Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Subaru Outback 2013 : premières impressions

Subaru Outback 2013 : premières impressions

Une robustesse raffinée Par ,

MONTRÉAL, Québec – Subaru est encore à ce jour l’un des secrets les mieux gardés de l’industrie. Mais pourquoi donc? Comme Subaru ne s’inscrit pas toujours dans la tendance, ses produits sont souvent laissés pour compte par les acheteurs, ce qui est franchement déplorable. Subaru s’efforce de changer cette perception en concevant des véhicules qui retiendront l’attention du public (comme la BRZ).

Subaru Outback 2013

Bien que la Outback 2013 ne révolutionne pas le genre, elle saura sans nul doute attirer l’attention de plusieurs.

Pour commencer, soulignons que pour 2013, la Outback s’est offert un nouveau sourire. Sans parler de refonte complète (un exercice que Subaru a parfois poussé à l’extrême dans le passé), disons que la nouvelle Outback adopte un faciès un peu plus sérieux. Avec ses phares plus anguleux, plus « bridés » pourrait-on dire, et une calandre chromée plus haute, la Outback fait définitivement plus masculine et tient maintenant plus du VUS que de la familiale.

C’est à peu près tout ce qu’il y a à signaler en ce qui concerne le design de la carrosserie. D’autres détails esthétiques, comme les nouvelles jantes, contribuent au nouveau visage de la Outback, mais les changements se limitent là. Et c’est très bien puisque le design original était déjà très réussi. Après tout, il ne faut pas oublier qu’on a affaire à un véhicule utilitaire.

À l’intérieur aussi, les changements se font discrets. Quelques appliques de bois remplacent le chrome de l’ancienne version, ce qui est de bon ton, même si cela semble destiné à plaire à une clientèle plus âgée. Le module d’instrumentation a été redessiné pour être plus au goût du jour et pour recevoir le système EyeSight, la nouvelle trouvaille de Subaru. La console centrale arbore elle aussi un design plus moderne, quoique je ne sois pas entichée de ces grosses plaquettes de plastique bleu qui jouxtent les boutons de volume et de syntonisation de la radio.

Subaru Outback 2013 tableau de bord
À l'intérieur, quelques appliques de bois remplacent le chrome de l’ancienne version, ce qui est de bon ton. (Photo: Subaru)

Quelques chevaux frais dans l’écurie
La vraie « nouveauté » pour 2013 est le quatre cylindres horizontal de 2,5 litres à DACT BOXER qui développe 173 ch (trois de plus que le précédent) et 174 lb-pi (quatre de plus que l’ancien). Cela peut sembler modeste, mais Subaru soutient que le couple est maintenant produit à plus bas régime, ce qui devrait faciliter la conduite urbaine.

Les essais de la Outback en versions 2.5i et 3.6R (qui reprend le même six cylindres à plat de 3,6 litres développant 256 ch) confirment que Subaru a fait ses classes en ce qui a trait à la transmission CVT, un type de transmission que j’aime détester. Mais la deuxième génération de CVT Lineartronic de Subaru se révèle plus silencieuse que la première, plus réactive aussi, et elle contribue à abaisser la consommation d’essence d’environ 1 L/100 km en parcours combiné ville-route. Et ce ne sont pas que des mots : je l’ai vérifié. Même que cette transmission à variation continue « change de rapport » pour s’adapter aux conditions, ce qui réduit l’impression de manque de dynamisme ressentie quand le régime moteur reste désespérément stable.

Si la CVT vous rebute encore, sachez que la 2.5i, en versions Commodité et Tourisme, peut recevoir la transmission manuelle à six rapports.

Subaru Outback 2013 vue côté droit
La vraie « nouveauté » pour 2013 est le quatre cylindres horizontal de 2,5 litres à DACT BOXER qui développe 173 ch et 174 lb-pi. (Photo: Subaru)

Comme toujours, la Outback nous offre la traction intégrale symétrique qui a fait la renommée de Subaru. Ce système contribue à coller littéralement le véhicule au sol, peu importe les conditions ou la surface sur laquelle on roule. Avec 220 mm de garde au sol et une réduction de 40 % du roulis en virage, la Outback 2013 est une prétendante sérieuse au titre de meilleure voiture familiale tout terrain.

Offerte en cinq versions (et à un prix qui oscille entre 28 000 $ à près de 40 000 $), la Outback vise une clientèle plutôt large. Avec des innovations comme le système EyeSight (le nouveau système d’aide à la conduite de Subaru), la technologie PZEV (pour Partial Zero Emissions Vehicle) et de petits extras comme une chaîne stéréo signée Harman/Kardon, il faut espérer que la Outback retiendra l’attention d’un plus grand nombre d’acheteurs. Il est grand temps.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Subaru Outback 2013
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    Subaru Outback 3.6R Limited with Eyesight 2013
    Subaru Outback 3.6R Limited with Eyesight 2013
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article