour tester la plus récente génération de la berline nippone.

Le constructeur Subaru remet ça cette année avec une septième génération du modèle, et ce, malgré le déclin de la catégorie tant du côté américain que canadien. D’ailleurs, si on peut applaudir l’arrivée d’une Nissan Altima à rouage intégral (en 2019) et bientôt d’une Toyota Camry profitant d’une motricité semblable (au printemps 2020), la Subaru Legacy, elle, vient d’office avec quatre roues motrices à prise constante depuis la fin des années 80.

Pourtant, malgré cette qualité indéniable, la représentante de Subaru dans cette catégorie jadis très courue des consommateurs n’a jamais réussi à percer le top 5 des plus berlines intermédiaires vendues en sol nord-américain.

Auto123 lance Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Photo : V.Aubé

L’obstination de la marque à poursuivre l’aventure Legacy s’explique surtout par le succès remporté par l’autre modèle connexe à la Legacy, la Subaru Outback, techniquement similaire, qui a poussé la Legacy familiale à la retraite (chez nous du moins) après l’année-modèle 2009, rappelons-le. Depuis, la familiale surélevée fait la pluie et le beau temps auprès des familles qui recherchent un véhicule pratique, confortable et capable d’affronter à peu près n’importe quelle condition hivernale.

La Legacy, elle, offre les mêmes capacités (ou presque) que l’Outback, mais avec une garde au sol réduite et un espace cargo moins volumineux. Qui plus est, avec la popularité de tout ce qui s’appelle utilitaire en 2020, il est même curieux de constater que Subaru veuille encore commercialiser une berline intermédiaire. Parions que si la tendance se maintient, la berline, aussi bonne soit-elle, sera éventuellement retirée de l’alignement de la marque.

Mais que se passe-t-il avec le département de design?
L’une des raisons qui expliquent le succès en demi-teinte de la Legacy chez nous est sans contredit son design effacé. Certes, le public visé par cette version GT Premier 2020 (lire la plus chère de la gamme) est plus âgé – c’est pour cette raison que le choix des couleurs disponibles est limité à quatre –, mais un peu moins de retenue serait souhaitée. Durant ma semaine d’essai, j’ai pu remarquer un seul regard attentif de la part d’un conducteur de dépanneuse qui a bien vu que le bouclier de la Subaru n’était plus le même que le millésime sortant.

Photo : V.Aubé

La livrée 2020, bien que remaniée, ressemble beaucoup trop au modèle 2019, et ce, malgré le nouveau faciès, les jantes redessinées de 18 pouces, la fenestration revue et même les feux de position aux DEL à l’arrière. Peut-être suis-je un peu trop nostalgique, mais disons que j’aimerais voir une entrée d’air sur le capot pour le refroidisseur monté par-dessus la mécanique de cette Legacy GT, comme c’était le cas à l’époque où le constructeur offrait encore une variante turbocompressée de sa berline. Plus aérodynamique, la nouvelle Legacy GT dissimule celle-ci à même la grille de calandre.

À l’intérieur, c’est mieux!
Subaru a toujours été reconnu pour la conception plutôt conservatrice de ses habitacles. En revanche, la qualité d’exécution n’a jamais posé problème, avec des plastiques de bonne qualité et un assemblage rigoureux. Pour 2020, le constructeur n’a pas dérogé de cette ligne de conduite, mais a décidé de s’imposer auprès des conducteurs plus « technos » avec l’intégration d’un écran tactile plus vaste que jamais (de 11,6 pouces), ce dernier qui est offert sur les versions plus cossues du modèle. La livrée de base de la Subaru doit se contenter d’un écran de sept pouces.

Photo : V.Aubé
Photo : V.Aubé

S’il est vrai que l’écran impressionne la galerie, je me dois de préciser qu’il complique un peu les choses pour certaines opérations de routine. La climatisation par exemple est constamment affichée à la base de ce dernier, mais ceci oblige le conducteur à quitter la route des yeux quelques secondes, ce qui n’est pas idéal. Pour désactiver le système antipatinage, il faut également accéder au menu grâce à l’icône en forme de voiture. Heureusement, les concepteurs ont conservé quelques touches de part et d’autre de l’écran pour changer les postes de la chaîne audio ou ajuster le volume.

Malgré cette injection de technologie, la Subaru Legacy GT Premier 2020 propose toujours cette rigueur à l’intérieur. On sent que tout est solide et fait pour durer. Les sièges en cuir sont confortables, et l’espace ne manque pas même à l’arrière, tandis que le coffre en donne juste assez pour le consommateur qui ne veut pas s’encombrer d’une Outback.

Photo : V.Aubé

Le retour du boxer turbo
Le changement de génération a été fatal pour l’ancien 6-cylindres à plat atmosphérique, ce dernier qui a été remplacé au passage par le 4-cylindres à plat turbocompressé de 2,4-litres déjà implanté à bord du gros Ascent… et de l’Outback XT par conséquent! Livrant une puissance tout à fait adéquate de 260 chevaux et un couple de 277 lb-pi, le nouveau bloc n’a aucune misère à faire oublier le vétuste bloc de 3,6-litres qui, faut-il le rappeler, était assez glouton à la pompe. Les puristes de la première heure devront toutefois se contenter de l’unique boîte de vitesses à variation continue qui, je dois l’avouer, fait de l’excellent boulot, que ce soit en ville, sur l’autoroute ou même en conduite plus enjouée.

Franchement, j’ai pu retrouver un peu de cette Legacy GT commercialisée jadis au pays, même si la sonorité de la mécanique est moins rustique, sans oublier l’absence d’une troisième pédale. Le rouage intégral est toujours aussi compétent dans des conditions plus glissantes et les accélérations sont très convaincantes lorsque le turbo se met en marche. Et puis, la Legacy GT Premier fait exactement ce qu’elle doit faire, soit d’être confortable à souhait sans tomber dans la monotonie d’une berline intermédiaire sans saveur. Même la direction est assez précise pour accrocher un sourire au visage du conducteur.

Photo : V.Aubé

Je dois malheureusement apporter un bémol à cette fiche assez vierge jusqu’ici. En effet, au fil de toutes ces années d’essais routiers, je n’ai jamais ressenti un système d’arrêt-démarrage automatique aussi brutal que celui de cette Legacy GT. Jamais je n’ai fait l’expérience d’un coup aussi fort que lors du redémarrage de la mécanique à plat de cette voiture. S’agit-il d’un cas isolé ou d’une caractéristique généralisée à toutes les Legacy 2020? Il est encore tôt pour le savoir, mais honnêtement, cette facette peu reluisante de la berline m’a forcé à éteindre le système, car je le trouvais simplement trop dérangeant.  

Le mot de la fin
Malgré cette irrégularité en ce qui concerne ce système qui ne sert qu’à l’occasion, je persiste à croire que la Subaru Legacy GT Premier 2020 est une berline qui mérite un meilleur sort, surtout au Canada où les véhicules à quatre roues motrices ont la cote.

Photo : V.Aubé

On aime

Le rouage intégral hyper efficace
La rigueur à l’intérieur
Le retour de la mécanique turbo

On aime moins

La complexité de l’écran tactile
L’absence d’une boîte manuelle (dans la version GT seulement)
Les coups ressentis lors du redémarrage

La concurrence principale

Chevrolet Malibu
Honda Accord
Hyundai Sonata
Kia Optima
Mazda6
Nissan Altima
Toyota Camry
Volkswagen Passat

Photo : V.Aubé
Photo : V.Aubé

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Subaru Legacy 2020
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :V.Aubé
Photos de la Subaru Legacy GT 2020