Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toyota Avalon 2019 : première de classe

Si vous n’êtes pas très chaud à l’idée de vous retrouver au volant d’une voiture munie d’une grille imposante, la Toyota Avalon 2019 n’est pas pour vous. D’ailleurs, le facies du modèle est souvent l’objet de controverses. Personnellement, je n’en fais pas de cas, même que j’aime bien son petit côté agressif, mais je comprends que pour plusieurs, le style soit trop menaçant pour une berline pleine grandeur qui met l’accent sur le confort.

Le format est aussi à l’honneur lorsqu’on monte à bord et c’est notamment remarquable à l’arrière où un coffre aux dimensions immenses vous attend pour recevoir tout ce que vous voulez y entasser. À bord, cinq personnes peuvent prendre place confortablement et pour les déplacements, le moteur V6 à injection directe de 301 chevaux, qui est jumelé avec une boîte automatique à huit rapports, est le seul offert. Des palettes au volant sont incluses, mais je ne suis pas trop certain du plaisir qu’on peut retirer à les utiliser aux commandes d’une grosse berline de luxe de ce genre.

Je ne dis pas que la voiture est un bateau, car après tout, l’époque où on avait l’impression de naviguer des grosses berlines au comportement déconnecté de la route est révolue. Cependant, on parle d’une voiture imposante qui, malgré des qualités routières indéniables, est conçue pour être une grande routière avec une suspension d’abord calibrée en conséquence.

À cet égard, elle remplit sa mission à merveille.

Photo : D.Boshouwers

L’intérieur
À l’intérieur, on retrouve un environnement bien pensé et magnifiquement assemblé. Les matériaux sont généralement d’excellente qualité. À l’avant, l’écran tactile de neuf pouces domine la présentation. Il permet d’accéder à l’application Apple CarPlay (Toyota, on attend toujours Android Auto) ainsi qu’à toutes les autres commodités auxquelles on s’attend d’une voiture de cette catégorie. Un peu partout, on retrouve des accents d’alu, mais à bord de la variante Limited, c’est le bois qui domine les contrastes.

L’Avalon est une version plus grosse de la Camry, mais elle en offre plus. Si cette dernière a pris du galon lors de son dernier renouvellement, on peut en dire autant de l’Avalon. Même que pour 2019, le modèle a gagné deux pouces en longueur et repose un pouce plus près du sol qu’auparavant. Tant la Camry que l’Avalon profitent de la nouvelle plateforme modulable TGNA (Toyota New Global Architecture), une structure qui reçoit aussi la Lexus ES et le Toyota RAV4, notamment.

Photo : D.Boshouwers

Les variantes
Mon essai s’est déroulé au volant du modèle XSE qui est qualifié le plus sportif de la gamme qui compte… deux variantes. Sa grille est différente de celle de la version Limited et il porte en prime un petit aileron à l’arrière, quatre embouts d’échappements, une suspension aux réglages plus sportifs et ces fameuses palettes au volant abordées plus haut. Des appliques d’aluminium et une alerte pour la circulation transversale arrière sont aussi servies avec cette variante.

Quant à la livrée Limited, elle en offre plus et s’accompagne d’une facture plus élevée de 5000 $. En échange de cette somme, l’acheteur profite d’un éclairage aux DEL et de jantes exclusives de 18 pouces à l’extérieur pendant qu’à bord, les boiseries auxquelles nous avons fait allusion s’invitent, tout comme l’éclairage d’ambiance, des sièges en cuir semi-aniline, des sièges chauffants à l’avant et à l’arrière, de même que ventilés à l’avant. Le conducteur peut aussi profiter d’une mémoire pour son siège de même qu’un impressionnant écran d’affichage tête-haute de 10 pouces qui aide entre autres à respecter les limites de vitesses prescrites. Une vue à vol d’oiseau est aussi accessible pour manœuvrer dans les espaces plus serrés. La chaîne audio est une version améliorée du système Toyota Entune.

Photo : D.Boshouwers

La conduite
Comme mentionné plus haut, le modèle à l’essai était la version plus « sportive » XSE. Il est important de mentionner que l’appellation est relative, mais il est vrai que cette dernière est plus sportive que la Limited. Toutefois, dans les faits, ça ne doit pas être considéré comme sportif si vous vous attendez à vivre le même genre d’émotion au volant qu’avec une voiture vraiment conçue pour la performance.

Cela dit, le comportement de cette Avalon est fort appréciable, surtout lorsqu’on considère sa taille. L’accélération à partir du point mort est impressionnante et la voiture négocie bien les virages même si l’exercice n’est pas particulièrement excitant. La direction est précise et bien calibrée. Pour ce qui est de la suspension, elle n’est pas vraiment ferme, même si les réglages sont plus sportifs. Elle n’est pas trop permissive non plus. En fait, elle est pensée pour s’assurer que vos déplacements seront les plus douillets possible, ce à quoi on s’attend d’une berline de luxe pleine grandeur.

Photo : D.Boshouwers

Mécaniquement, le moteur V6 de 3,5 litres, retouché pour 2019, est le même que celui qu’on retrouve au service de l’actuelle Camry. Il propose désormais 301 chevaux, soit 33 de plus qu’auparavant, mais on n’y porte pas trop attention. En ce qui la concerne, la boîte automatique à huit rapports sait se faire oublier, ce qui est une bonne chose. Elle ne s’est jamais montrée hésitante pour choisir le bon engrenage. Enfin, des modes de conduite ECO et Sport sont inclus. Dans le cas du dernier, la principale différence est que le régime moteur grimpe plus haut avant chaque changement de rapports.

J’ai conduit l’Avalon 2019 avant que les premiers flocons de neige recouvrent le sol. Conséquemment, l’absence d’une traction intégrale n’a pas été un irritant. Et si vous vous posez la question à savoir si cette configuration est offerte en option, la réponse est non. Voilà probablement le seul élément dissuasif pour les consommateurs canadiens. Et ce qui est peut-être le plus incompréhensible, c’est que Toyota décide de ne pas emprunter cette voie, considérant que l’offre sur le marché comprend de plus en plus de véhicules à traction intégrale et qu’en plus, la compagnie dit souhaiter rajeunir la clientèle de ce modèle.

Photo : D.Boshouwers

Points forts

Confort suprême et commodités
Direction précise
Châssis plus rigide et conduite plus engagée
Offre complète en matière de technologie et de système d’assistances à la conduite
Transmission automatique hyper efficace
Affichage tête-haute : un des plus impressionnants sur le marché
Choix Top Safety Pick+ de l’IIHS (Insurance Institude for Highway Safety)

Points faibles

Pas de traction intégrale
Les réglages sport de la suspension pourraient être plus… sportifs
Style polarisant
Aucune compatibilité avec Android Auto
Consommation d’essence médiocre

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Toyota Avalon 2019
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Toyota Avalon 2019
toyota avalon 2019
Toyota Avalon 2019
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos de la Toyota Avalon 2019