Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Suzuki Grand Vitara JLX-L V6 2010 : essai routier

Suzuki Grand Vitara JLX-L V6 2010 : essai routier

Un utilitaire qui s'assume! Par ,

Le Suzuki Vitara n’est plus nouveau. Lancé en 1988, il est d’ailleurs un contemporain du Jeep Cherokee, l’ancêtre des « VUS ». Depuis lors, le Vitara est devenu « Grand », au sens propre et figuré. Car s’il a grossi et gagné du muscle depuis l’époque des premiers Vitara, sa dotation a également été largement étoffée. Cependant, au fil des ans une chose n’a pas changé : ce véhicule nippon est demeuré un utilitaire pur et dur, prêt à affronter les sentiers forestiers. Dans son cas, l’habit fait le moine!

Le Suzuki Grand Vitara est un tout-terrain qui s’assume. (Photo: Luc Gagné/Auto123.com)

Contrairement à des véhicules comme le Nissan Rogue ou le Honda CR-V, le Grand Vitara EST un véritable tout-terrain. Sa garde au sol généreuse et ses porte-à-faux avant et arrière courts le confirment.

Bien entendu, la majorité des acheteurs de Grand Vitara quitteront rarement l’asphalte et le béton de nos routes. Mais ils l’auront choisi pour profiter de sa taille raisonnable, de sa capacité de remorquage intéressante, de sa consommation somme toute dans la moyenne, de sa construction robuste ou de son habitacle spacieux et polyvalent.

Au Canada, la gamme offre une certaine dose de simplicité. Car le système à quatre roues motrices avec gamme basse de vitesses et la boîte de vitesses automatique font partie de l’équipement de série. Cela élimine le modèle à deux roues motrices (arrière) et à boîte manuelle qui figure au catalogue états-unien. Mais à bien y penser, qui voudrait d’un pseudo tout-terrain comme ça ?

4-cylindres ou V6? Voilà la question!
Dans cette optique, lorsqu’on opte pour cet utilitaire nippon, le choix à priori se résume à celui d’un moteur: 4-cylindres ou V6, lequel choisir ? Du point de vue de la dotation, des versions JLX et JLX-L (intermédiaire et la plus cossue) existent pour ces deux moteurs. Le modèle JX d’entrée de gamme, dont la dotation est en quelque sorte « allégée », ne peut être obtenu qu’avec le 4-cylindres. Logique, puisqu’il mise avant tout sur un bas prix (27 995 $).

Alors, le choix du moteur implique l’usage qu’on fera du véhicule. Or, si les aptitudes en remorquage constituent un facteur déterminant pour vous, là encore au Canada tous les Grand Vitara se ressemblent et affichent la même capacité de remorquage, soit 1360 kilos (3000 livres)! Assez, donc, pour déplacer une remorque portant un petit bateau, un VTT ou une moto.

Ce sont donc les cotes des deux moteurs qui recèlent la réponse. Le V6 présente, en effet, le double avantage d’une puissance (230 plutôt que 166 chevaux) et, surtout, d’un couple moteur (213 lb-pi à 3500 tours plutôt que 162 lb-pi à 4000 tours) supérieurs à ceux du 4-cylindres. Le V6 procurera donc de meilleures prestations à ce véhicule, s’il doit servir au remorquage.

Sous le capot du modèle essayé logeait un V6 développant 230 chevaux. (Photo: Luc Gagné/Auto123.com)